Match extérieur #2 – Découverte de Chartres, ville traditionnelle et insolite

Chartres, vous connaissez ? Nous y avons passé trois jours avec deux matcheuses fin avril grâce à l’invitation de l’Office de Tourisme de Chartres. On ne s’attendait pas à grand-chose sur la destination… Et pourtant, on en est reparties très surprises ! Alors si vous aussi, vous pensez qu’à part la cathédrale, il n’y a pas grand-chose à découvrir à Chartres, lisez vite ce match !

Avant de commencer ce match extérieur, voici quelques éléments de contexte :

  • Ce week-end s’est déroulé en partenariat avec C’Chartres Tourisme. Il a aussi permis à deux matcheuses (Manon & Tiffany) de se joindre à nous pour découvrir la ville et ses environs.
  • Nous avons tout fait à quatre et réparti ensemble chaque activité dans la catégorie Chartres tradition ou Chartres insolite.
  • Le programme de notre week-end a été imaginé en amont par l’équipe de C’Chartres Tourisme. Le choix a été difficile tant il y avait de choses à faire. Nous avons été complètement surprises par le potentiel de la ville !

Chartres la traditionnelle, by Camille

Le choix de mon thème n’est pas original ? Peut-être, mais Chartres est bien une ville de traditions. J’irai même plus loin : c’est une ville d’Histoire et de caractère. Je ne connaissais pas grand-chose d’elle avant notre week-end. J’ignorais par exemple que Chartres était divisée en deux (ville haute et ville basse) et qu’elle avait ce côté médiéval avec ses rues pavées. Il y a des maisons à colombages, des devantures de commerces classées… C’est une ville figée dans le temps avec un charme fou ! Alors, préparez-vous, mon côté traditionnel va vous embarquer dans trois thèmes bien distincts : la gastronomie, l’artisanat et l’architecture. Rien que ça ! Pas sûr que l’insolite d’Agathe soit aussi diversifié.

  • La gastronomie
Le fameux pâté de Chartres, prêt à déguster !

La cuisine française est une vraie tradition. Chartres ne fait pas exception à la règle et a ses spécialités. Nous ne les avons pas toutes goûtées mais, par contre, nous sommes incollables sur le pâté de Chartres. Eh oui, nous avons participé à un atelier culinaire sur ce pâté en croûte. Comme une épreuve de Top Chef, nous avions deux heures pour réaliser notre propre pâté ! Les conditions ? Dingues ! Il était 10h du matin et nous étions dans les cuisines d’un des restos les plus réputés de la ville : Le Grand Monarque. Tout ça avec nos mains dans la farce de gibiers et le chef Benoît pour nous guider ! Petite surprise pour moi en découvrant qu’un foie gras se cache à l’intérieur du pâté. Ça me parle forcément (#filledusudouest). Un atelier vraiment génial qui n’est malheureusement pas ouvert au grand public. Par contre, vous pouvez déguster le fameux pâté de Chartres en mangeant à l’une des deux tables du Grand Monarque (sa brasserie ou son restaurant étoilé).

Toute l’équipe avec Chef Benoît et Amélie de C’Chartres Tourisme.

La recette du pâté de Chartres + Le Grand Monarque

  • L’artisanat

Venir à Chartres sans découvrir l’art du vitrail ?! Impossible ! C’est une technique que je ne connaissais absolument pas mais elle m’intéressait. Peut-être à cause des ateliers mosaïques que je faisais quand j’étais petite (même si ce n’est pas exactement la même technique ^^). Nous aurions pu visiter le Centre International du Vitrail (c’est le seul musée de France entièrement dédié au vitrail) mais je trouvais plus passionnant de nous rendre dans l’atelier d’un maitre-verrier pour découvrir un savoir-faire ! Nous avons donc rencontré Kevin Picol, de l’atelier du même nom. Celui-ci nous a expliqué son travail et nous avons même participé à une courte initiation : la découpe du verre. Eh bien, je vous le dis : ce n’est pas si facile ! En plus, j’ai découvert que les vitraux n’étaient pas réservés qu’aux églises et aux grands monuments. Il intéresse aussi de nombreux particuliers. Kevin a des commandes de toutes sortes pour des objets d’art.

L’Atelier Kevin Picol

  • L’architecture

Agathe et les matcheuses ne pourront pas me contredire : la cathédrale de Chartres est vraiment grandiose ! Déjà sur le parvis, elle impressionne, alors, imaginez d’en haut ! Agathe a préféré la visite de la crypte dans les sous-sols de l’édifice. Perso, j’ai adoré celle des parties hautes. Pourquoi s’enterrer quand on peut s’élever ? Accompagnées par notre guide, nous avons longé la toiture pour atteindre les combles de la cathédrale. Je n’avais jamais vu d’aussi près la charpente d’une cathédrale. Celle de Chartres est composée de fonte et de fer et elle pèse 600 tonnes ! C’est colossal mais c’est bien elle qui maintient toute la toiture. Une découverte hyper intéressante, comme un clin d’œil à Notre-Dame de Paris (quelques semaines après l’incendie). On est loin d’imaginer tout ça quand on marche dans l’allée de la cathédrale, je vous le dis !

