Nos dernières vacances : plutôt New York ou la Grèce ?

C’est l’été, la moitié de vos potes sont en vacances… Et vous êtes encore au boulot ? Dans ce match, on vous emmène sur nos deux dernières escapades : New York pour Agathe et la Grèce pour Camille. Et on vous donne nos 10 raisons de choisir ces destinations !

Pourquoi Agathe a découvert New York (et Washington DC !)

« New York, New Yoooooork » ! Même si, avec le temps, je suis devenue amoureuse des destinations nature et du genre à fuir les grandes villes, New York a toujours continué de me faire envie. En mai, je me suis envolée avec Chloé @aventurieux pour 13 jours dans la Big Apple. Même Camille rêve de ce voyage (dommage qu’elle n’ait pas voulu m’accompagner !). Entre filles, c’était pour moi la meilleure option (à nous les soirées, le shopping, les moments chill…). J’ai même eu la chance de passer trois jours avec l’une de mes meilleures amies (une autre Camille !) qui vit à Montréal depuis maintenant (trop) longtemps ! Deux semaines, c’était pour moi la durée idéale pour tout voir sans se presser, sans se frustrer et sortir des sentiers battus. D’ailleurs, mes coups de coeur ne se trouvent pas forcément là où je les imaginais. Eh oui, avec tous les films, les séries, les docus, les bouquins… On a longtemps été spoilés ! Maintenant place à mes coups de coeur sur place (je suis volontairement passée outre certains incontournables). 😉

1. Coney Island. Oups, on n’est plus dans le coeur de New York, là ! C’est vrai, mais ça a été ma journée la plus dépaysante et c’est ce qui me plaît le plus en voyage . Oui, un parc d’attractions les pieds dans le sable au bord de l’océan Atlantique, ça me fait rêver (relire ce match : avec le recul, je me demande si je ne devrais pas m’organiser des vacances sur ce thème, un de ces jours !). L’endroit aurait presque pu avoir été imaginé pour moi : hot-dog, glace, jeu de société sur la plage, pieds dans l’eau et bien sûr un tour dans le Luna Park… J’ai fait une seule attraction : le Soarin’ Eagle. Un grand huit en position allongée à la Superman avec des vrilles. Le tout, sous un magnifique ciel bleu et du soleil ! Une journée parfaite, je vous dis.

2. Les espaces verts comme Central Park, une merveille ! On est de retour dans le coeur de New York, sur l’île de Manhattan… Et on est encore dans le thème nature ! Même s’il s’agit d’un parc artificiel, j’ai eu un gros coup de coeur (c’est devenu mon parc préféré au monde ^^). Non seulement de par sa taille mais aussi sa diversité de paysages (parc de type Haussmannien, espaces sportifs, collines, jolis ponts qui nous rappellent certains films, grandes allées, forêt, bassins…). J’ai tellement aimé que j’y passais quasiment tous les jours (il faut dire que notre logement était situé proche d’une des entrées) : balade, point de passage, bain de soleil, visite et même deux footings. Toutes les occasions étaient bonnes pour y retourner ! Autre coup de coeur : pour Bryant Park, un square hyper charmant ! Le contraste entre les buildings fait plaisir à voir. En plus, de cette place, on voit l’Empire et il donne sur la bibliothèque de New York qui vaut le coup d’oeil ! Idéal pour se poser plusieurs heures et chiller !

3. Les rooftops et les terrasses aux vues atypiques. Une super manière de découvrir et se laisser surprendre par la ville ! Alors, c’est vrai, on reste loin des vues de l’Empire State Building ou du Rockefeller Center – que je n’ai pas faites – mais on a le charme en plus, le monde en moins… Bref, c’est beaucoup plus agréable en tous points ! J’ai dû en tester une dizaine (je n’ai pas pris de verres partout car les prix sont très élevés) que vous retrouverez sur mon compte dans l’appli Mapstr @agathe_06.

Le rooftop de Pod 39.
Le bar rooftop The Crown du 50th Hotel of Bowery. Photo prise par Chloé de @aventurieux.

