Quels transports en vacances : la voiture ou le train ?

Dis-moi quel est ton moyen de transport et je te dirai qui tu es… Oui, nous avons tous nos habitudes pour nous déplacer. Ca vaut aussi pour les vacances ! Dans ce match, on vous sort de nos quotidiens (c’est pas la saison, pour vous parler de nos déplacements en voyages ! Si l’une sort des sentiers battus de la route, l’autre reste attirée par le train. Dans tous les cas, l’heure des vacances a sonné ! En voiture !

En vacances, Agathe embraye

Des véhicules, il y en a pour chaque type de voyage ! Pas les trains !

S’il y a bien une chose dont je suis fière, c’est de ne pas dépendre de la voiture au quotidien (contrairement à Camille avec ses horaires en décalé et sa vie aux portes de Paris). Par contre, en vacances, je me fais un plaisir de l’utiliser une fois arrivée sur place (exit les trajets France-Espagne à mourir d’ennui !) ! Pour une journée ou pour trois semaines, à bord d’une Clio ou d’un 4×4, cela me permet d’accéder aux coins les plus reculés de mes destinations dont la plupart ne sont pas desservies par les transports en commun. Car c’est bien ce qui me fait triper avec la voiture en vacances : la sensation de liberté et d’aller là où personne ne va… Ou presque !

Il y a aussi la question des tarifs et du temps : voyager en transports en commun quand cela est possible, ce n’est pas toujours économique ni pratique… On dépend des horaires et des aléas ! Je préfère partager ma voiture avec mon copain voire des amis quand on voyage ensemble. Niveau écologie, je peux dire qu’on n’est pas trop mal (d’autant plus qu’on peut clairement choisir le type de véhicule que l’on utilise) ! En bref, exit les galères d’entretien, de réparation et les frais divers, je ne garde que les bons côtés de la voiture. Et, vous allez voir, il y a bien des moyens de se procurer un véhicule. À chaque priorité sa solution ! Alors, vous grimpez avec moi ?

  • L’emprunt à la famille : que ce soit pour partir en week-end en Île-de-France ou quand je rentre chez mes parents à Nice, c’est un vrai plaisir pour moi d’emprunter une voiture d’un des membres de ma famille ! Et puis, ça me permet de ne pas perdre la main niveau conduite ! Parfois, je roule même en moto derrière mon frère !

Parfait pour : mon week-end au Bois de Rosoy, dans l’Oise, qui propose des hébergements insolites dans les arbres.

  • Les services de véhicules en libre service : que l’on parle de vélo, de scooter, de trottinette ou de voiture, je suis une adepte ! D’autant plus que bon nombre d’entre eux sont proposés en électrique (à Paris mais pas que). J’étais d’ailleurs une graaaaaande fan et utilisatrice assidue d’Autolib (les véhicules électriques parisiens). Pas cher, flexible, toujours proche de là où on se trouve… La formule était parfaite ! Ma nouvelle alternative, c’est Uber, Kapten, Marcel… quand, vraiment, il n’y a plus de transports en commun. 😉

Parfait pour : un petit week-end en Île-de-France ou à proximité d’une grande ville quand on est un peu chargés.

  • Le covoiturage entre particuliers : clairement le moyen le plus économique de voyager, en France et à l’étranger ! J’ai testé à de nombreuses reprises BlaBlaCar en tant que passagère mais il existe aussi OuiCar. Super pratique quand on a un budget restreint !

Parfait pour : aller voir des amis qui vivent à plusieurs heures de route (utilisé pour aller à Soissons voir Camille à l’époque, dans l’Oise, à Lille…).

  • La location aux particuliers : Drivy, ça vous parle ? C’est le seul exemple qui me vient en tête et que j’ai testé plusieurs fois avec succès ! Louer la voiture d’un particulier (ou la louer), c’est clairement moins cher que de passer par les agences professionnelles.

Parfait pour : partir en dernière minute ! J’ai, de mon côté, pu faire un road-trip en baie de Somme avec une voiture Drivy !

  • La location pro : en France ou à l’étranger, il est plus facile de louer un véhicule que d’utiliser les transports en commun. On a les incontournables Hertz, Avis, Sixt (que j’ai utilisé pour le mariage de Camille et c’était indispensable car les transports en commun ne permettaient pas d’arriver directement à la destination finale !)… Economique en réservant à l’avance et certainement la solution la plus rassurante, elle permet aussi de choisir le modèle de son véhicule. Vive la Fiat 500 et la Peugeot 3008 ! Dans les pays étrangers, je vous recommande d’éviter les locations à l’aéroport et de recourir à des loueurs locaux en ville. Souvent moins de prise de tête et d’arnaque !

