Lancer franc #8 – Le rééquilibrage alimentaire de Camille #2

Et si aujourd’hui on se replongeait dans un ancien match… Ou plutôt un ancien lancer franc ? Il y a plus d’un an, Camille vous parlait de sa volonté de perdre du poids. Mais alors où en est-elle aujourd’hui ? Elle fait le point pour vous !


Comme pour tout lancer franc, les phrases en rouge sont les remarques de celle qui ne l’a pas écrit.
Ici, c’est Agathe !


Le temps passe et… Les kilos stagnent !

Le titre est accrocheur mais, avant de dévorer mon lancer franc, je vous conseille de relire les précédents matchs sur le sujet : ce lancer franc mais aussi ce match sur mes nouvelles habitudes de vie liées évidemment à mon rééquilibrage alimentaire.

J’ai commencé mon rééquilibrage en septembre 2016. Un an et deux mois, c’est long et à la fois court pour évaluer un « régime ». Je n’aime pas trop employer ce mot car ce n’en est pas vraiment un. Il s’agit bien d’une nouvelle habitude de vie : apprendre à mieux manger, se faire plaisir sans se priver et surtout avoir une vie saine et équilibrée. Croyez-moi, la perte de poids, ça passe par là et non pas par l’obsession de la balance, manger uniquement du vert ou sauter des repas… Non ! Si vous voulez vous lancer comme moi, la première chose à avoir, c’est d’être dans le bon état d’esprit. Bien dit, Camille !

Le bilan en questions-réponses

Septembre 2016 / Décembre 2016 / Novembre 217

Quels sont les chiffres ?
Fin 2016, j’avais perdu une dizaine de kilos. Depuis, j’ai repris deux kilos. Chapeau, Camille ! C’est vraiment pas mal comme verdict.

Une augmentation parce que j’ai lâché l’affaire ?
Non, je suis toujours motivée pour perdre du poids mais c’est probablement lié à mon changement de ville et de vie (toute l’histoire est dans ce lancer franc). Je te le confirme, Camille ! En cinq ans à Paris, j’ai pris 3 kg que je n’ai jamais réussi à reperdre… Alors take care ! Agathe, je te vois venir, tu vas me dire que c’est un échec cette prise de deux kilos. Haha eh ben non ! Au contraire, je le vois plutôt comme une petite erreur de parcours mais surtout comme une belle stabilisation en plus d’un an ! J’aurai pu reprendre tous les kilos que j’avais perdu et même plus qu’au départ !

Qu’est-ce qui a changé ?

  • Je ne vais plus voir de diététicienne. Un mois après avoir emménagé en banlieue parisienne, j’ai pris rendez-vous chez une nouvelle diététicienne. Comme c’était la première fois qu’elle me rencontrait, nous avons fait un bilan ensemble et elle m’a expliqué sa vision du rééquilibrage alimentaire… Sauf qu’elle était bien loin de la vision de ma diététicienne adorée à Soissons. Ce qui m’a le plus « choquée », c’est son concept de journée open food. Pour résumer, pendant une journée, sur un repas, tu as droit à tous écarts possibles et imaginables. 10 burgers chez McDo si tu veux ! Ohlala, le grand n’importe quoi ! Par contre, le reste de la semaine, c’est programme à la lettre ! Je lui ai expliqué ce que me conseillait ma précédente diététicienne sur les écarts mais elle ne semblait pas vraiment à l’écoute, campant sur son propre programme. Une fois le rendez-vous fini, je n’avais pas vraiment d’y retourner. Du coup, j’ai décidé de continuer toute seule avec tous les conseils que m’avait donné ma diététicienne de Soissons. C’est là que le bât blesse : je trouve vraiment dommage que tu te sois arrêtée à une seule diététicienne. Il faut persévérer ! Ton rendez-vous était une bonne habitude. Car, à mon avis, c’est qu’il ne faut pas être frustrée avec un rééquilibrage alimentaire. Si vous avez envie d’une pâtisserie, il vaut mieux la manger plutôt que se forcer à résister. Sinon, le prochain craquage sera plus important. Après, forcément, il ne faut pas que ce genre d’envie arrive trop souvent ! Tout à fait d’accord, Camille… Sans que ça devienne une habitude non plus !

