La culture made in 2filles1match

Stop à la routine ! Métro-boulot-dodo ou pas, on a tous besoin de se changer les idées, de faire un break. Les 2filles1match profitent du week-end ou d’un moment libre en semaine pour faire le plein de culture. Ouverture d’esprit assurée !

L’expo mania d’Agathe

Qu’on ne me laisse pas m’embarquer sur ce sujet-là, je pourrais en écrire des pages… Comme pour tous les articles, vous dites ? Là, on parle quand même de culture et de PARIS. Hello ! Paris la capitale ! L’endroit où TOUT se passe, où on en trouve pour tous les goûts et à toute heure. A quoi ça sert que tu perdes ton temps à écrire ton article, Camille, puisqu’il n’y a rien à dire sur Soissons – ou rien de mieux qu’à Paris en tout cas ! Mais je vais te donner ta chance et, pour essayer d’être équitable, je vais la jouer soft et parler expos.

Picasso dans tous ses états

20160113_162259

J’adore les expos, j’adore m’intéresser à l’art ! Non, je ne comprends et ne retiens pas toujours tout (ou grand-chose) mais je suis ouverte ! C’est comme pour la dernière expo que je suis allée voir : Picasso mania. Le nom, déjà, il fait rêver ; le lieu aussi : le Grand Palais ; le contenu, il vous transporte. Et, surtout, je mets un point d’honneur à souligner l’effort que font les commissaires pour rendre les expositions de plus en plus interactives : des écrans à tout va, des mises en scène en veux-tu en-voilà, des reconstitutions de pièces par-ci par-là et des immersions à en perdre la tête.

Sur le fond, ne vous attendez pas à découvrir les plus grands chefs-d’œuvre de Picasso. Non. « Mania » fait référence à comment feu Pablo a influencé les artistes contemporains. A ce titre, on y découvre de belles inspirations (mention spéciale à l’accumulation de films Polaroïd reprenant la technique du cubisme de Picasso, mon coup de cœur !). Rassurez-vous, 100 chefs-d’oeuvre sont tout de même disséminés dans l’exposition. Il y a même des inédits. Par contre, désolée de vous décevoir mais, contrairement à l’affiche promotionnelle, vous ne verrez pas Picasso nu. C’est juste un mythe ! Et, à propos de mythe, c’est cette période de lui qui est exposée à travers un parcours chronologique mais thématique sur deux étages.

Alors prévoyez deux bonnes heures et louez ce fichu audioguide – vous êtes là pour ça, non ? En plus, en ce moment, y a pas grand monde voire même aucune file d’attente. A artiste et lieu de renom, prix parisien : 14 € en plein tarif (c’est vrai, Camille, c’est un peu cher mais on parle de Picasso pas d’un vide-dressing dans une salle de concert !) et 11 € en tarif réduit (- 25 ans, chômeur…). Je vous rappelle que vous voyez quand même du Picasso, Warhol, Basquiat, Lichtenstein et autres Jeff Koons ou artistes montants. Vite, vite, c’est jusqu’au 29 février !

Slide1

Et sinon ?

Si vous n’êtes pas inspiré par cette expo, la bonne nouvelle c’est qu’à Paris, vous avez l’embarras du choix. Trop de choix. Expo temporaire ou permanente, gratuite ou hors de prix, lieu éphémère ou insolite. Louvre, Palais de Tokyo, Centre de la Photographie ou le Musée d’Art Moderne et son prestigieux Warhol jusqu’au 7 février ; l’expo sur le « Climat : 360° » à la Cité des Sciences ; les expos photos qui se renouvellent sans cesse à Pompidou. Je ne vais pas vous en faire la liste complète ; ni celle de la culture à Paris, de ses monuments, de son Histoire, de ses visites guidées…

Bref, rien à voir avec ton soi-disant « bon plan », Camille. De toute façon, vous ne pourrez jamais y aller car c’est passé et c’était sur une seule journée ! D’ailleurs, tu disais pas dans le précédent article que, contrairement à moi, tu visais toutes lectrices de villes confondues, que tu étais accessible, bla bla bla ? Time’s up. Je te laisse la parole. Bonne chance pour te défendre.


