Banc d’essai #13 – Garder la cadence ?

« Et un, deux, trois et quatre ; cinq, six, sept et huit… Allez, on repart pour une nouvelle série ! » Eh oui, ce n’est pas parce qu’on est au mois de décembre qu’il faut laisser de côté son hygiène de vie. Et, être bien dans son corps, ça passe par le sport. Les 2filles1match testent pour vous deux activités sportives : le Fit’ballet et l’aquabike. À vos tenues de sport… Verdict en fin de séance !

Agathe rend grâce au Fit’ballet

Ça y est, j’ai enfin testé le cours de Fit’ballet. Et plutôt deux fois qu’une d’ailleurs ! À cet instant, il y a au moins une matcheuse sur deux qui se demande ce que c’est, non ? C’est un nouveau sport à mi-chemin entre le fitness (cardio/muscu) et la danse classique comprenant des exercices originaux issus du ballet, de la barre au sol et du yoga. Bref, tout ce qui concerne la posture de danseuse classique avec, en fond sonore, de la musique dynamique. L’objectif : travailler tout son corps, le gainer, le tonifier, l’affiner ; mais aussi mieux se positionner au quotidien.

J’ai fait de la danse pendant plus de 10 ans : une passion depuis toute petite ! Avec mes études, puis le boulot, je n’ai jamais vraiment pu reprendre… Alors, quand j’ai découvert cette discipline accessible à tous niveaux, j’étais aux anges ! Sauf que j’ai mis plus d’un an à franchir le pas et tester… Un an durant lequel je matais le compte Instagram d’Octavie, la créatrice du Fit’ballet, en me disant que ce n’était pas fait pour moi car je n’avais jamais fait de danse classique. Ce qui m’a donné le déclic, ce sont les événements organisés pour faire découvrir la discipline. J’ai sauté le pas le dimanche 5 novembre aux Galeries Lafayette à Paris ; puis, j’ai remis ça le mercredi 6 décembre au studio du Marais, toujours à Paris et avec une matcheuse en prime.

Retour sur ces deux cours :

  • L’événement aux Galeries Lafayette : le cours était donné par Octavie, elle-même. On sent tout de suite sa gentillesse et son professionnalisme – le bon feeling avec sa prof, ce n’est pas négligeable ! Au programme : une heure intense avec de nombreux mouvements sur des chansons très éclectiques : de Ravel à Rihanna – j’adore ! Octavie passe dans les rangs nous corriger. Il y a tous les niveaux et, même sans avoir fait 10 ans de danse, on peut s’en sortir. J’en ressors vidée mais avec une seule envie : revenir. Et, justement, j’y retourne…

  • Le cours au studio du Marais : Cette fois-ci, j’étais avec Sharlen, une matcheuse qui aime aussi la danse. En entrant, on est immédiatement émerveillées par le lieu, on s’y sent bien : c’est un véritable palais de la danse, beau, accueillant et chaleureux. Lorsque le cours débute, on se rend compte que la salle est un peu étroite (les séances sont normalement limitées à 20 personnes). Autre remarque : il vaut mieux se placer dans les premiers rangs pour profiter pleinement de la séance. On s’en sort quand même très bien, élégamment essoufflées, transpirantes et avec le sourire (et y a pas que moi qui le dis !) ! La prof n’est pas Octavie mais elle est tout aussi sympa. Les élèves ont, à l’image du cours découverte aux Galeries, tous les niveaux et vraiment pas la grosse tête. C’est tellement agréable qu’on en ressort décidées à s’inscrire. Objectif : un cours par semaine dès le mois de janvier ! 😉

Côté résultats ?

En seulement deux cours de Fit’ballet, je me sens déjà tonifiée et je me tiens plus droite. Mais surtout, cette discipline m’a redonné l’envie, la motivation et la passion de retrouver le corps d’une danseuse, son élégance et sa grâce ! J’en suis devenue addict au point d’avoir envie d’enchaîner les cours plusieurs fois par jour (pourquoi ne pas tester un cours de Fit’ballet suivi d’un Fit’ballet stretch, d’un cours de yoga ou de Fit’ballet ball ?). Si, si, c’est possible ! Et puis, ce ne sont pas les tarifs qui vont m’arrêter : 10 € la séance d’essai, 15 € ensuite ou 11 € avec une carte de 10 cours.

Ma seule interrogation concerne la fréquentation : sera-t-on aussi nombreuses à chaque cours ? Celui de 18h30 au studio du Marais était plein à craquer mais pas celui de 19h30. Finalement, ça s’explique facilement : le Fit’ballet est vraiment accessible donc il séduit en masse (surtout si l’on s’accroche lors des premiers cours) !

Bilan : 9,5/10 – soit ma meilleure note à ce jour pour un banc d’essai. Eh oui, mon prochain cours est déjà fixé avec Sharlen au mercredi 20 décembre. Et pourquoi pas d’autres matcheuses pour rejoindre notre team #matcheusesfitballerina ? Avouez-le, c’est bien plus sexy que la team aquabike de Camille ! Pour toutes celles qui ne vivent pas en Île-de-France, des cours sont également dispensés à Perpignan et bientôt à Berlin. Sinon, pour celles qui aiment travailler de chez elles au chaud et en musique, Octavie a écrit un livre décrivant sa méthode et de nombreux exercices à mettre en pratique au quotidien. #Vousavezlamotiv?


