On a changé d’avis !

Parce que certains choix se réfléchissent et se mûrissent, on peut changer d’avis ! D’ailleurs, ça fonctionne dans les deux sens (je ne voulais pas, j’ai sauté le pas / je voulais et je ne l’ai pas fait). Allez, on arrête de faire durer le suspens et on vous dit tout sur nos décisions qui ont peut-être changé nos vies (bon, ok, peut-être pas quand même) !

Camille se fait une couleur !

Désolée Agathe mais, pour ce match, tu passes clairement pour la trouillarde ! Toi qui n’as généralement peur de rien (saut en parachute, parcs d’attractions et j’en passe…), il faut croire que tu n’es pas prête à tout. J’espère pouvoir comprendre ta décision après tes arguments. Heureusement, je sauve la mise car, de mon côté, j’ai changé d’avis dans le sens positif : j’ai fait ma première coloration de cheveux ! Mais pas sans bien y réfléchir…

La seule chose que j’avais fait à mes cheveux niveau coloration, c’est un balayage ultra naturel, il y a quelques années. Je n’avais pas renouvelé car pas vraiment emballée. Il y a quelques mois pourtant, l’envie est revenue à cause de vous, les matcheurs – ou je devrais dire grâce à vous ! Oui oui, souvenez-vous, j’avais posté une photo sur notre compte Instagram 2filles1match. Un selfie pris lors de mon shooting photos du look de l’automne 2017. Sur cette photo, vous croyiez que j’avais fait une couleur et ça vous plaisait.Agathe m’avait même fait remarqué que ça tirait vers le roux. Pourtant, mes cheveux étaient à 200 % châtain et naturels.

La fameuse photo postée fin septembre 2017 sur notre compte Instagram 2filles1match.

Résultat : quelques mois plus tard, me voici, installée dans un fauteuil avec un casque chauffant au-dessus de la tête : la couleur était posée !

Pourquoi je ne voulais pas faire une couleur ?

  • Une couleur, c’est chimique : ça rend les cheveux ternes, cassants et ils perdent même en souplesse. Et je ne parle même pas du risque de croûtes ! À la base, c’est censé nous embellir mais, en réalité, ça pourrit notre cuir chevelu !
  • J’avais peur de me lasser et de devenir dépendante : quand la repousse devient horrible et qu’on est contraint de repasser par la case coloration pour retrouver quelque chose d’homogène.
  • Je ne voulais absolument pas une couleur qui tranche trop avec mon châtain de base. Je voulais quelque chose de naturel.
  • Une autre appréhension et pas des moindres : que ça ne m’aille pas, tout simplement. Eh bien oui, c’est possible !

Pourquoi j’ai changé d’avis ?

J’ai découvert la coloration végétale avec les salons de coiffure Biocoiff’ et c’est cette technique qui m’a vraiment convaincue de changer d’avis !

Le salon Biocoiff’ de Saint-Germain, à Paris.

Je n’y connaissais absolument rien. Mais, très vite, j’ai compris que la couleur végétale n’abîmait pas les cheveux. Tout simplement parce que la couleur ne pénètre pas dans le cheveu comme lors d’une coloration chimique classique. Ici, elle s’enroule autour du cheveu et ça fait toute la différence. Le cheveu n’est pas dénaturé. Autre propriété du végétal : cela ne peut pas vous éclaircir les cheveux. Résultat, ça correspondait exactement avec le côté naturel que je voulais. J’ai choisi un châtain cuivré assez léger pour que ce ne soit pas énormément prononcé. Avec une colo végétale, il existe moins de couleurs possibles et je trouve ça plutôt bien. Si la palette est trop large, moi, je m’y perds ! Vous avez quand même une dizaine de teintes différentes grâce à des pigments extraits de plantes (comme le henné ou la camomille). Et, comme mon choix reste très naturel, la repousse sera moins visible (c’était l’une de mes craintes). Il est possible d’acheter des colorations végétales dans le commerce mais je préférais confier mes cheveux à un professionnel. Vous imaginez la catastrophe toute seule chez moi ? No way !

Mais alors, comment se passe la pose de la colo végétale ?