4. Le bon vivre de Brooklyn ! J’y ai passé deux jours (commencé par déambulé dans les quartiers de Williamsburg, Bushwick, Greenpoint ; puis Caroll’s Garden, Brooklyn Heights et DUMBO). C’est charmant, agréable, calme et tendance ! Mention spéciale au quartier des artistes et du street-art : Bushwick. Totalement désaffecté et dans son jus mais clean ! Une journée à Brooklyn est carrément incontournable selon moi même si on ne peut pas tout faire en 24h… Dormez-y une nuit ! 😉

Ma façade préférée de Bushwick !

5. Le restau/comédie musicale Ellen’s Stardust Dinner : très connu à New York, il fait partie de mes meilleurs souvenirs ! Je n’avais pas spécialement envie d’aller voir une comédie musicale (on peut cependant trouver des billets pas chers en dernière minute aux stands TKTS) mais ce restau a un concept génial ! Pendant que vous mangez un bon burger, les serveurs se relaient pour faire le show en plein milieu du restau. Un show unique à chaque fois puisque la plupart sont là pour se faire repérer par les producteurs de Broadway. Un conseil : venir entre 18h et 19h si vous ne voulez pas faire la queue.

6. La Statue de la Liberté. Et dire que je l’ai faite (réservation obligatoire et conseillée plusieurs mois à l’avance notamment pour monter dans le casque, ce que je n’ai pas fait !!) seulement parce que je voulais visiter le musée de l’Immigration (on ne peut pas visiter le musée sans la statue ; la statue sans le musée, si, par contre). J’ai adoré les deux ! Il faut dire qu’un peu d’Histoire (même si elle est française (la statue) ou triste (musée de l’Immigration), ça fait du bien dans un pays comme celui-ci qui renie le peu qu’il a ^^. Moi, chauvine ?

7. Les pâtisseries de folie ! Si la gastronomie des US n’a rien à envier à la nôtre, niveau pâtisserie, ils sont quand même pas mal. À New York, j’ai redécouvert (et enfin vraiment apprécié !) le goût des cookies (chez Levain Bakery), cupcakes et autres gâteaux à étages (chez Martha’s à Brooklyn). Pas du tout écoeurant mais hyper bien dosés, je me demande à quand une filiale en France !

8. La salle de sport de notre auberge de jeunesse « West Side YMCA«  : avec Chloé on a choisi de loger en auberge de jeunesse, étant au même prix que les Airbnb en chambre partagées chez l’habitant. Deux jeunes femmes chez un inconnu, ça nous inspirait moyennement… Même si on a été déçues par cette auberge de jeunesse (pas d’espace commun pour rencontrer d’autres voyageurs, pas de cuisine ni de bouilloire à dispo ; micro-ondes soumis à horaires stricts…), on ne regrette pas notre choix. Pas uniquement pour les économies réalisées : parce que les auberges YMCA nous mettent à disposition leurs équipements sportifs de qualité (où les New Yorkais s’abonnent) : un terrain intérieur omnisports, un sauna, un hammam, deux piscines, plusieurs salles de sport, de fitness, de méditation… Nous qui voulions garder le rythme pendant les vacances, c’était parfait : en plus des 15 km de marche en moyenne, on a profité de deux séances de sport chaque semaine. Un kiff !

9. Le temple du shopping et de la tentation ! New York, c’est une ville où j’ai toujours rêvé de faire du shopping. Le moins que je puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçue. Tout ce dont j’avais besoin, je l’ai trouvé : des baskets de course Nike, une tenue de sport, des petits carnets, des jeans Levi’s (shoppés à 30 $ pièce à l’outlet Dave’s) des accessoires craquants… Il y a aussi largement de quoi ramener des gadgets souvenirs à ses proches.

