Nos escapades du mois d’octobre

L’automne, c’est la saison du renouveau, on récolte ce que l’on a semé toute l’année ! Alors quoi de mieux que de se faire plaisir en profitant d’une escapade ? Ou plutôt deux ! Eh oui, encore une fois, les 2filles1match ont fait des choix très différents pour se changer les idées en ce début d’automne : un city-trip à Madrid pour Camille et une retraite de yoga pour Agathe. Contrairement à la plupart des blogueuses, il n’est pas questions des couleurs de l’automne ici mais plutôt de l’été indien. Alors, vous reprendrez bien une dose de soleil ?

Agathe se reconnecte… À elle-même

Inspi fond d’écran.
Au Baya Studio Tour de Paris.
Inspi fond d’écran.

Début octobre, le même week-end que Camille, j’ai convolé en noces… Avec moi-même ! Destination : le soleil et les plages de Taghazout, près d’Agadir au Maroc, pour une retraite de yoga sur le thème de la reconnexion à soi. Mais pourquoi j’ai fait ça ?! Là vous vous dites comme Camille : ça y est, elle a craqué, le yoga lui est monté à la tête. Un peu, oui ! Et vous allez bientôt comprendre pourquoi. Petit aparté avant de revenir sur mon choix ! (NB : je vous partage mes connaissances, elles sont à prendre avec du recul, je ne suis pas une spécialiste !).

  • Une « retraite », késako ? Et pourquoi pas un stage ?

Le terme retraite fait référence à un travail introspectif, plus couramment appelé « développement personnel ». Un stage se vit plutôt comme une formation, un entraînement intensif pour assimiler une pratique. Mon envie allait au-delà d’un simple stage de yoga : je voulais (entre autres) me servir de la philosophie du yoga pour travailler sur mes faiblesses, me rendre plus forte. Bref, revenir apaisée, reposée et respirer le bonheur ! Pas sûre que la folie madrilène ait apporté les mêmes bienfaits à Camille… ;P

  • Et le yoga, dans tout ça ?

Si vous percevez le yoga comme un sport ou une activité physique à part entière ou même comme un enchaînement de postures pour lesquelles la souplesse est requise, vous n’y êtes pas.
Si, comme Camille, vous imaginez que c’est une philosophie qui doit diriger notre vie, ce n’est pas vrai non plus !

Dans les deux cas, je trouve dommage que les professeurs ne prennent pas le temps, avant leur cours, de nous sensibiliser au sens de cette pratique. Le yoga est avant tout un état d’esprit qui a pour but de nous apporter du bien-être au niveau physique mais aussi mental. Il s’agit d’une connexion à son corps, de le mettre à l’épreuve tout en l’écoutant, de « trouver le confort dans l’inconfort » comme le répètent bien des profs… Grâce à la respiration (une technique sur laquelle il est important de se renseigner !) ! Et cette histoire de « niveaux » est un vrai cliché ! Le seul niveau, c’est celui que vous avez au moment où vous pratiquez ; il peut être moins élevé demain, ce n’est pas grave. Dans tous les cas, une séance de yoga où vous vous écoutez, c’est un super remède contre le stress (votre niveau de stress à vous) et qui permet de rester en forme (votre forme à vous, encore une fois) !

  • Pourquoi je fais du yoga ?
J’adore les cartes aux messages inspirants et positifs !

La première fois que j’ai pris un cours de yoga, c’était en 2014. Je voyais le yoga comme un dérivé de cours de fitness – pour grossir le trait. Une de mes meilleures amies en pratiquait depuis quelques années et ça lui faisait du bien. Curieuse de tout, j’ai voulu testé ! En vraie pile électrique que j’étais, il m’a été extrêmement difficile de tenir en place pendant toute la durée du cours (quelle idée de commencer par un cours de 1h30 haha !), de ne pas papoter avec elle, de me concentrer uniquement sur mon corps et ma respiration, de chasser les pensées qui venaient dans mon esprit… D’autant plus que je n’ai compris que récemment ce que la pratique du yoga impliquait !