D’ailleurs, bon à savoir : renseignez-vous bien, avant de louer votre véhicule, sur le type de carte bleue nécessaire (utiliser celle de celui qui conduira la voiture pour éviter les galères). Dans les pays de l’est comme dans les Balkans, « l’arnaque » courante est de dire que seules les cartes de crédit sont acceptées. Or, en France, sauf demande de votre part à la banque, nous avons tous, de base, des cartes de débit (lisez sur votre CB). Soyez vigilants avant de réserver !! Vous pouvez vous retrouver avec des surfacturation allant du simple au double voire pire… Sans voiture ni remboursement !

Parfait pour : voyager sans prise de tête comme ça a été mon cas en Norvège, en Islande, au Portugal, en Namibie… La solution pour laquelle j’opte le plus souvent !

Sans voiture, pas d’aurore boréale en Norvège en 2015…
En cas de grosse pluie, manger dans le lit de l’arrière de son Kangoo, c’est moins sexy par contre ! Islande 2015.
  •  Mais on a aussi un petit nouveau sur le marché (pas encore testé) : Driiveme. Ce service propose une location de véhicules à 1 € en Europe (Espagne, Portugal, Royaume-Uni, Allemagne, France) sur des trajets bien définis qui correspondent en fait au rapatriement du véhicule. Les trajets proposés sont affichés sur le site, il y a même des utilitaires !

Parfait pour : un trajet aller simple, se laisser inspirer et partir sur un coup de tête !

  • Hors catégorie, on a aussi et surtout : nos emprunts de véhicules à Peugeot. De la trottinette électrique (en région parisienne) à la Peugeot 3008 (coucou Chartres !) en passant par la 308 (découverte de la Somme), on a pu tester une bonne partie de la gamme. Et quelle chance ! Non seulement, on voyage l’esprit léger mais dans des véhicules toutes options… Mais cela nous a permis, Camille et moi, de nous faire un avis et de nous projeter pour un futur achat. Car avant ces partenariats, je n’avais pas d’avis particulier sur les marques de voiture. Là, je peux dire que j’ai le coup de cœur pour Peugeot : en tout cas, je n’ai rien à redire, le confort est là, la maniabilité et la sensation de voyage aussi ! Les retours à la vieille Opel Corsa de ma maman à Nice sont d’autant plus difficiles, je vous le dis !

Bon, c’est pas tout, mais dans quelques heures, je m’envole pour le Monténégro* où, là encore, un véhicule de location m’attend. C’est parti pour 15 jours de road-trip, un tour complet du pays ! Doviđenja !

*Actualisation : je suis déjà revenue à l’heure de la publi du match pour cause de problème technique avec le serveur du blog ^^ !


Camille roule en train

Cher train, notre histoire d’amour ne date pas d’hier. J’ai toujours pris l’habitude de partir avec toi en vacances ou en week-end. Tu es vraiment très pratique. Avec toi, pas de bouchons. On arrive directement au cœur des villes. Pas besoin de trouver une place pour se garer. Tu es écolo et économique. Et puis, on peut s’occuper et faire plein de choses (lire, mater une série, travailler et même regarder le joli paysage par la fenêtre…). Agathe ne pourra pas en dire autant dans une voiture, même si je te l’accorde, la voiture est le meilleur endroit pour un karaoké improvisé ! Alors, petit train, désolée de te faire quelques infidélités au quotidien. Eh oui, je troque tes rails pour des pistes cyclables. Mais rassure-toi, tu restes l’un de mes moyens de transports les plus utilisés. La preuve, je commence même à réaliser que je ne vais bientôt plus pouvoir profiter de la carte jeune de la SNCF (28 ans en septembre) . Car, tu le sais, j’aime voyager avec toi et faire des économies. D’ailleurs, je compte bien donner mes astuces aux matcheurs. Sans rancune ❤️ Signé : Camille

Avant de vous donner mes bons plans, je voulais vous parler de mon dernier long voyage en train. C’était il y a quatre mois. Je partais avec mon copain direction Amsterdam ! Première fois pour moi aux Pays-Bas et première fois aussi en classe premium Thalys. Je pensais que c’était l’équivalent de la 1ère classe de la SNCF. J’avais tort : c’est encore mieux. Eh oui, en Premium, Thalys propose un service restauration directement à sa place (petit-dej, déjeuner, goûter ou même dîner selon l’heure de votre trajet). En plus de se régaler, il y a aussi la presse française & internationale à dispo et le Wi-Fi plus rapide et avec plus de data. Côté confort : vraiment optimal. Les sièges sont hyper spacieux. L’espace bagages est aussi bien large. Combien de fois je suis arrivée dans un train de la SNCF en me demandant où j’allais caler ma valise… J’ai vraiment adoré ce voyage en train, pour le service mais probablement aussi pour l’excitation d’arriver à Amsterdam. D’ailleurs, c’est drôle mais, après 3h28 de train, nous avons pris un second train, l’équivalent d’un TER en France, pour nous rendre dans la petite ville d’Haarlem, à 20 km d’Amsterdam. Eh oui, le train, c’est vraiment mon moyen de transport, y a pas de doute !