10. La plus grosse surprise de ce voyage : Washington DC. Je me suis dit que si je n’allais pas à Washington pendant ce voyage, je n’irais probablement jamais… On parle quand même de la capitale fédérale des Etats-Unis. En tant que journaliste, ça représentait une escapade incontournable pour moi. On y découvre les plus grandes institutions du pays (Maison Blanche, Capitole, Obélisque, mémoriaux dont certaines sont visitables sur réservation…) dans un cadre très agréable. C’est une ville où il fait extrêmement bon vivre. On a d’ailleurs séjourné dans un motel à 20 min en métro au nord de la ville, dans une jolie banlieue résidentielle à l’américaine (le retour à la folie New Yorkaise fût d’ailleurs difficile ^^). Hyper dépaysant ! C’est aussi une ville connue pour ses musées dont la plupart sont gratuits (Smithsonian museums). J’ai visité le musée de la poste, le musée d’Histoire Naturelle et le Newseum (celui-ci est payant). Il retrace toute l’histoire du journalisme. J’aurais pu y passer la journée tellement c’était riche, intéressant et surtout interactif ! J’ai rarement vu des musées aussi passionnants et bien faits !

J’ai donc adoré mes vacances et New York, c’est vraiment les buildings, les passages piéton géants, une atmosphère à la fois old school et moderne et où j’ai trouvé qu’on s’y sentait bien (mieux qu’espéré). Pour autant, en une fois, j’ai été rassasiée, je ne pense pas y retourner en mode vacances. Pour une prochaine destination, pourquoi pas la Grèce, tiens ;P ! Même si je ne rêve pas des mêmes points d’intérêts que ceux que Camille a faits (là encore, il y a match !). 😉

Mes prochaines envies voyage : le Guatemala, le Cap-Vert, l’Egypte, les Philippines, l’Algérie, la Jordanie, un grand tour de l’Italie…

Deux splendides photos prises par Chloé de @aventurieux.

Camille choisit la Grèce : Athènes et Santorin

Je n’aurais pas la prétention de vous dire que j’ai visité la Grèce tout entière. Loin de là. J’y étais en octobre dernier avec ma sœur. Notre itinéraire s’est limité à la capitale Athènes et l’île de Santorin, dans les Cyclades. Je vais donc vous donner mes incontournables pour visiter ces deux lieux. Commençons par les bases.

1. Apprendre des mots grecs

Trop facile pour Agathe de parler anglais à New York. Par contre, le grec, c’est encore plus d’exotisme et de dépaysement. Avant de partir, l’une de mes meilleures amies m’avait conseillé le petit guide Harrap’s « Parler le grec en voyage ». Il est super avec les mots en phonétique. Voici mes indispensables : kaliméra (bonjour) / efkharîsto (merci) / parakaló (svp). C’est pas grand-chose mais ça fait plaisir aux locaux. Un restaurateur nous a même offert un petit digestif à la fin d’un repas, seulement parce que je l’avais remercié en grec !

2. Manger grec

A Athènes, passage obligé aux halles municipales. C’est géant et surtout très bruyant. Une ambiance limite souk. Niveau odeur, on est servi avec la viande et le poisson. Et sinon dans les assiettes grecques, l’huile d’olive très généreuse. La salade grecque n’est pas du tout un attrape-touriste. C’est la base ! Il ne faut pas hésiter à en prendre. J’ai goûté les dolmadákia (des feuilles de vignes farcies de riz, d’oignons et de feuilles de menthe) mais aussi les souvlaki (des brochettes de porc ou de bœuf). Globalement, plutôt conquise par la nourriture grecque. C’est très méditerranéen.

3. Prendre en photo des chats, des maisons blanches… Les deux en même temps, c’est encore mieux !

Les chats sont rois en Grèce. Il y en a partout, surtout dans les Cyclades. Malheureusement, ils sont souvent abandonnés ou tout simplement à la rue… Les chats font partie de la vie des grecs et de l’atmosphère. Et puis les maisons blanches, à Santorin, c’est si beau avec les dômes bleus des églises.

4. Partez hors saison pour éviter la foule

Nous étions parties fin septembre-début octobre. La période était tout simplement idéale. Pas un chat dans le sud de l’île côté touristes… Enfin, si : nous ! On était vraiment tranquilles à Perissa, ville du sud de Santorin. C’était hyper agréable. Et côté météo, nous sommes tombées en pleine tempête à Athènes (pluie non-stop). Par contre, il faisait super beau et bon à Santorin.

À Athènes spécifiquement.