Plus j’ai travaillé sur mon développement personnel (merci le livre Miracle Morning, sa pratique et à toutes mes remises en question !), plus j’ai voulu faire du yoga régulièrement. C’est en découvrant XO Urban Yoga, à Paris, en septembre 2018, grâce à une vente privée sur Internet, que j’ai trouvé tapis à ma pratique ! Oui, à chaque yogi son professeur qui lui fait se sentir bien. Le concept XO ? Une majorité de cours de yoga Vinyasa sous la forme de flows (enchaînement de postures répétitives dynamiques) sur de la musique hip-hop/soul, à la lueur de la bougie, en petit groupe et, surtout, sans miroir. C’est CE cadre qui m’a permis de m’épanouir dans ma pratique. Vous aussi, vous devez trouver celui dans lequel vous vous sentez bien !

Puisque j’aborde le « vinyasa », l’une des formes de yoga, j’en profite pour vous donner quelques notions…

> Les postures de yoga (asanas) ont toutes un nom en sanskrit.

> Selon la forme de yoga que vous pratiquez, vous aurez l’occasion d’en découvrir de nouvelles.

Les formes de yoga que je pratique le plus souvent sont les suivantes :

-> Hatha yoga : basé principalement sur de la relaxation.

-> Yin yoga : une forme de stretching basé sur l’assouplissement et qui aide au lâcher prise.

-> Vinyasa yoga : un enchaînement de postures (flows) sur un rythme dynamique.

  • Pourquoi je me suis lancée dans une retraite de yoga ?
Notre studio avec vue durant la retraite Maroc !

Avec toutes les infos que je vous ai données jusque-là, ça doit déjà vous paraître plus clair et évident : depuis quelques mois, j’avais envie d’aller plus loin dans ma pratique, d’y consacrer plus de temps. Dans un cadre loin de mon quotidien, qui plus est ! Mieux : de coupler yoga et développement personnel. J’ai intensifié mon travail sur moi-même depuis cet été et, lorsque je suis tombée sur cette « Retraite cosmique : Yoga, Transformation et Connexion » et ses détails (le lieu au bord de l’océan, la liste des cours de yoga et des ateliers prévus), j’ai craqué ! Tout, dans le programme, me plaisait, me donnait envie, faisait sens. Je me voyais en être. (Lien ici avec les détails du programme). Et, pour la première fois de ma vie, je m’y projetais sans attente ; sans anticiper, sans imaginer à quoi ça allait ressembler… Sans contrôle. Je lâchais déjà prise. La seule chose que j’ai faite, par mesure de précaution, c’est de trouver un cours de yoga donné par la professeure qui assurait la retraite pour être sûre d’adhérer à sa manière d’enseigner. Et je crois que j’ai découvert la meilleure professeure que je n’ai jamais rencontrée : Amy Bossi. Inutile de préciser que je me suis inscrite immédiatement !

Je reviens sur l’importance de se sentir bien avec son professeur. Si on hésite, si on n’est pas à l’aise, changez ! D’autant plus que le métier se déploie à une telle vitesse, on peut tomber sur n’importe qui, il y a du choix… Ecoutez les conseils d’amis qui ont testé, lisez des articles, consultez les sites Internet et les réseaux. Et testez ! Votre ressenti sera le bon. Il vous permettra de partir sereine. Peut-être même sans téléphone portable, comme je m’en suis donnée le défi. Oui, il est resté à Paris et il ne m’a pas manqué une seule seconde. Grâce à celle que je qualifie de « meilleure décision de ma vie », j’ai enfin pu goûter au lâcher prise et à vivre dans le moment présent.

  • Le bilan de cette retraite ?
Nos fails poses de yoga !
Déjà prévu d’en revoir certaines !

