Entrez dans le « hair » match

Parce que nous le valons bien, voici notre match de cheveux. Blond foncé ou châtains, longs ou courts, les 2filles1match ont des coupes vraiment différentes et qui leur ressemblent. On vous l’avoue, c’est aussi une bonne raison pour nous de se crêper le chignon (on sait aussi que vous aimez ça !). Des pointes fourchues aux racines apparentes, les 2filles1match se passent au peigne fin. Attention aux nœuds et aux coups de ciseaux irréparables !

Agathe ou la revanche d’une blonde

Les cheveux, c’est comme la peau : il ne faut pas les négliger. Déjà, parce que, le visage, c’est l’une des premières choses que l’on voit chez une personne. Aussi, parce que la coupe influe sur notre moral, notre confiance en soi et notre vision des autres. Je vous vois venir : trop superficielle ? Vous le saviez : ce n’est pas le match le plus intello du blog.

Premier constat : j’ai les cheveux châtain clair, de base, mais vous les voyez plutôt blond foncé, n’est-ce-pas ? C’est parce que, depuis quelques années, je fais des balayages ou « voile léger », une super technique pour éclaircir les cheveux petit à petit. Bien sûr, ça marche encore mieux quand on vit sous le soleil (quand j’étais à Nice, j’avais les cheveux beaucoup plus clairs…). D’ailleurs, Camille m’a copiée, il y a deux ans, en testant le balayage… De rien pour l’inspi !

Question repousse : c’est comme une couleur, plus on en fait, plus il faut l’entretenir. Camille va vous parler de mes racines que l’on voit plus ou moins. Forcément, au bout de 6 mois ou en sortant ratée de chez un mauvais coiffeur… Je te l’accorde, c’était bien moche ! Elle m’avait fait des vieilles mèches blondes bien contrastantes avec ma base. Un loupé total ! Mais, toi aussi, Camille, on voyait tes racines après ton balayage ! Personne n’y échappe ! Alors un conseil : ne changez jamais de coiffeur s’il vous convient. Depuis, même si c’est contraignant, je retourne toujours à Nice pour me faire coiffer.

Côté couleur : je préfère le clair au châtain. C’est lumineux, c’est doux et ça va bien avec ma personnalité. D’ailleurs, l’avantage, c’est que les blagues sur les blondes sont dépassées (y a plus que les beaufs qui en font) et, quand bien même, ce serait malvenu de m’en faire étant donné que ce n’est pas vraiment ma couleur naturelle. Et, hop, Camille, balayées d’un coup de sèche-cheveux, tes blagues, avant même que tu n’en parles !

Et ton châtain passe-partout, on en parle ? Et l’entretien de tes cheveux ? Je t’entends souvent dire que tu les trouve trop épais, pas disciplinés et trop volumineux… Mais c’est quand même gonflé (et c’est le cas de le dire) puisque tu ne les nourris jamais ! Le shampoing, ok, parce que c’est indispensable. Mais as-tu déjà entendu parler d’après-shampoing, de conditioner ou de soin ? D’huile, de masque et autres produits naturels ? Ça a dû te passer au-dessus de la tignasse (pardonne-moi l’expression)… Dommage, car c’est comme ça que j’ai réussi à dresser les miens en quelques années. On range les lisseurs, fers à boucler et sèche-cheveux trop puissants et qui brûlent les cheveux et on prend le temps de s’occuper de ses mèches rebelles à chaque lavage de cheveux (ou, en moyenne, 2 fois par semaine).

Quant à la longueur, c’est bien plus féminin de se les laisser pousser. En plus, toutes les coiffures sont possibles ! Toi, Camille, avec tes cheveux courts, tu galères à varier les coiffures ou à les tenir tous attachés. En plus, si tu ne les a pas longs aujourd’hui, comment seront-ils dans 20 ou 30 ans ? Et, même si ça te va bien, avec nos visages ronds, on ne peut pas se permettre d’avoir une coupe trop courte. Alors attention au coup de ciseaux de trop… Là, ce serait le carré-ment raté assuré.


Camille, la brune, contre-attaque !