Visite guidée « Grands combles de la cathédrale de Chartres », 6 € par personne.


Chartres, insolite ? Vue par Agathe.

Nous aussi, on était surprises quand on a envisagé cette facette de Chartres. On a challengé l’Office de Tourisme pour nous surprendre et… Comment dire ? Même avec le programme sous les yeux (on avait le choix parmi une diversité incroyables d’activités sympas et pour tous les âges), on n’était pas prêtes… Camille, tu vas regretter de ne pas avoir traité le Chartres insolite : non seulement l’Office de Tourisme en a fait une catégorie spéciale sur leur site mais tout le monde connaît la ville pour sa cathédrale et son Histoire – notamment médiévale. On dirait que le match s’annonce perdu d’avance pour toi !

Quand on visite une ville, on n’a pas tous les mêmes attentes (je m’en suis d’ailleurs rendu compte à New York !). À Chartres, le potentiel est énorme et la ville (Office, commerçants, habitants…) sait le mettre en valeur, peu importe vos goûts. Pour ce match, j’ai fait selon les miens et je vous embarque pour une balade qui va se dérouler en deux temps.

ChARTres

  • Pour commencer, je vous emmène aborder l’art sous un angle on ne peut moins pompeux… Eh non, l’art n’est pas forcément intello, il peut être décomplexé et ludique. C’est de cette manière qu’il me touche le plus, d’ailleurs ! À Chartres, le street-art est partout dans les rues (un intérêt que j’entretiens ^^ : relire ce match.) Les commerçants, les autorités et l’Office se sont emparés du sujet et permettent à des artistes de s’exercer sur les façades de la ville (chaque année notamment dans le cadre du Boulevard du Graff, en mars). Résultat : on trouve aussi bien du Miss Tic, EZK, M. Chat que du Space Invader. Ça rend l’atmosphère jeune et unique. Dans le même cadre, on déambule au milieu de façades médiévales bien conservées au pied de ruelles pavées ; en redescendant dans la ville basse, on se balade sur les bords de l’Eure dans un cadre très bucolique imprégné des odeurs de glycines qui ornent les murs des maisons. Le tout en croisant de jolies petites boutiques et de bons restau. Un tour que vous pouvez imaginer en deux heures, ponctué d’anecdotes originales… Si, comme nous, vous choisissez l’option promenade commentée par un guide de l’Office de Tourisme. Perso, les visites commentées à pied, c’est ce que je préfère faire pour avoir une bonne première vision d’ensemble d’une ville !

Découverte accompagnée « Chartres au fil du temps », à partir de 10 € par adulte.

  • En repartant vers Paris (ou ailleurs), ne manquez pas de faire un crochet à la très atypique Maison Picassiette. Une ancienne maison totalement délirante construite par l’artiste Raymond Isidore entre 1938 et 1964 pour sa famille… Avec uniquement des morceaux de vaisselle et de mosaïques cassés. Elle est aujourd’hui classée monument historique de la ville de Chartres. Joli, inspirant et écolo !

La Maison Picassiette, 5,6 € l’entrée en tarif plein.

Lumière sur Chartres

Mais ce qui m’a le plus inspirée, c’est le côté ville lumière. Non pas qu’on ait eu une super météo (pluie et vent glacial, bonjour !) mais Chartres sait bel et bien éclairer le potentiel de sa ville.

  • Au sens propre avec l’événement « Chartres en lumières ».Vous savez, aux beaux jours, certaines villes projettent des scénographies vidéo sur leurs plus importants monuments ? J’avais vu les éclairages sur les cathédrales de Reims et d’Amiens mais j’ai été subjuguée par l’ampleur du parcours proposé à Chartres, le style et les musiques choisies. Avec les filles, on a seulement fait deux ou trois lieux à cause de la pluie et de notre fatigue mais c’était déjà impressionnant ! Les mises en scène racontent des anecdotes en lien avec l’Histoire du lieu… Le parcours est dense, on peut facilement y passer trois heures et ça change tous les ans ! J’espère bien y retourner avant la fin de la saison. 😉

16ème édition de « Chartres en lumières », événement gratuit, tous les jours jusqu’au octobre 2019, de 21h à 01h. Le parcours de de l’Office de Tourisme est ici.