Comme tout ce qui a trait au spirituel, aux expériences personnelles voire intimes, il est difficile de mettre des mots et de raconter ce que l’on a vécu. Je peux en tout cas vous dire que ces quatre jours étaient FOUS ! Dingues, magiques, fantastiques, fun, amazing… Drôles, émouvants, forts… Magiques, je reviens et resterai sur ce mot-là ! Le cadre de la retraite n’a pas été choisi par hasard : un hôtel situé en bord d’océan, près du village de Taghazout, et dont le studio de yoga vitré donne directement sur l’océan. Vous entendez le bruit des vagues ? Il a guidé mes quatre jours de retraite ! Avec Camille, l’ambiance oscillait plutôt entre pollution de vacarme digne d’une capitale. Pendant ce temps-là, j’étais soit en cours de yoga (un matin, un soir), soit en atelier pratique (un matin, un soir), soit à méditer au bord de l’eau à mes heures perdues ou encore à papoter au bord de la piscine avec mes nouvelles copines, un bon cocktail de fruits frais à la main ! Nous étions un groupe de 15 femmes aux âges, parcours, expériences de yoga très différents (certaines n’en avaient jamais fait ; poke pour toi Camille, ce n’était d’ailleurs pas l’unique activité qui nous réunissait !). J’ai été extrêmement surprise par notre cohésion et notre bienveillance. On s’est toutes ouvert nos cœurs et on a passé des moments exceptionnels ! Moi qui partais dans une optique introspective, je me suis totalement ouverte et enrichie des autres, j’ai aussi pu ancrer mon travail réalisé sur moi-même ces derniers mois et en être fière ! Je suis donc revenue apaisée et pleine de vie.

  • Choisir son organisme et le thème de son voyage
La plage de l’hôtel.
Notre magnifique hôtel.

Je suis partie avec l’agence de voyages spécialisée dans le yoga Namastrip., découverte en réalisant une recherche sur Internet. Quelques couacs de communication entre la France et le Maroc à l’arrivée mais certainement propres aux différences culturelles. Pour le reste, tout s’est parfaitement bien déroulé ! D’ailleurs, depuis mon retour, je n’ai qu’une hâte : m’inscrire à un stage de yoga et de surf, une des spécialités de Namastrip – déjà testée et approuvée par des filles rencontrées au Maroc. Pourquoi le surf ? Jusqu’à ma retraite au Maroc, je n’étais pas particulièrement attirée par cette pratique mais j’ai beaucoup eu de retours sur ses bienfaits : des apports personnels notamment en termes de patience et de confiance en soi mais aussi le partage d’une expérience forte en pleine mer. Surtout, j’ai très envie de partager, à nouveau, des moments aussi puissants avec un même groupe sur une longue durée.

Il me semble évident que le fait de consacrer tout un week-end à être encadré et guidé dans un but de travail sur soi n’apportera jamais autant d’enrichissement que si on s’accordait ce temps chez soi. La déconnexion est pleine et totale ! Je ne peux donc que vous conseiller de vous lancer dans une expérience comme celle-ci si elle vous tente !

D’autres organismes que Namastrip proposent et organisent toutes sorties de stages et de retraites sur tous types de thème, avec ou sans yoga, avec ou sans expérience préalable. Il y en a vraiment pour tous les goûts donc pour toi aussi Camille. Je ne pourrais pas vous en conseiller d’autre car je n’ai testé que Namastrip.

  • Oui mais à quel prix ?

Cet article me semble interminable ^^ mais si le sujet vous intéresse vous êtes sûrement à fond dedans ! Les stages et retraites coûtent généralement cher ; plus qu’un simple voyage que vous avez l’habitude d’organiser de votre côté en mode économique. Forcément, en stage et en retraite, il faut prendre en compte le travail du professeur (avant et pendant), tous les cours et ateliers qu’il vous enseigne ainsi que les repas et l’hébergement. Surtout, tout est organisé et prévu pour vous, vous n’avez rien à faire. Et, pour ce genre de voyage, c’est nécessaire ! Pour mes quatre jours au Maroc, j’ai déboursé 750 € tout compris (500 € pour la retraite – logement, repas, cours et ateliers ; + 200 € pour les vols et les trajets en Uber ; + 50 € de cocktails et de petits plaisir sur place) – ce qui revient au prix dépensé par Camille pour sa semaine de vacances en Grèce cet été, hors activités ! Pour un week-end (vendredi soir-dimanche soir), comptez environ 400 €. Disons que si vous en avez envie mais surtout si vous en avez besoin, ne réfléchissez pas trop : donnez-vous les moyens de vivre une telle expérience dès que vous en aurez l’occasion et que vous aurez trouvé THE retraite ou stage qui vous parlera. Et cela vous fera forcément du bien ! Le city-trip madrilène de Camille juste après la rentrée ne garantit par un retour en toute sérénité ! De manière générale, quand on prend des vacances, c’est pour faire une coupure. On cherche trop souvent à profiter un maximum et on en revient toujours plus fatigué. S’accorder une retraite ou un stage de temps en temps permet de regagner en énergie, de prendre le temps de s’écouter mais surtout de revenir grandi et confiant. Et on sait tous aujourd’hui à quel point il est urgent de se faire plaisir alors lancez-vous ! Toi aussi, Camille ! D’ailleurs, si un jour tu te lançais dans une retraite ou un stage de yoga, je crois que tu me mettrais définitivement tapis !