Ok Agathe, on a compris que tu prenais soin de tes cheveux. Les démêler avant de te coucher, appliquer un soin très régulièrement… Oubliez tous ces rituels ! J’écris pour toutes les filles qui veulent avoir de beaux cheveux sans pour autant passer des heures à les chouchouter ! Promis, vous n’allez pas perdre vos cheveux si vous m’écoutez.

Le problème avec les soins, c’est qu’on en devient très vite dépendante. Et vos cheveux, aussi ! Agathe, imagine que mardi (le jour de ton soin), tu n’es pas chez toi pour le faire… Ohlala, on frise la catastrophe !! Bon, Agathe n’utilise pas de produit anti-frisottis mais vous avez compris l’expression ! Une fois habitués, vos cheveux sont sous l’emprise de tous ces soins. Problème : ils vont devenir gras plus vite, perdre leur éclat naturel ou encore seront tout flasques le jour où vous sauterez le soin. Je n’ai pas de honte à le dire, je ne fais pas de soin particulier, pas de masque capillaire et je n’utilise aucun des 1 000 produits qui passent à la télé.

Étrangement, quand je file chez le coiffeur, à chaque fois, on me fait la remarque que j’ai de beaux cheveux. Je ne sais pas si c’est pour me flatter ou pour que je revienne dans leur salon la prochaine fois. Une chose est sûre, c’est un professionnel du cheveu qui le dit !
La chance que j’ai, c’est qu’ils ne sont pas trop abîmés (même les pointes). Mon explication, c’est peut-être parce que, quand je vais chez le coiffeur, je coupe mes cheveux franco ! Les filles, arrêtez de demander 5mm en moins, même toi, Agathe ! Essayez les centimètres ! Couper ses cheveux c’est pour leur bien. Vous pouvez le voir comme un sacrifice. Et puis, je trouve ça tellement ridicule d’aller chez le coiffeur pour couper 5mm. Primo, on ne le verra même pas et deuxio, la coiffeuse ne prendra aucun plaisir. Qu’on se le dise, les coiffeurs adorent couper, couper et encore couper. Leur paire de ciseaux, c’est leur pinceau. Notre coupe, leur oeuvre d’art. Alors, avec 5mm en moins, ce sera une belle croûte qui finira au fond du grenier !

Côté longueur, mes cheveux dépassent mes épaules mais pas beaucoup plus. Non, je n’ai pas les cheveux courts, Agathe. Quand je les coupe, je veux toujours pouvoir les attacher : c’est plus pratique avec le sport. Je ne comprendrais jamais ces filles aux cheveux longs qui les laissent tomber dans leur nuque. Chevelure collante garantie avec la sueur ! Revenons à la longueur de mes cheveux : ils ne sont ni courts ni longs. Si je ne prends pas de parti, c’est parce que j’ai déjà eu les cheveux très courts (les années collège à la garçonne) ou les cheveux très longs (à la sortie du lycée). Oui, entre deux, il a fallu que ça pousse. Il n’y a pas spécialement de règles en matière de longueur. Tout dépend de la forme de son visage mais aussi du temps que vous avez pour les coiffer. Par contre, les filles, s’il vous plaît, si vous avez les cheveux longs, ne les laissez pas tomber et traîner à la Raiponce ! Il faut faire quelque chose de ses cheveux, sinon, coupez-les. Mieux vaut les avoir courts que de les laisser vivre en mode serpillière. Tu as compris, Agathe ! Coiffe tes cheveux si tu veux les laisser longs (bon, sur ce point, je ne me fais pas de souci pour toi).
Justement, c’est un point sur lequel Agathe peut m’atteindre. Honnêtement, je manque cruellement d’originalité pour mes coiffures. Je les attache en queue de cheval-chignon ou alors je les laisse détachés. Il m’arrive parfois de brancher mon lisseur, pas parce qu’ils frisent mais parce que j’ai les cheveux très épais. Le lisseur les rend plus fins. Bon, moins épais serait plus juste. Attention à ne pas l’utiliser trop souvent. Avec une utilisation trop poussée, vous allez vraiment abîmer votre cuir chevelu.