  • Et si je vous disais que je vous avais gardé le meilleur pour la fin ? Une visite de la cathédrale de Chartres et de sa crypte… À la bougie ! Oui, comme à l’époque médiévale, comme si « Les Piliers de la Terre » de Ken Follett prenait vie, comme si on était pèlerins et que l’on souhaitait crécher sur place… C’est ainsi que la visite a été imaginée. D’ailleurs, ne passez pas à Chartres sans faire cette visite privilégiée, magique et hors du temps. Surtout, demandez Gilles. C’était notre guide. Il transmet des anecdotes intéressantes et des vibrations qui donnent le frisson… Pendant près de deux heures, le temps s’est arrêté, nos sens ont été complètement bouleversés tout comme notre vision de la cathédrale (un conseil : visitez-la de jour après avoir fait la crypte à la bougie). Un moment privilégié qui reste notre coup de cœur du week-end à toutes les quatre. Même si je n’avais pas besoin de cet argument pour remporter ce match ! 😉

Cette visite « Chartres en lumières Privilège » est proposée tous les vendredis à 22h, d’avril à octobre, sur réservation au tarif de 18,50 € par adulte. Elle regroupe la visite de la crypte de la cathédrale et les lieux incontournables de « Chartres en lumières ».


En bref !

Nous avons passé un week-end fabuleux, riche en émotions et en expériences ! C’était génial de vivre tout ça avec deux matcheuses. Les filles ont découvert les week-ends organisés pour des blogueurs. Un accueil 5 étoiles (chez Anne de Maunoury Citybreak), des rencontres géniales (notamment Amélie et Aude, l’équipe de C’Chartres Tourisme), des moments privilégiés (comme l’atelier culinaire sur le pâté de Chartres)… Un programme très serré (15 minutes de retard sur quelques visites, ça passe ^^). Nous sommes rentrées émerveillées de notre week-end passé à Chartres. Agathe s’est même projetée sur une nouvelle vie là-bas. Et pourquoi pas ? C’est une ville à taille humaine, où il fait bon vivre et qui ne manque pas de surprendre ! Une chose est sûre, nous avons toutes les deux envie de retourner à Chartres pour faire découvrir cette belle ville à nos proches.


Et vous ?

Vous êtes plutôt séduit(e) par le Chartres tradition ou le Chartres insolite ?


Nos bonnes adresses du week-end

Des adresses validées aussi par Tiffany et Manon, nos deux matcheuses.
Notre apéro pris dans notre logement avec des produits locaux mais pas que… 😉

Hébergement

Pas d’hôtel, de maison d’hôtes ni d’Airbnb pour notre week-end à Chartres. Notre logement : un meublé de tourisme. Anne et Gilles, les propriétaires, en proposent 4 ainsi que 3 chambres d’hôtes en plein centre-ville de Chartres. Notre appartement de 55 m² : cosy, calme et super bien décoré ! Il ne nous en fallait pas plus pour s’y sentir comme chez nous. Deux chambres (l’une pour nous et la seconde pour Tiffany et Manon, nos matcheuses), une cuisine équipée, une douche super spacieuse… Et même une place de parking. Parfait ! Prix du logement : 300 € pour 2 nuits et jusqu’à 5 personnes.

Notre voiture prêtée par Peugeot pour le week-end.

Cerise sur le gâteau (ou plutôt sur la location ^^) : Anne nous a offert le petit-déj’ dans sa maison d’hôtes : elle y tenait ! Normalement, ce n’est pas prévu dans la location d’un meublé de tourisme. Ses recettes de crêpes et de pain perdu sont top et c’est une femme géniale ! Foncez !!

Food

  • Restaurant Les Feuillantines. Un restau familial, intimiste, chic et gastro avec des assiettes ultra généreuses… De quoi bien débuter notre week-end. Nous nous sommes tout simplement régalées et sans fausse note !
En bonus, cette photo prise au Georges, le restaurant étoilé du Grand Monarque.
  • Le Molière. C’est THE adresse brunch de Chartres, à deux pas de la cathédrale. Une formule copieuse à 26 €, un cadre très spacieux, chaleureux et digne de châtelains. Coup de cœur pour les tourtes !

Notre bon plan

Ce n’était pas prévu dans notre programme initial mais nous avons eu le temps de découvrir L’Odyssée : le plus grand complexe aquatique et patinoire de France ! Nous avons même fait une longueur dans un des bassins olympiques extérieurs ! Une seule, oui oui car la météo n’était pas au top même si quelques rayons de soleil ont fait leur apparition, illuminant la cathédrale de Chartres, au loin. Le cadre de rêve ! L’été, il y a aussi des toboggans extérieurs ! Ce qu’on a préféré ? L’espace balnéo avec sauna, hammam (en rénovation jusque mi juin), jacuzzi et solarium. Comptez 21,50 € l’entrée pour la journée, salles et cours de sport compris.

La détente est même possible à Chartres. Alors, vous attendez quoi ? ^^

Laisser un commentaire