Vous avez choisi le brocoli !

Réaliser une recette originale et délicieuse à base de brocoli ? On a relevé votre défi, les matcheurs ! C’est vous qui aviez choisi ce légume comme base de ce match savoureux : on vous avait fait voter sur nos réseaux sociaux au mois de février. Qu’on se le dise, le brocolis n’est ni le légume le plus apprécié ni le plus Instagrammable… Il ne fait pas rêver grand-monde et, pourtant, avec nos deux recettes, on va vous donner envie de le dévorer ! Passons en cuisine.

La recette de Camille : le burger de brocolis

​Je ne vais pas vous mentir, lorsque j’ai su que vous aviez choisi le brocoli, j’étais assez dubitative… C’est un légume que je ne cuisine jamais. Voilà c’est dit ! Pour moi, c’était donc un double défi : vous surprendre par l’originalité mais également me surpasser ! Tout de suite, j’ai pensé à le revisiter complètement ; ne pas le laisser sous sa forme initiale. J’ai tout de suite pensé à la forme d’un croque-monsieur ou d’un burger. Et c’est finalement sur ce dernier que je me suis lancée.

Je vous présente mon BB (Burger Brocoli).

La seule chose que je n’ai pas réalisée moi-même dans ce burger, c’est le pain. Agathe peut me tacler dessus mais, l’idée, c’était de me consacrer à fond sur le brocoli mais aussi de vous proposer une recette facile et rapide à réaliser. Alors place au brocoli ! Voici les grandes étapes de ma recette : 

  • Portez une casserole d’eau à ébullition.
  • Pendant ce temps, coupez le brocoli en fleurettes.
  • Puis, faites cuire le brocoli dans la casserole pendant quelques minutes et égouttez-les.
  • Ajouter le brocoli à une préparation à base de flocons d’avoine, sauce soja et vinaigre de riz. Je me suis basée sur cette recette.
  • Mixez la préparation : mon idée était de transformer mon brocoli en un steak pour lui changer sa texture.

  • Une fois la forme créée, poêlez des deux côtés. Votre steak est prêt !

  • Enfournez les pains quelques minutes pour les dorer.
  • Coupez des tranches de chèvre.
  • Commencez à monter votre burger : le brocoli en bas et le chèvre sur le dessus. Vous pouvez très bien les intercaler sur le principe d’un millefeuille.
  • Ajoutez du miel dans votre burger.
  • DÉGUSTEZ !

L’avantage du burger : vous pouvez le manger avec les doigts et, sous cette forme, ça marche même avec du brocoli à l’intérieur. Tout simplement parce qu’il ne coule pas ! Agathe peut laisser tomber l’idée avec son crumble car il ne tiendrait pas. Ça, c’est vraiment un argument de choc pour ma recette : une manière inédite de manger le brocoli. Contrairement, à ce que peut penser Agathe, mon burger n’est pas sec du tout : le miel apporte même une touche de sucré-salé que j’adore et le brocoli tout juste cuit et mixé est hyper moelleux. Ce n’est pas le cas du crumble qui, sans le jus des fruits de la recette initiale, peut être sec.

Honnêtement les matcheurs, on vous propose un burger ou un crumble comme plat principal, vous choisissez quoi ? Le crumble n’est meme pas un plat à la base. Allez, laissez-vous tenter par mon BB.


La recette d’Agathe : un crumble de brocolis

C’est simple, j’ai passé plus de temps à décider du choix de ma recette (je voulais vraiment quelque chose de sain et original) qu’à la concocter. Ça tombe bien, je n’aime pas spécialement passer des heures aux fourneaux… Au menu de ce match (que je vais gagner haut l’assiette) : un crumble de brocolis et patates douces. En accompagnement, un colin d’Alaska. Un vrai repas quoi, contrairement au burger de Camille qui ne fait saliver que par son nom !

Les ingrédients nécessaires pour réaliser le crumble.
La préparation de mon poisson à base d’oignons et de poivre noir.

Voilà la recette qui m’a fait craquer mais à laquelle j’ai apporté quelques modifications (je préfère vous le préciser plutôt que de vous laisser croire que la recette est sortie de mon imagination) : 

  • J’ai d’abord doublé les doses (2 brocolis, 2 patates douces et même chose pour le crumble).
  • Pour le crumble, j’ai remplacé la crème de soja par de la crème fraîche.
  • J’ai également pré-cuit mes brocolis et mes patates douces à la poêle avec des oignons et de l’huile d’olive.
  • En accompagnement, j’ai ajouté un colin d’Alaska avec une sauce au beurre et poivre noir.