Camille pédale dans le grand bain

Contrairement à Agathe, je me jette vraiment à l’eau pour ce banc d’essai. Oui, il faut prendre des risques ! Elle sait déjà danser et elle est aussi une adepte du fitness en salle de sport ou lors de ses footings. Perso, je suis loin d’être une bonne nageuse (je n’ai que le prénom en commun avec le grand Lacourt). Même si, ici, il ne s’agit pas de natation mais bien d’aquabike… J’ai testé un cours il y a plusieurs semaines sur Paris. C’était dans un centre Aqua by. Il s’agit d’un centre spécialisé dans l’aquabiking. Il y a différents cours : l’aquabike classique, l’aquacross, l’aquapalming… Perso, je suis restée basique. Il faut dire que c’était ma première séance !

L’aquabiking, un sport à part entière

Vous êtes à la fois dans l’eau et sur un vélo. J’aime cette association. Lorsque j’étais inscrite en salle de sport à Soissons, je faisais pas mal de vélo. En plus, il paraît que les effets du vélo sont plus bénéfiques dans l’eau. Je peux vous assurer que mes muscles ont été très sollicités pendant la séance. Chaque séance a plusieurs phases : échauffement, cardio-training et étirements. Ce sont des exercices complets ! Même Agathe – qui m’a accompagnée pour ma séance d’essai – ne s’attendait pas à autant d’intensité. Alors ne vous imaginez pas en train de patauger dans l’eau. Vous allez faire travailler toutes les parties de votre corps : cuisses, mollets, fessiers, bras et même épaules. Perso, j’avais du mal à tenir la cadence, c’était très physique !

Mon cours d’aquabike chez Aqua by Paris

C’était en petit groupe et en musique. Notre coach – très sympa – n’avait pas de vélo : il nous expliquait assez facilement les exercices. Tantôt j’étais assise, tantôt debout sur le vélo, parfois immergée totalement dans l’eau ou alors seulement jusqu’à la poitrine. On faisait des pauses entre chaque exercice pour boire de l’eau – s’hydrater pendant une séance est très important pour éviter les crampes ! Justement, les crampes… J’en ai eu pendant ma séance de 45 minutes. Pas à cause de l’hydratation mais à cause des cales-pieds du vélo : ils étaient trop étroits pour moi. Je fais du 41 et mes pieds sont plutôt larges. Résultat, ça ne passait pas bien et j’avais les pieds serrés. Et, au même titre que de bonnes baskets pour courir, il faut se sentir bien dans les cales-pieds pour faire de l’aquabike. Rassurez-vous, c’est mon ressenti et ce ne sera pas forcément le vôtre. Pour cause, Agathe n’a pas du tout eu mal aux pieds !
Niveau effort physique, rien à dire ! Comme je vous le disais au dessus : on travaille tout le corps et c’est loin du barbotage dans une piscine. Oui, l’aquabike, c’est physique. J’ai même eu des courbatures plusieurs jours après le cours. Comme quoi, ça travaille bien !

Agathe, tu vas plonger tête la première. Car mon gros avantage sur toi est que l’on peut faire de l’aquabike partout : dans des piscines, complexes aquatiques ou même dans des centres spécialisés comme celui où j’ai fait ma séance. La discipline dont Agathe vous parle ne se pratique qu’à Paris et Perpignan, c’est assez limité ! J’espère que ton Fit’ballet se développera très bientôt dans toute la France sinon il n’y a aucun intérêt à donner à nos matcheurs l’envie d’essayer.

Bilan : 6/10
Si j’ai aimé cette séance d’aquabiking, je ne pense pas retenter l’expérience. Trop physique à mon goût, j’ai eu du mal à mener les exercices de A à Z. Vraiment, l’effort physique demandé est impressionnant. Oui, l’aquabike, c’est du costaud : un bon point si vous voulez vous tonifier ou même perdre du poids et de la cellulite (c’est réputé pour ça et, dans les vestiaires, certaines filles qui pratiquent l’aquabike toutes les semaines nous parlaient de leurs résultats hyper efficaces !). Autre point positif de l’aquabike, les exercices sont assez variés. On pourrait penser qu’on ne fait que pédaler, eh bien, je vous confirme que non ! Mais – et c’est le gros point noir de mon test – j’ai eu plusieurs crampes pendant ma séance. Finalement, l’aquabiking, ce n’est pas fait pour moi mais ça le sera peut-être pour vous… Alors, à vous d’essayer !

Exceptionnellement, peu de photos dans ma partie. Vous comprendrez bien qu’on prend peu de photos dans l’eau et il n’y a pas grand-chose à vous montrer à part les vélos dans l’eau ! 😉


Et vous ?

Vous êtes plutôt ballerine (Fit’ballet) ou maillot de bain (aquabike) ?

2 Comment

  1. Morgane b. says: Répondre

    #TEAM CAMILLE Je préfère l’eau à la danse ‍♀️

  2. Morgane b. says: Répondre

    *L’imoticone devait être une nageuse et non le signe de la Femme ^^. (Sorry!)

Laisser un commentaire