Y a de l’amour dans l’air !

Vous sentez cette odeur ? Les fleurs, les escapades, les restau… C’est bien la Saint-Valentin qui approche ! Rien de prévu encore ? Pas de panique, Cupidon et les 2filles1match vont vous dégainer leurs meilleures flèches et vous cibler un programme sur-mesure. Alors préparez-vous à sortir le grand jeu… Ou pas !

Camille et la vie de château

Vous l’avez remarqué avec l’article sur le week-end romantique : j’aime les châteaux ! Au début, pour cette Saint-Valentin, je n’avais rien prévu. Et, puis, je suis tombée sur cette offre de Groupon. Vous savez, ce site Internet où l’on trouve tout plein de bons plans à prix réduit. Lorsque j’ai vu la dite offre – dans le plus grand château hôtel de France -, mon regard s’est illuminé ! Tout de suite, j’ai appelé l’amoureux parce que, forcément, ça se décide à deux un week-end Saint-Valentin ! Il a tout de suite dit oui. Il faut dire qu’il aime bien la vie de château aussi. C’est réservé : une nuit pour deux dans l’extension du château, petits-déjeuners compris. Mais je ne vous ai même pas dit où c’était : à Chantilly. C’est tout près de Soissons, à quasiment une heure de route : l’idéal ! Pour les curieux/curieuses, c’est le Château de Montvillargenne. Je vous le dis tout de suite : ce sera un week-end 100 % romantique et détente ! L’hôtel a en effet un spa et une piscine. Le top ! Et, puis, on va aussi visiter le château de Chantilly pour la première fois : à nous la découverte ! Parlons du prix, maintenant. Nous avons payé 145 € grâce à Groupon, au lieu de 310 € ! Autant vous dire qu’à 310 €, on aurait passé notre chemin ! Mais 145 € pour un château 4 étoiles, soit presque 50 % de réduction… On ne réfléchit pas trop !

Photo prise sur le site Internet du Château de Montvillargenne.
Photo prise sur le site Internet du Château de Montvillargenne.

Alors, Agathe, je te vois venir : dépenser autant pour la Saint-Valentin ? Blablabla. C’est commercial… Blablabla. L’amour, c’est se le montrer au jour le jour… Oui, je suis d’accord, mais, moi, je n’ai pas la chance d’avoir de jolies roses de temps en temps à la maison ou des petits bisous tous les soirs ! Eh non, avec mon copain, nous ne vivons pas ensemble (à cause de nos boulots dans des villes différentes). Alors, ce week-end, c’est aussi l’occasion de marquer le coup parce qu’on ne se voit pas en semaine ! Saint-Valentin ou pas, on se fait de petites escapades comme celle-ci toute l’année. Et si ce ne sont pas des escapades, cela se transforme en bonnes tables : on adore les restos !
Tu auras beau me dire que tu es contre, Agathe, je sais que tu aimerais bien dormir dans un château comme celui-ci pour la Saint-Valentin. Imagine que ton cher et tendre te concocte une surprise… Il a réservé un week-end dans le même château que moi… Tu sauterais de joie ! Alors, avant de balayer mon week-end Saint-Valentin comme un vulgaire château de cartes, fais ressortir la romantique qui est en toi ! Et puis, le 14, tout le monde parlera de la Saint-Valentin : les pro comme les anti. Tu ne pourras pas y échapper alors autant en profiter !


La Saint-Valen… Quoi ? d’Agathe

20151025_120245

Le coup de la Saint-Valentin, on le connaît. Chaque année, c’est la même rengaine : « Va-t-il m’offrir de fleurs ? M’inviter au restau ? Me surprendre ? » Ah, ça, oui, certains mecs peuvent vous surprendre et… Ne rien faire. Ce sont d’ailleurs les seuls qui soient honnêtes. C’est vrai, quoi, quelle niaiserie commerciale ! Le faussement naturel, non merci. Le faire semblant pour satisfaire les caprices de madame, je n’en veux pas non plus. Trace ta route, serial lover d’un jour ; toi aussi, le beau-parleur de toujours (oui, je suis cash, y a qu’à voir notre précédent article). Pour moi, tout ça, c’est de la poudre aux yeux.

Les vraies paillettes, celles qui, justement, en mettent plein les yeux tout en gardant les pieds sur Terre, c’est celles qui vous éblouissent de manière inattendue. Celles qui surviennent tous les autres jours de l’année : avant et après la Saint-Valentin… Mais pas pendant. Ces paillettes prennent la forme de petites attentions qui viennent du cœur : ce sont ces roses venues remplir un vase inanimé depuis quelques semaines ; c’est cette invitation à un concert pour se remémorer ses plus beaux souvenirs ; c’est ce moment de complicité qui vous fait chavirer.
Toi, Camille, tu essayes de te fabriquer tout ça alors que ça n’existe qu’avec la spontanéité. Regarde, ton week-end : il a l’air super mais il n’a rien d’une surprise de ton bien-aimé. C’est toi qui lui a proposé et qui a tout planifié ! En plus, partir ce week-end-là coûte plus cher qu’à un autre moment. A la limite, tu aurais pu opter pour un week-end entre copines, c’est bien plus original ! Non, toi, tu préfères te ranger du côté des moutons : faire comme tout le monde.

Pour moi, ce sera un week-end à la parisienne comme je les aime : une once de détente, un brunch servi sur un plateau, une échappée improvisée et – quand même – un peu d’amour dans l’air quand même. Même si, c’est vrai qu’au fond de moi, je l’envie un peu Camille, avec son escapade dans un domaine qui fait rêver… La veinarde !

Laisser un commentaire