Un Grand Opening pour Camille

Qui a dit qu’on ne pouvait pas se cultiver à la campagne ? Agathe, c’est toi ? Je vais te prouver qu’on n’a pas besoin d’être à Paris ! Il y a des tas de choses à faire ici :

  • des musées (mon préféré dans l’Aisne, c’est celui de la Caverne du Dragon, il se trouve sur le chemin des Dames, un lieu marqué et imprégné par la Première Guerre Mondiale. A ne surtout pas rater si vous visitez le département !)
  • de beaux édifices (la cathédrale de Laon, l’abbaye Saint-Jean-des-Vignes de Soissons, le château de Coucy)
  • des salles de spectacle (le Mail à Soissons avec une programmation variée : concerts, humoristes, théâtre…)

Dans cet article, je ne vais pas vous donner de bon plan valable dans toute la France. A contrario, je vais vous prouver que des événements ultra cools peuvent se dérouler dans des villes moyennes et même faire pâlir la capitale ! Bon, cet événement est passé mais je suis sûre que vous pouvez chercher du côté de votre ville (ou des alentours, comme moi) pour trouver des sorties vraiment sympas !

Direction Reims, à 45 min de chez moi.

Je vais vous parler de portes ouvertes. Ça ne vous fait pas rêver ? Je comprends… Mais attendez la suite ! Dimanche dernier, le 24 janvier, c’était le Grand Opening de la Cartonnerie. « La Carto », comme on l’appelle, c’est une salle de concerts : LA salle de musiques actuelles de Reims. C’était la première fois que j’y allais et elle n’était pas vraiment dans son état naturel !Slide1

J’ai découvert un vrai lieu culturel et ses coulisses : les studios d’enregistrement, les secrets des ingés son et des techniciens lumière… Moi qui travaille dans une radio, j’étais comme un poisson dans l’eau et, pourtant, je vous assure, j’ai appris des tas de choses ! Comment se passe l’enregistrement en studio – un vrai groupe jouait devant nous pour en sortir une démo -, les détails de la régie lors d’un concert – les techniciens qui s’occupent de la lumière doivent être hyper réactifs tout le temps, rien n’est prévu d’avance dans un concert, à part pour les gros shows à l’américaine…
Une belle surprise aussi dimanche dernier, ce concert de ukulélés. Deux mecs posés (oklm) sur des tabourets qui reprenaient des titres du regretté Bowie. Dans le public, des parents, des enfants, des grands-parents… Bref, toutes les générations réunies dans une super ambiance !
Mais, ce jour-là, à la Carto, il n’y avait pas que de la musique. Je m’explique : on trouvait aussi un mur d’écriture pour s’exprimer, une fresque painting avec la prog’ de 2016, une bourse aux vinyles et même un vide-dressing ! Rien à voir avec ton expo pompeuse, Agathe, où tu n’as même pas le droit de parler !
En grande shoppeuse que je suis, j’ai adoré le vide-dressing. Imaginez-vous : vous êtes dans une fosse de concert mais, au lieu de prendre des pogos ou de se faire piétiner les pieds, des dizaines de vêtements sont accrochés sur des barres suspendues (je suis sûre que tu m’envies là, Agathe). Pas beaucoup d’éclairage, la même ambiance que lors d’un concert (je vous rappelle que je suis dans la salle). Je n’ai pas tout regardé en détail mais j’ai vite jeté mon dévolu sur un petit sac à bandoulière trop mignon, shoppé 5 €. Le pauvre, il n’avait jamais servi ! Promis, avec moi, ça va changer. Slide1
Juste avant de partir de la Carto, j’ai même été tenté par la bonne odeur des crêpes. Mais j’ai réussi à résister : hé oh, c’est pas la chandeleur encore !
La seule chose que j’ai raté, c’est la vente aux enchères organisée en fin journée : des objets dédicacés par des artistes passés à la Carto mais aussi du mobilier historique de la salle étaient à vendre. Je n’y ai pas assisté mais, au moins, je n’ai pas été tentée de repartir avec cette superbe armoire violette que j’avais repérée mais qui n’aurait peut-être jamais trouvé sa place chez moi.

Eh mais, j’ai oublié de préciser : cette journée portes ouvertes était gratuite. Pas de ticket à payer à l’entrée ! Une entrée libre et freeeeeee ! On en parle de tes expos, Agathe ? Et puis tu en as des openings comme celui-ci à Paris ? Pas la peine d’avoir de grandes salles de concert mythiques (le Zénith, Bercy – qui ne s’appelle plus Bercy -, l’Olympia…) si c’est pour ne rien proposer d’autre que des grands groupes internationaux à des prix exorbitants ! Il faut revenir aux fondamentaux avec des salles proches de leur public. Ce dimanche-là, c’était le cas pour la Carto.

2 Comment

  1. MTC says: Répondre

    J’aime bien vos deux idées de sorties mais j’ai quand même une préférence pour celle de Camille.

    1. 2filles1match says: Répondre

      C’est noté MTC, un point pour Camille !

Laisser un commentaire