    Oui, c’est avec envie que je regarde cette pâtisserie ! Ça fait du bien de se faire plaisir pendant un rééquilibrage alimentaire.
  • Je mange plus souvent en extérieur depuis que je travaille sur Paris. Je peux retrouver Agathe pour déjeuner ou avoir un reportage l’après-midi. Du coup, je peux difficilement rentrer chez moi le midi (avant à Soissons, je mettais à peine 5 minutes en voiture ; maintenant, le temps de parcours boulot-appart est plutôt autour des 35 minutes). 35 min, c’est pas si long pour Paris mais si mon reportage est à l’autre bout de la ville, je préfère rester sur place, in Paname ! Oui sauf que tu pourrais te préparer tes repas toi-même ! Manger dehors, ce n’est ni bon pour ton corps, ni pour ton porte-monnaie…
  • Le sport, j’ai mis une sacré pause… Mais je reprends en ce moment (du badminton en loisir le mardi soir) ! J’étais inscrite dans une salle à Soissons et je pense que ça a accéléré ma perte de poids. Tu m’étonnes ! C’est hyper important l’hygiène de vie (l’alimentation mais aussi le sport). Alors pourquoi tu ne t’y es pas remise avant ? Quand on veut, on peut ! Prise par ma nouvelle vie parisienne, mes nouvelles horaires de boulot… Je n’ai pas repris d’abonnement dans une salle de sport. Mais, rassurez-vous, je ne me laisse pas aller pour autant. Depuis que j’ai déménagé, je n’ai jamais autant marché : les couloirs du métro y sont pour beaucoup mais aussi le trajet pour rentrer de la station à mon appartement ! Ma diététicienne m’avait conseillé un minimum de 20 minutes de marche par jour : j’explose les compteurs ! Attention, Camille, tu te leurres. C’est plutôt 30 min qu’il faut marcher par jour et d’une traite, pas en cumulé !

Ai-je bien conservé le programme alimentaire ?
Alors, je ne vous le cache pas, c’est compliqué de continuer mon programme alimentaire aussi bien que je le faisais à Soissons. Je ne vis plus toute seule donc, forcément, les repas se font à deux. Ça peut être un avantage car on prend plus de plaisir à cuisiner. Par contre, il faut s’adapter à ce que mange l’autre. Et avec les goûts de ton copain, pas évident, je te comprends ! Une chose que je peux vous confirmer, c’est que j’ai gardé de très bons réflexes donnés par ma diététicienne :

  • Je ne mets plus de sucre dans ma tasse de café.
  • Dès que je peux, je mange une portion de légumes, de féculents et de protéines par repas.
  • Je bois beaucoup d’eau dans la journée.

What’s next ?

Continuer à perdre du poids, ne rien lâcher et surtout me faire plaisir ! Je veux perdre du poids mais pas à n’importe quel prix. Perdre doucement mais sûrement : c’est ma devise. Je n’ai toujours pas de chiffre en tête. Je suis loin d’être complexée mais je suis partante pour perdre encore quelques kilos pour me sentir de mieux en mieux dans mes bask’. D’ailleurs, si certains d’entre vous en ont également envie, je vous propose qu’on se soutienne ensemble. Vous êtes partants ? Moi, je le suis !


Le tacle d’Agathe

Chère Camille,

En t’observant de plus ou moins loin, je peux maintenant te le dire avec ce recul : je suis fière de toi et de ta stabilisation. Ne te laisse pas démoraliser par les deux petits kilos repris, la vie parisienne en est clairement la raison ; l’emménagement en couple également ; et que dire de tes nouveaux et difficiles horaires ?

Une chose est sûre : le sport va vite t’aider à les gommer de nouveau. À ce sujet, il faut absolument que tu reprennes l’envie et le temps de t’y remettre sérieusement – et pas en trouvant le prétexte de la marche dans le métro : c’est un plus, de même que de prendre les escaliers plutôt que de monter les escalators comme je t’y ai toujours incitée. Le fais-tu ? Aussi, au lieu de consacrer tant de temps au tricot, bouge, danse, saute, muscle-toi ! C’est indispensable pour ton bien-être moral et corporel. Tu verras, tu penseras à moi !