Mais comme je n’ai pas toujours la chance de voyager en VIP – vous non plus, avouez-le ! – j’ai mes petites astuces pour faire quelques bonnes affaires en train. Vous me suivez toujours ?

  • Les cartes de réduction

Si, comme moi, vous voyagez très souvent, la carte de réduction est rapidement amortie. C’est un investissement au moment de l’achat mais il est vite rentable. Les cartes Avantage de la SNCF sont toutes à 49 € et vous avez – 30 % garantis sur vos trajets. Le prix de la carte est même plus bas lorsque vous renouvelez votre abonnement. D’ailleurs, petit tuyau, si vous êtes en couple et que Monsieur a déjà la carte week-end (c’est mon cas), vous n’êtes pas obligé d’en acheter une pour vous. Vous pouvez en profiter comme lui sur tous les trajets que vous ferez ensemble ! Et si vous ne partez que très occasionnellement, exit la carte de réduction, place aux billets congés annuels ! Ce n’est pas une légende : ça existe vraiment. Ce billet peut vous faire économiser 25 à 50 % du prix d’un aller-retour en train pour vous et votre famille. C’est valable une fois par an, sur un trajet d’au moins 200 km. Les formulaires sont ici.

  • Les trains low cost

Vous connaissez évidemment OuiGoIzy aussi grâce à notre test l’année dernière pour relier Paris à Bruxelles. Eh bien voici une nouvelle compagnie low cost qui pourrait bientôt arriver en France : l’allemand FlixTrain vient de déposer un projet pour exploiter cinq lignes chez nous. En contrepartie, il y a moins de confort et les trajets sont souvent plus longs. Si vous choisissez ces trains, n’attendez pas le dernier moment pour prendre vos billets. Par exemple, les OuiGo sont rapidement complets. Agathe vous dira que le réseau est petit. Eh bien, elle se trompe : il s’est vraiment développé ces dernières années. 39 villes sont desservies par les trains OuiGo. D’ailleurs, les matcheurs toulousains, la ligne Toulouse-Paris a ouvert début juillet ! Ca me parle, tout ça !

  • Le bon timing

Pour avoir les meilleurs prix, pas de secret : il faut anticiper ! Les billets sortent généralement trois mois avant sur le site de la SNCF. Perso, je les prends direct. Abonnez-vous à leurs réseaux sociaux ou à leur newsletter pour avoir les infos concernant l’ouverture devla billetterie. Fin juillet, Izy a par exemple posté un message sur leur opération du moment : « 10 000 tickets à 19 € ».

  • Le cotrainage

Blablacar, roi du covoiturage. Côté rails, c’est AllonsBonTrain ! Je ne savais pas que le même service existait aussi pour les trains. Je l’ai découvert en faisant des recherches pour ce match. L’idée : se regrouper pour négocier des prix de groupe sur les billets de train (on peut se joindre à un groupe ou en créer un). Il suffit que 10 personnes achètent un billet de train pour un trajet identique. Elles bénéficieront alors de la réduction « tarif de groupe », soit 30 à 65 % d’économies. Ça vaut le coup si vous partez avec votre bande de copains (Agathe, note-toi ce bon plan) ! J’ai bien envie de tester le concept, moi aussi.

Ma carte finale pour vous faire choisir le train dans ce match, c’est le dépaysement. Agathe, toi qui défends la voiture dans ce match, je t’ai dégotée le bouquin qui va te faire basculer en moins d’deux : Slow train de Juliette Labaronne. Un livre illustré avec 30 idées d’échappées ferroviaires pour citadins en mal de nature. Je crois que ça te correspond plutôt bien ! Dans la sélection, il y a même cette ligne que tu adores : le train des Merveilles entre Nice et Tende, dans l’arrière-pays niçois. Perso, je suis conquise par le bouquin. Bye les road-trip, vive les train-trip ! En plus de parler de ces petites lignes qui valent le détour, l’auteure donne aussi plein d’idées de visites à travers toute la France. Et pourquoi pas en tester une ces prochains mois ?! D’ailleurs, les matcheurs, soyez à l’affût sur nos réseaux sociaux. Dans les prochains jours, je vous ferai gagner le livre Slow train. RDV sur notre compte Instagram 2filles1match et notre page Facebook 2filles1match pour participer.


Et vous ?

En vacances, vous préférez vous déplacer en véhicule ou en transports en communs ? Laquelle vous a le plus convaincu ?

Un grand merci à Peugeot et Thalys qui nous ont renouvelé leur confiance en vue de ce match… Même s’il arrive en retard, contrairement à leurs transports ;P Belles vacances à tous !

Laisser un commentaire