Quelques conseils pour aller mieux sans (forcément) partir en week-end : lire et pratiquer Miracle Morning, vous faire accompagner (psy, thérapeute…), faire du yoga, vivre sans pression et uniquement dans le moment présent, respirer. Si vous n’y arrivez pas, partez en retraite de yoga ! Vous allez voir, vous irez beaucoup mieux ! Facile à dire ? Y a du boulot, c’est vrai, mais ça vaut tellement la peine !

Namaste !


Un city-trip entre amies pour Camille

Pas sûr que ce match soit réellement nécessaire… Désolée Agathe mais toi qui as coupé ton téléphone pendant ta retraite de yoga (très bonne idée d’ailleurs !), tu ne l’as pas vu mais j’ai déjà remporté ce match… En story Instagram ! Les matcheurs avaient largement préféré le city-trip à Madrid VS la retraite de yoga à Agadir. Mais comme je suis bonne joueuse, j’ai décidé de remettre mon titre en jeu. ^^

Pour moi, octobre est le moment idéal pour breaker. Une manière de prolonger l’été (la météo est encore belle), casser la routine au boulot et partir avant le rush des vacances de la Toussaint et des ponts du mois de novembre. Il y a un an tout pile, j’étais en Grèce avec ma sœur (Athènes et Santorin – relire ce match). Alors, cette année, j’ai posé une journée en RTT et je suis partie avec l’une de mes meilleures amies.

  • Trois jours dans la capitale espagnole
La plaza Mayor

Je n’ai pas choisi la destination. C’est plutôt Madrid qui m’a choisie. Je dois aussi vous avouer… Encore récemment, cette capitale ne me tentait pas. Je m’explique : Agathe m’en parlait depuis plusieurs années mais je n’étais pas convaincue. Pour moi, l’Espagne, c’est le soleil, la paëlla et la… Mer !!! Alors, oui, du soleil, pas de problème (28°C en moyenne pendant notre week-end). Par contre, la paëlla, j’ai du tirer un trait (après la recommandation de deux matcheuses Sophie et Marie !). Ce n’est clairement pas la spécialité de Madrid. Et la mer… Eh bien, non, Madrid est au centre du pays !

Pour cette escapade, je n’avais pas spécialement de virée en tête. Je partais de Paris, mon amie de Toulouse. J’ai donc croisé les vols et les destinations. L’idée, c’était de partir trois jours au soleil, pas très loin, sans casser nos PEL. Madrid s’est tout de suite détachée du lot ! Prix attractifs et bons horaires de vols. Alors… ¿ Por qué no ? Il ne m’en fallait pas plus pour réserver. En plus, il paraît que l’automne est la période idéale pour découvrir Madrid (la ville est étouffante en été). Et puis, tout le monde peut y aller (même si vous ne parlez pas espagnol). Agathe met trop de matcheurs de côté avec sa retraite : une escapade yoga sans pratiquer, c’est compliqué !

  • Partir avec ses meilleurs amis est toujours une bonne idée
Une photo floue mais une photo remplie d’amour – plaza Mayor.

Ce n’est pas Agathe qui me contredira sur ce point ! D’ailleurs, nous avons prévu une nouvelle virée à Chartres pour Halloween (cette fois-ci, en duo. La dernière fois, nous étions avec deux matcheuses : voir ce match). J’ai offert les billets d’avion pour Madrid à mon amie pour son anniversaire. Nous n’étions jamais parties en voyage ensemble. Il était temps d’y remédier après 21 ans d’amitié ! Et puis, c’est l’occasion de créer de nouveaux souvenirs, se voir (nous vivons à distance) et découvrir ensemble une nouvelle ville. Agathe a préféré partir en week-end avec un groupe d’inconnues. Y a match ! D’ailleurs, comment être sûre de s’entendre avec des personnes que l’on ne connaît pas ? Sa retraite yoga aurait pu virer au drame #dramaqueen. ^^