Au sujet de ton autre coach, la diététicienne, je suis également un peu déçue. Tu n’aurais pas dû baisser les bras si vite, t’arrêter à un mauvais premier rendez-vous. Retrouve-toi vite une nouvelle conseillère près de chez toi – du moins, le temps de perdre la totalité des kilos dont tu veux te débarrasser. C’est la meilleure façon d’atteindre tes objectifs ! 

De mon côté aussi, on peut dire que je suis en phase de rééquilibrage depuis quelques semaines. Je suis un yoyo ambulant mais j’ai retrouvé un rythme de vie sain, je vais souvent faire du sport et je suis plus attentive à ce que je mange. Mon corps m’en remercie – et ma tête aussi. Alors, oui, je suis partante pour ta proposition de se soutenir ensemble. A quand un coaching mutuel ? Je t’attends sur le chemin de nos progrès.

Ta coach et amie, Agathe.


Et vous ?

Ce bilan du rééquilibrage alimentaire de Camille vous a-t-il convaincu ?

7 Comment

  1. Oui ! C’est super tout ces efforts, et puis le principal c’est que toi tu te sentes bien dans ton corps ! Comme je te comprend c’est dur de se remettre au sport !
    Agathe a raison tu devrais tester plusieurs diététiciennes, c’est comme les ostéopathes ils ont tous des façons différentes de travailler !
    En tout cas tu peux être fière de toi ! Bravo et continue comme ça

  2. Norhène says: Répondre

    Bravo, la fait d’avoir stabiliser est génial!! quand tu seras prête tu retourneras au sport, prends ton temps c’est important d’être prête.. bisous

  3. Juliette says: Répondre

    Merci pour ce post qui change des « je prends de la Whey et j’adore les légumes à la vapeur » ! J’attends la fin de la grossesse pour me remettre et je suis absolument POUR se faire plaisir en perdant du poids, sinon c’est l’enfer.
    Pour la marche, as-tu pensé aux bracelets FitBit ? C’est un bon indicateur et tu peux vraiment te rendre compte de ce que tu marches par jour 🙂
    Courage pour la suite !

    @Madame_Laprof

  4. Mc says: Répondre

    Bravo !!!!!
    Camille quelle reussite!
    La stabilisation c est carrement genial !
    Pas evident :
    changer d alimentation et le sport il faut un sacre courage !!!
    Continue comme ca !!!
    C est vrai que le sport et une bonne hygiene alimentaire c est top pour la sante.
    Continuez comme ca les filles a vous soutenir … Vous etes formidables.
    Bisous les filles

  5. Audrey says: Répondre

    Super Camille pour tous tes efforts et cette stabilisation. Tu peux être fière de toi.
    Continue et toutes tes lectrices sont là pour te soutenir.
    Bisous

  6. Sophie PEYRADE says: Répondre

    Tout d’abord, bravo Camille pour ton parcours et ta persévérance.
    Je ne connais que trop bien ce « combat » permanent contre les kilos car même si l’équilibre alimentaire est indispensable, nous ne sommes malheureusement pas tous égaux face au poids.
    Comme tu le sais, j’ai eu recours à la chirurgie bariatrique il y a un an et demi. J’ai perdu, grâce à elle 30 kilos. Mais rien n’est gagné d’avance.
    J’ai entrepris il y a deux semaines un rééquilibrage alimentaire pour essayer de relancer ma perte de poids car mon objectif n’est pas encore atteint.
    Bisous de l’Ariège
    Bonne continuation.

  7. Kloé says: Répondre

    Bravo pour tous ces efforts Camille ! 🙂
    Le plus important, c’est que tu se sentes bien dans ta peau et dans tes baskets ! Merci pour cet article plein de sincérité, est si agréable à lire !
    Je t’embrasse fort et Agathe également !

Laisser un commentaire