J’ai choisi de me rendre au salon Biocoiff’ de Saint-Germain, dans le 6ème arrondissement de Paris (il en existe plusieurs). Si je vous dis que le salon se trouve dans la rue des ciseaux #véridique, vous aussi, ça vous parle ? Même si la coupe n’était pas ma venue principale, j’allais aussi en profiter pour faire un petit rafraîchissement. Le rendez-vous a démarré par un diagnostic et une présentation de la coloration végétale. Après le shampoing et un masque, Karine – qui s’occupait de moi – a préparé la coloration. Elle a mélangé des pigments avec de l’eau chaude pour former une pâte. Après me l’avoir appliqué, Karine a placé ma tête sous le casque chauffant. J’y suis restée plus longtemps par rapport à une coloration chimique car il faut vraiment que la couleur prenne. Au total : 1h20 de pose. La durée dépend de la teinte choisie et de votre couleur de base. Ensuite, Karine a rincé mes cheveux et m’a appliqué un soin pour bien fixer la couleur. Dernière étape : la coupe. Waouh, le chouchoutage était au rendez-vous… Et le le résultat aussi. J’ai passé un super moment.

Niveau tarif, comptez 130 € pour une prestation du même type chez Biocoiff’. Une coloration qui tient environ quatre mois.

Bilan : je ne regrette absolument pas ! Je suis ravie du résultat. Il est exactement comme je me l’imaginais ! Dans 4 mois, j’en ferai peut-être une nouvelle mais toujours dans les tons cuivrés, histoire de raviver cette première colo. Je peux donc vous dire que c’est un défi réussi, les matcheurs, et un changement d’avis approuvé ! Comme quoi, parfois, il faut se lancer !


Agathe fait table rase de l’épilation définitive

S’il y a bien une chose dont on se débarrasserait bien, ce sont nos poils. Que vous vous rasiez ou vous épiliez, on est d’accord, c’est une tannée ! Non seulement les poils repoussent vite, ils ne sont pas agréables à « porter » et les odeurs qui s’en dégagent parfois, je préfère ne pas détailler en fait… Alors, forcément, l’épilation définitive, ça en fait rêver plus d’une : c’est dire enfin adieu à tout ça pour un budget raisonnable (en 3 ou 4 ans, je rentabiliserais mes épilations chez l’esthéticienne !). D’autant plus que les méthodes se sont beaucoup développées ces dernières années. Sauf que voilà : moi, j’ai finalement décidé de ne pas franchir le pas. Camille aura beau avoir tous les arguments du monde : on parle de santé et, perso, je ne rigole pas avec ça. Et puis, ton changement d’avis à toi, est à propos de cheveux et de coloration naturelle. Niveau risques, tu peux pas test’ ! C’est vrai : pour ce match, tu ne t’es pas trop mouillée (si on omet les cheveux).

Pourtant, j’étais à deux poils de tout éradiquer. En 2016, je m’étais énormément renseignée sur le sujet (lumière pulsée : pas au point ; épilation électrique : pas assez efficace). Alors pourquoi pas l’épilation au laser ? C’est la méthode qui me semblait être la plus appropriée. J’étais convaincue à tel point que j’ai pris rendez-vous chez une spécialiste trouvée sur Internet et qui avait l’air sérieuse, une dermato (n’allez que chez des médecins !). Le premier rdv est dédié à la prise de connaissance (de ta pilosité par le médecin) et c’est là que j’ai fait machine arrière.

  • Premièrement : son cabinet ne m’a pas du tout rassurée. On aurait presque dit qu’elle faisait ça au black. Pas de plaque à l’extérieure (uniquement référencée au nom de son mari, médecin généraliste), pas de diplôme dans son cabinet, discours limite bancal. Ça peut paraître anodin mais ça peut être déterminant niveau professionnalisme.

En ressortant de chez elle, je n’ai pas repris de rdv ailleurs : c’était tout réfléchi. Le contre avait repris le dessus :