Partir avec sa meilleure amie, c’est aussi l’avantage de ne pas être stressée pour planifier son voyage. Aucune prise de tête ! Eh non, pas besoin d’un stage yoga pour être relax ! Pour réserver l’hôtel, nous nous sommes appelés un après-midi et nous cherchions ensemble via ordis interposés. Nous avons rapidement trouvé un hôtel en plein centre de Madrid. Un logement que je vous recommande totalement ! L’hôtel ressemble d’ailleurs à une maison d’hôtes voir à un appart’ hôtel (nous avions une cuisine à dispo, trois salles de bain communes et une chambre privée). La localisation, tout simplement parfaite : au centre de tout ! Cet hôtel, c’est la Residencia Alvaro. Et puis, nous étions sur la même longueur d’ondes. On se connaît par cœur et nous avions envie des mêmes choses. Comme c’était un voyage « bonus » après l’été, nous ne voulions pas d’un city-trip à 100 à l’heure. Nous avions noté des idées de visites et d’activités avant de partir mais tout était modifiable sur l’instant. Pas comme le planning d’Agathe lors de sa retraite. Même si son programme n’était pas très chargé, elle avait des horaires à respecter. Nous avons par exemple découvert par hasard le quartier street-art de Lavapiés. Nous avons aussi décidé de visiter le Palais Royal car nous étions devant et que la file d’attente n’était pas trop longue. Nous avions envie de rooftop et de kiff’ sans pour autant dépenser un bras. D’ailleurs, Madrid est bien une ville de rooftops ! Prévoyez d’y aller tôt sinon vous allez attendre une éternité avant de monter. Nous sommes allées au rooftop Circulos de Bellas Artes vers 17h30 pour y accéder à 18h (il y a de l’attente en bas de tous les rooftops). Prix : 5 € la montée et 10 € le mojito. Correct !

La vue du rooftop Circulos de Bellas Artes…
…. quand le soleil se couche sur la ville !
Une oeuvre du street-artiste Bordalo II dans le quartier Lavapiés.

Si vous avez prévu un week-end à Madrid prochainement, voici un récap rapide de notre programme :

  • Jour 1

Arrivée à l’hôtel. Direction la Chocolateria san Ginés pour déguster les célèbres churros avec un chocolat : 4,20 € le combo avec six churros ! Très bon (nous y sommes même retournées une seconde fois) / Balade à pied pour découvrir la ville, sans circuit précis / Visite du Palais Royal (prix de l’entrée : 12 €) et de la cathédrale Santa María la Real de la Almudena (juste en face du Palais Royal) / Le soir : bar dans le quartier Chueca.

  • Jour 2

Marché aux puces El Rastro / Balade dans le quartier street-art de Lavapies / La gare Atocha et son jardin tropical / Visite du musée de la Reina Sofía avec le célèbre tableau de Picasso Guernica (musée gratuit le dimanche après-midi de 13h30 à 19h) / Rooftop Circulos de Bellas Artes / Shopping / Tapas / Passage de nuit par la Plaza Mayor.

  • Jour 3

Jardin du Palais Royal / Parc El Retiro : la roseraie, le palais de cristal et un tour en barque (6 € par barque pour 45 minutes du lundi au vendredi) / Retour à l’hôtel avant de prendre la direction de l’aéroport.

La roseraie.
Le palais de crital.
Le tour en barque !

Agathe ne pourra pas vous donner ses bons plans à Agadir. Elle n’y a même pas mis les pieds, sa retraite était située à 45 minutes de route. Dommage ! Elle qui adore mettre des adresses sur son compte Mapstr @agathe_06 (une appli pour lister et partager ses lieux testés/préférés)… Là, c’est raté ! Pour ma part, je vous ai déjà ajouté quelques adresses madrilènes sur mon compte @camillealt. J’ai prévu de toutes les mettre ! Quelques photos pour vous mettre en appétit… 😉

Le coup fatal de ce match… Ni Agathe ni son tapis n’y sont préparés ! C’est bien évidemment le coût de ce week-end. Pour trois jours complets et deux nuits, j’ai dépensé 320 euros (pour moi toute seule). Tout est compris : vol aller-retour, hôtel, restos, visites, dépenses diverses… Vraiment très correct ! Avec la taxe d’habitation qui arrive, je ne pouvais pas me permettre de dépenser plus. Et je vous l’assure, je me suis fait plaisir sur place. Aucune frustration ! 😉 Agathe, je le reconnais, le bien-être n’a pas de prix mais il faut reconnaître que ton escapade yoga coûte deux fois plus cher que la mienne et ça n’est pas négligeable.