5. Découvrir les sites antiques

J’ai eu des frissons en pénétrant sur l’Acropole. C’est vraiment un lieu mythique. Que dire du Parthénon ou du théâtre de Dionysos… C’est grandiose. Je me sentais si petite. Autres lieux à ne pas manquer : le temple de Zeus ou encore le stade panathenaïque. Comme tous les touristes, je me suis prêter au jeu de courir sur 100 mètres… Comme une épreuve des JO ! Un super souvenir. Et un bon plan, les matcheurs : lorsque nous avons visité Athènes avec ma sœur, c’était le week-end des journées européennes du Patrimoine. Certains sites étaient donc gratuits comme l’Acropole. C’est vraiment une bonne idée de partir dans une ville européenne à ce moment-là et je n’y avais jamais pensé !

Et mes incontournables à Santorin maintenant…

6. Faire la randonnée à pied entre Fira et Oia

Un chemin de 10 km au bord de la Caldeira. Il s’agit de la baie de Santorin, entourée des falaises. C’est époustouflant ! Nous avons pris notre temps (environ trois heures pour relier les deux villes). On s’arrêtait pour faire des photos. Un conseil, prenez une bonne paire de baskets : c’est rocailleux par endroits. D’ailleurs, attention mais les petits pavés dans les villes de Santorin (Fira, Imerovigli, Oia…) peuvent aussi être glissants. Je me suis fait avoir le premier jour #petitbobo !

7. Admirer les couchers de soleil sur l’île de Santorin

Ce n’est pas une légende : les couchers de soleil sont très beaux. Mais, je n’irai pas jusqu’à dire que ce sont les plus beaux du monde. Pour moi, un coucher de soleil magique, c’est au moment T, avec la ou les bonnes personnes… Tu peux vivre cet instant grandiose n’importe où. À Santorin, les couchers de soleil sont pris d’assaut, surtout à Oia. Ma sœur & moi, nous nous sommes posées suffisamment tôt, à côté du château de la ville, pour avoir une bonne place. Ça ne nous gênait pas de nous poser pour attendre le fameux coucher de soleil. On avait bien marché toute la journée !

8. Se baigner à Perissa

Une plage insolite dans le sud-est de l’Île. Sa particularité : son sable gris foncé ! Il s’agit d’une station balnéaire. Les transats ne coûtent rien (il suffit juste de consommer quelque chose). Les vraies vacances : le kiff !

9. Se promener en vélo dans des endroits reculés de Santorin

Je vous en avais déjà parlé dans ce match. Oubliez la location de quad (trop touristique) et prenez plutôt un vélo électrique avec la visite by EcoBike Santorini. Vous passerez dans les petits villages de l’île et même au milieu des vignes. Une approche inattendue de Santorin.

10. Réserver des hôtels à plusieurs endroits sur l’île

C’est la bonne solution si vous restez plusieurs jours sur l’île. Pour nos six jours sur place, nous avons dormi à Fira, Perissa et Oia. Ça évite de prendre le bus tous les jours ou de louer un quad. Niveau hébergements, je ne peux que vous les recommander (surtout les deux premiers #coupsdecoeur !). À Fira : Aquarius. Il faut grimper dans la ville pour y accéder. Notre chambre hyper spacieuse avec une cuisine. Une ambiance très familiale. Le gérant et sa tante se sont occupés de moi quand je suis tombée sur les pavés de Fira. À la fin du séjour, nous sommes même reparties avec une bouteille de vin, issue de la production du gérant. Super cadeau ! Nouveau logement : Samson’s Village Santorini à Perissa. C’était comme un village de vacances sans les animateurs. Le décor blanc et bleu, une piscine au top et notre studio parfait. Pour le 3e logement, je vous le donne et vous le recommande même si je n’ai pas eu le coup de cœur, c’est l’hôtel Anemomilos à Oia. Lui aussi a une piscine et nous avons dormi deux nuits. Il fait le job.

Voilà, mes 10 incontournables à Athènes et Santorin. C’était un super combiné pour un premier voyage en Grèce. D’ailleurs, j’ai tellement aimé ce pays que j’y retourne dans quelques jours… J’ai trouvé une offre de dernière minute sur le site Départ Demain pour partir une semaine sur l’île de Kos ! C’est reparti !!


Et vous ?

Après ce match, vous avez plutôt envie de prendre des billets pour New York ou pour la Grèce ?

Laisser un commentaire