La main dans l’sac

Nous, les femmes ! On a toutes (au moins) un accessoire que l’on retrouve dans tous nos sacs à main ; c’est ce produit ou cet objet indispensable que les autres ne remarquent peut-être pas. Les 2filles1match vous ouvrent leur sac en grand pour vous décrire celui qui ne les quitte jamais… Et on insiste sur l’adjectif, c’est presque à la vie à la mort (on vous rassure, on n’ira pas jusque-là pour remporter ce match) !

Agathe, toujours au poil

IMG_5526

Je ne sais pas si vous allez vous poilez en lisant cet article… En tout cas, pour moi ce sera sans : je suis à l’affût de la moindre repousse au niveau des sourcils ! La pince à épiler est donc l’accessoire qui ne me quitte jamais peu importe le sac que j’ai avec moi (j’aime changer tous les jours). Je vous aurais bien parlé de mon porte-monnaie (logique), mon agenda (déjà fait dans cet article), mon stylo (journaliste dans l’âme), mes chewing-gum (parée à toute épreuve), ma bouteille d’eau (jamais sans ma boisson préférée), bref, du reste de mon attirail tout aussi indispensable… Mais, quelle que soit la taille de mon sac à main, c’est ma pince à épiler (et, du coup, mon miroir double face) qui me suit partout.

Camille, avec ton baume à lèvres (vous verrez en-dessous), tu me fais doucement rire : je t’imagine en été… Ou, plutôt, non, je ne t’imagine pas puisqu’il ne sert à rien à cette période de l’année ! Et que fais-tu de celles qui ont les lèvres naturellement hydratées et qui n’en ont pas besoin ? Ou de celles qui sont allergiques à certains produits et qui devront acheter des produits bien plus chers que ceux que tu proposes ci-dessous ? Ou, enfin, des adeptes du gloss et du rouge à lèvres ? Tu les perds illico ! Par contre, la pince à épiler, tout le monde en a besoin et elle est tout aussi pratique que ton « Labello ». Je suis parfois dans le speed et ça peut m’arriver d’oublier de me regarder dans le miroir avant de sortir de chez moi. Résultat : si repousse il y a, où que je sois, la pince de mon sac la dégommera (le baume de Camille en prenant un sérieux coup au passage !). Eh oui, autant s’hydrater les lèvres la nuit et se maquiller le jour, d’autant que ton produit revient plus cher au quotidien que l’investissement de ma pince à épiler.

Oui, je parle d’investissement car, si on veut des sourcils « au poil », il ne faut pas regarder à quelques euros près. Achetez la votre en pharmacie (moi j’en ai deux : une dans mon sac et une chez moi) et prenez le temps de la choisir. Perso, je vous conseille les pinces de la marque Rubis. Elles sont :

  • En acier chirurgical – donc durables (j’ai la mienne depuis 7 ou 8 ans et ma mère depuis ses 20 ans…)
  • Mais aussi inoxydables ;
  • Dotées d’une fermeture parfaite des deux pinces pour une épilation de qualité grâce, notamment, à son mors biais (le « mors », c’est le nom du dispositif de serrage de la pince) qui épile tout sur son passage, sans casser le poil ;
  • Disponibles dans de nombreux coloris ;
  • Assez résistantes aux chocs… Même s’il est préférable d’éviter de la faire tomber par terre au risque de devoir déclarer forfait sur le ring !

Camille et son baume à lèvres

Mon accessoire à moi, il se met sur les lèvres. Je ne vais pas vous faire l’éloge d’un super RAL (pour les non-connaisseurs, c’est l’abréviation de rouge à lèvres). Eh non, je ne fais pas comme toutes les blogueuses qui veulent avoir une bouche pulpeuse : moi, c’est plutôt des lèvres hydratées ! Du coup, mon petit accessoire qui trouve sa place tous mes sacs, c’est le baume à lèvres ! Parfois, il entre même dans une poche de jean, le coquin (pour relire notre match jean vs jupe, c’est ici). Il est devenu mon indispensable un peu malgré moi : mes lèvres ont tendance à vite gercer (et pas besoin d’aller au ski pour ça) et, comme produit miracle, il n’y a que le baume ! Bon, malheureusement, si vous en utilisez un, vous ne pouvez pas mettre le fameux RAL qui vous fait les yeux doux. Un conseil : si vous le mettez avec vos lèvres gercées, le RAL en question n’aura pas un très joli rendu. Mieux vaut attendre que vos lèvres soient redevenues « sublaïmes » avant d’envisager de remettre votre RAL. Un conseil qu’approuvera sans aucun doute Agathe.DSC_7923

Petite présentation de plusieurs de mes baumes à lèvres :

  • Le classique, acheté en pharmacie : un soin de lèvres de la marque Laino. En pharmacie, souvent, je prends le Labello. Il est naturel et sans chichis et coûte entre 2 et 3 €.
  • Le passe-partout, trouvé chez Yves Rocher : c’est d’ailleurs un baume de leur marque. Pratique, pas cher (1,60 €) et disponible en plusieurs parfums, c’est le baume à lèvres le plus cheap que vous trouverez.
  • L’original EOS, déniché chez Nocibé : un design plus recherché que les autres qui fait penser à un petit œuf (c’est bientôt Pâques en plus !). Le parfum que j’ai choisi ? Fruits d’été. Il laisse un délicieux goût de pêche sur les lèvres. Son prix : 6,90 €.

C’est bien d’en avoir plusieurs : ça permet de varier. Notre peau s’habitue vite à un produit et, donc, les effets peuvent rapidement s’estomper. C’est la même chose pour les lèvres. Et, puis, si le baume me suit partout, c’est parce que j’aime en mettre dans la journée. Ce serait dommage d’attendre le soir… Alors que toi, Agathe, pour t’occuper du minuscule petit poil qui fait des siennes, tu peux attendre d’être rentrée chez toi ! En plus, ce que tu ne dis pas, c’est que ta pince à épiler va de pair avec un miroir. Ça demande un minimum de logistique et, surtout, c’est un objet supplémentaire à avoir toujours dans ton sac à main (ça devient vite encombrant dans des petites pochettes) ! Le pire, ce serait de devoir te servir de ton téléphone portable si tu as oublié ton miroir… Attends plutôt de faire ça correctement chez toi, devant un miroir grossissant. Contrairement à ta pince à épiler, mon baume, lui, est pratique, n’a pas besoin d’objet complémentaire et ne prend pas beaucoup de place ! J’en suis persuadée : le baume à lèvres a été conçu pour tenir dans tous les sacs à main. Essayez-le, il deviendra votre meilleur compagnon de voyage. C’est valable pour toi aussi, Agathe !

4 Comment

  1. Mc says: Répondre

    Jamais sans mon miroir et mon rouge a lèvre dans mon sac pour une remise en beauté !!!!

    1. 2filles1match says: Répondre

      Cristina serait d’accord avec toi, je pense ^^

  2. p.delph says: Répondre

    Je suis comme toi Camille, jamais sans mon baume à lèvres!!! D’ailleurs, en plus de mon sac à main, on en retrouve un peu partout chez moi. Et pour revenir sur ce que disait Agathe, j’ai besoin de mettre du baume à lèvres même en été, et à vrai dire toute l’année.

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Eh oui, le baume à lèvres passe toutes les saisons dans nos sacs et chez nous, c’est un vrai indispensable ! Et, grâce à toi, je remporte le match pour l’instant !

Laisser un commentaire