Et si, comme Agathe, vous avez envie de vous déconnecter ou de vous ressourcer… Pas besoin de partir en retraite, j’ai quelques bons plans pour le faire… À Madrid. Si, si !

  • La gare Atocha avec son jardin tropical. Cette gare est si… spéciale ! L’atmosphère qui s’en dégage n’a rien à voir avec une gare. J’aurais pu passer des heures assise dans l’une des allées, au milieu des grands palmiers, avec un bon bouquin. Un lieu reposant et si chaleureux.
  • Les jardins du Palais Royal (les jardins de Sabatini). Un véritable havre de paix avec peu de visiteurs. C’est parce qu’on y accède à l’arrière du Palais. Des petits jets d’eau, des statues, des haies bien taillées… Agathe, tu pourrais carrément méditer ici.
  • La cathédrale Santa María la Real de la Almudena. Vous aurez besoin de faire abstraction de la foule. Pour cela, il suffit de s’asseoir sur l’un des bancs et de lever les yeux au ciel… Vous découvrirez alors les sublimes peintures, les vitraux et surtout ce plafond… Des couleurs vives et des lignes droites. J’étais totalement sous le charme de ce lieu spirituel et inspirant.

Et vous ?

Envie de réserver une retraite/un stage de développement personnel ou de partir en city-trip à Madrid ?

8 Comment

  1. Audrey says: Répondre

    Désolée Agathe mais je vote pour Camille
    J’ai visité Madrid avec le lycée et j’ai conservé une mauvaise image de la ville
    Aujourd’hui Camille m’a donné envie d’y retourner pour un week-end prolongé
    Viva España!

    1. 2filles1match says: Répondre

      On note le point pour Camille.
      Les voyages scolaires sont une bonne approche mais nous ne sommes pas aussi libres. Tu nous diras si tu décides d’y retourner ! 😉

  2. Cawote_60 says: Répondre

    Madrid étant sur ma to do je vote Camille qui m’a donné encore plus envie d’ aller. Merci pour tes bonnes adresses et tes idées de visite : je note 🙂
    Mais je suis très admirative de la retraite d’Agathe. Je veux bien te croire ça doit faire beaucoup de bien.

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Oh génial, Caro ! Merciiii pour ton point. Il y a encore plein d’autres choses à faire à Madrid. Pour la retraite d’Agathe, je te rejoins, elle est revenue si sereine ! Ça lui a apporté énormément. Good vibes only !! ^^

  3. L’article de Camille m’a donné envie de découvrir Madrid, mais je dois être honnête et, pour une fois, je vais CHOISIR, PRENDRE PARTI, VOTER !!! Haha
    L’article d’Agathe m’a carrément emballé ! Dans mon cheminement vers une vie plus sereine, le yoga, la méditation me font de plus en plus de l’oeil et l’idée d’une retraite me sur-emballe ! Ça me ferait tellement de bien !
    Je vote pour l’escapade d’Agathe !

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Et voilà, mon premier point dans ce match !! Merci Nina !! Très contente d’avoir réussi à t’embarquer avec moi sur le chemin d’une retraite hihihi ! N’hésite pas à te renseigner sur les différents organismes qui en proposent. Et surtout, fonce !! Ne te pose pas trop de questions. C’est génial de lâcher prise et de se recentrer sur soi ! Très bonnes idées le yoga et la méditation +++

  4. Mc says: Répondre

    Agathe tu m as vraiment transportée et fait rêver… Je valide !

    1. 2filles1match says: Répondre

      Commentaire simple et efficace ! Merci MC pour ton avis. C’est donc un nouveau point pour Agathe.

Laisser un commentaire