Faut-il donner colorer ses cheveux ? Oui et non. Tout dépend de votre personnalité. Je suis brune, ou plutôt châtain au soleil. Je n’ai jamais fait de couleur ni de mèches. Le seul effet que j’ai testé, c’est le balayage. Je l’ai fait deux fois, à un an d’intervalle. Un balayage d’une couleur à peine plus claire que mes cheveux de base. Ca m’avait bien plu car ça restait naturel. Finalement, je ne retiens que ce mot : « naturel ». Depuis deux ans, je ne l’ai pas refait car, au final, dépenser quasiment une centaine d’euros (oui, coupe + balayage, c’est cher) pour rester naturelle, ça ne vaut vraiment pas le coup !
Agathe, j’aime bien ton balayage blond mais, le problème, c’est bien tes racines. Au bout de combien de temps, elles repoussent ? Alors, après, tu es obligée de retourner chez le coiffeur pour les retouches. Se colorer les cheveux ou même faire des mèches, c’est une drogue dont on ne sort plus ! Si vous commencez, vous ne pouvez plus vous arrêter.

Bref, que vous ayez les cheveux courts, longs ou aucun des deux (comme moi), choisissez une coupe dans laquelle vous vous reconnaissez ! N’hésitez pas à changer de salon de coiffure si le dernier où vous êtes allée ne vous a pas convaincue. Mais, une fois que le bon est trouvé, ne le lâchez plus ! Je suis du même avis qu’Agathe, là-dessus.
Osez dire non aux soins et autres masques ! Chez le coiffeur, ils sont souvent trop chers et on ne voit pas forcément la différence. En plus, je vous confirme que ma chevelure se porte très bien. A un cheveu près, je vous aurais quitté là-dessus mais, si vous voulez vraiment tester les masques et autres produits, il y a « La Boutique du coiffeur » à Soissons. Vous y trouverez sans doute de bons produits et, ce, partout en France. Ce n’est pas une exception soissonnaise !

article

6 Comment

  1. Mc says: Répondre

    Je suis comme toi camille pas besoin de soin pour les cheveux car nous avons cette chance un beau cheveu. Pour la couleur et la coupe tout dépend de notre style et notre personnalité, Agathe tu ne veux pas tenter le narurel, j avoue je t aime bien en blonde.

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Point enregistré pour Camille ! Mais moi j’vous le dis, vous faites erreur, les filles ! Vos cheveux sans soin, ils sont loin d’être irréprochables et sans fourche ! Alors utiliser 10 produits non, 1 ou 2 naturels de temps en temps, oui. A mon avis, c’est comme pour tout, il faut savoir choisir et ne pas abuser ! L’essentiel étant, bien sûr, d’être bien dans sa coupe !

  2. Mtls says: Répondre

    je suis plus comme Agathe : couleur, masque, huile, crème, spray protecteur ect en étant infirmière j’ai souvent les cheveux attachés et ça les abîmes, pour les protéger je les nourri au moment du shampoing et avant un lissage occasionnel.
    Et comme Agathe quand je vivais à Paris, je faisais 850km pour aller chez ma coiffeuse, même pour couper ma frange !

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Marion, aucun doute, tu fais partie de la team d’Agathe ! Tampis pour moi 😉
      Que tes cheveux soient beaux… Et pour très longtemps !

  3. Delphine says: Répondre

    Entre les deux, mon coeur balance les filles…
    Je suis loin d’avoir les cheveux longs, mais ils ne sont pas courts non plus… Un balayage naturel tous les deux mois, voir plus, ça dépend de mes envies, et un masque après le shampoing tous les dimanches (histoire de m’en rappeler). Alors je ne sais pas, je pense plus Agathe, mais pas à l’extrême non plus, sur ce coup là !

    Bises à vous, et longue vie à vos cheveux !

    1. 2filles1match says: Répondre

      Si on comprend bien, c’est un match nul pour toi, Delphine 😀 ! Ne t’inquiète pas, le match nul est possible !!
      Tu as l’air d’être dans le juste milieu : on approuve !!
      Nos cheveux te remercient et on souhaite la même chose pour les tiens 😉 !

Laisser un commentaire