  • En approfondissant mes recherches et en discutant avec des pros et mon entourage, je me suis rendue compte qu’il n’y avait pas encore d’études sur les expériences de laser sur la peau. On parle quand même de brûler la peau, tuer les poils qui nous sont pourtant innés, ça n’a rien de naturel (contrairement à la coloration de Camille). Et si le laser pouvait accroître les chances d’avoir un cancer (notamment du sein pour les aisselles) ? Ça m’a clairement refroidie. Qu’en dis-tu, Camille ?
  • Le traitement au laser est assez contraignant : il dure entre un et deux ans et requiert de ne pas s’exposer au soleil pendant toute la durée mais aussi de se raser dès les premières repousses… Une rigueur que j’aurais eu du mal à assumer et cela aurait été dommage vu le prix de l’opération !
  • Le laser est 30 fois plus douloureux qu’une épilation à la cire ! J’en ai déjà fait les frais pour une verrue récalcitrante quand j’étais ado. Ça n’a duré qu’une demi-seconde mais je m’en souviens encore. Imaginez qu’il faut traiter chaque zone entièrement… Et revenir le faire plusieurs fois ! Aoutch !
  • Et puis, si c’est pour enlever au maximum 80 % des poils, c’est le même résultat qu’en s’épilant toute une vie (sauf côté porte-monnaie, c’est clair). Je m’épile à la cire depuis toujours #truestory, c’est-à-dire plus de 10 ans. Clairement, je vois déjà la différence de pilosité. Et la douleur n’est clairement pas un argument : je ne peux plus vraiment dire que « je souffre » (mis à part une ou deux bandes bien précises que je ne citerais pas). Alors à quoi bon prendre le risque d’avoir été le cobaye si c’est pour se découvrir une maladie grave dans quelques années tout ça, juste par volonté de gagner du temps ? Je me rends de plus en plus compte aujourd’hui à quel point notre société veut nous faire faire tout plus rapidement et je trouve qu’il y a plus de perte que de gain… Perte de l’humain, de la simplicité, du naturel, de la santé aussi (si on réfléchit à tout ce qu’on nous fait consommer de mauvais)… Sur ce dernier point, je ne plaisante pas. Non merci et au revoir le laser !

Vous comprendrez donc l’absence de photo dans ce match (une première !). Et, j’espère, aussi, mon changement d’avis. J’ai hâte d’avoir vos retours sur le sujet !


Et vous ?

Vous seriez prêts à changer d’avis sur une coloration ou sur l’épilation définitive ?

8 Comment

  1. Corine says: Répondre

    Pour moi, complétement d »accord avec toi Agathe, pas d’épilation définitive et je ne pense pas changer d’avis sauf si on arrive à me prouver qu’il y a vraiment aucun risque avec cette méthode ! ! ! Pour la coloration végétale, pas besoin de changer d’avis, je suis adepte déjà depuis plusieurs mois et après 3 colorations végétales, je ne reviendrai pas à la coloration chimique, ca c’est absolument sûr et certain ! ! !

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Ahhh, merci Corine, voilà un match qui commence bien ^^
      Je suis totalement d’accord aussi (normal ^^). Envoie-nous des photos de tes colorations ! Ca m’intéresse aussi, du coup !

  2. VirginieZoeTiboGuillaume says: Répondre

    Super Camille, elle te va bien cette couleur.

    Agathe, les poils sont justement la pour nous protéger des irritations, (non je vante pas les mérites des poils mais s’ils sont là c’est qu’il y a une raison ;)) , bien sûr que c’et horripilant Et horrible.
    La lumière pulsée n’est pas si bon pour la peau et peut causer des brûlures si ce n’est pas adapter.
    Vaut mieux la cire 😛

    Bisous A&C

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Eh oui, c’est un argument que je n’ai pas mentionné mais qui est de pois ! Donc, comme toi, adepte de la cire ! Merci pour ton point hihi.
      Bisous bisous

  3. Oh la coloration… un sujet que j’ai longtemps mis de côté ! Mes cheveux c’était ma vie, un jour j’ai décidé de tester une décoloration à la maison et ça m’a dégoutée. Depuis, mon coiffeur à su m’en faire des naturelles qui permettent de ne plus avoir de marques quand ça repousse. Résultat naturel garanti !

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Aïe, aïe, aïe… C’est justement ce que je voulais éviter ^^ J’aurais du mal à m’en remettre, perso ! Mais je suis ravie de ma couleur. Comme tu dis, c’est naturel !

  4. C’est bien ce truc de coloration végétale dis donc ! Mais moi j’aime éclaircir mes cheveux donc complexe… Pour les racines j’avoue que j’opte pour le tie and dye du coup, plus de problème à la repousse. Et puis si vous saviez… j’ai eu le bout des cheveux bleu moi hahaha

    Concernant l’épilation laser, j’avoue que je me suis posée la question mais trop cher ! Et je ne savais pas du tout que ça faisait mal !!! Du coup… on oubli haha #ManouPeureuse !

    Bisous les matcheuses <3

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Haha, contente de t’avoir fait découvrir une technique même si, effectivement, pour éclaircir, ça ne fonctionne pas… Ni pour le bleu d’ailleurs mdr ! Sympa, c’est à la mode en plus !
      Tu as bien raison pour le laser surtout si tu n’as pas confiance en la personne !
      Bisous Manon matcheuuuse !

Laisser un commentaire