Cette recette, elle ne m’a pas seulement fait craquer sur le papier : dans l’assiette aussi. C’était un vrai régal et très original ! Mais encore… Pourquoi choisir ma recette ?

  • Pour sa base : le brocoli. Sacré défi que de concocter un plat dont on n’est pas fan à la base ! Mais c’était sans compter sur ma découverte des bowls l’hiver dernier (relire ce match) qui m’a réconciliée avec ce légume dont les cantines scolaires nous ont tous dégoûté… La raison est simple : tout est dans la cuisson ! Alors, pour éviter de manger du brocoli vapeur comme celui de Camille cuit à l’eau et qui à moins de goût, c’est de ne pas le laisser cuire trop longtemps et de le couper en petits morceaux. Il doit croquer sous la dent… Pas s’écraser en steak.
  • Pour sa douceur : avec ma patate douce, Camille, j’en colle une direct (de patate) à ton plat. C’est simple, elle sublime toutes les saveurs qui l’accompagne et met tout le monde d’accord ! 
  • Pour son originalité : le craquant du crumble fait également la différence. On en oublie le brocoli si vert et omniprésent dans l’assiette. Je valide totalement cette recette dans sa version saine ! Si vous devez nourrir des gourmands, testez cette version du crumble et ajoutez-y une sauce fromagère ou crème fraîche.
  • Pour son accompagnement : je vous fais redécouvrir le poisson, le vrai. Je fais référence au poisson sauvage qui se nourrit naturellement et n’est pas victime de surpêche. J’ai découvert que ça existait encore grâce à l’événement organisé au Ritz par Alaska Sea Food, l’organisme de pêche éco-responsable en Alaska. Des produits vendus surgelés pour conserver le bon goût du poisson (étonnant, non ?). Je confirme : la chair est vraiment tendre et ça fait plaisir aux papilles ! (À retrouver dans les enseignes type Picard et Monoprix et notamment sous la marque Findus). Par contre qu’en est-ilde l’accompagnement de Camille ? 

 

Bilan de ma recette : une assiette à base de brocoli, plutôt originale, riche en goût, rassasiante mais pauvre en calorie. C’est sûre, je la referai et l’améliorerai encore ! Pour le burger de Camille, on repassera. Ton steak, ça fait plutôt purée de brocoli flétri. Les matcheurs, imaginez le burger en bouche… Pas du tout idéal pour convertir nos réticents à ce légume arbre ! Si l’idée n’était pas mauvaise, on ne peut pas en dire autant pour le résultat. Dommage pour toi, Camille !


Et vous ?

Laquelle de ces deux recettes avez-vous le plus envie de tester/goûter ?

6 Comment

  1. Emeline (mimline_hope) says: Répondre

    Désolée Camille mais pour moi Agathe remporte ce match haut la main J’ai redécouvert le brocolis grâce aux restaurants, j’en garder de mauvais souvenirs mais c’est un légume que j’apprécie maintenant. Je me laisserai bien tenter par ce crumble avec la patate douce et le Colin, pour apprécier ce fameux brocolis. Vos deux recettes sont toutes fois originales, je ne m’attendais pas que sa soit possible sous forme de burger, merci pour ce match

  2. Sophie says: Répondre

    Alors moi, honnêtement, les deux recettes me donnent envie de tester je vous départage dès que je les aurai testées. Le problème, c’est que je ne sais pas cuisiner sans mon thermomix

  3. Mendy says: Répondre

    Hmmm, les 2 recettes me tentent ! Celle d’Agathe mais avec une sauce au fromage pour le crumble et celle de Camille aussi mais j’ai peur qu’il manque un ingrédient pour donner du croquant (je sèche sur les idées)…
    Dur dur de vous départager mais pour cette fois-ci je donne mon point à Agathe dont la recette est plus originale je trouve

  4. AnneL says: Répondre

    J’adore le brocolis mais je rejoins Agathe et le préféré en accompagnement 🙂 ça sera team crumble pour moi !

  5. Delphine says: Répondre

    J’adore ce légume et j’en mange facile toutes les semaines ! On le prépare, en soupe, en purée, en salade… Et je l’adore dans des plats asiatiques type nouilles sautées. La j’avoue, que je donne mon point a Agathe qui me tente bien avec son plat ^^.
    C’est prévu quand la dégustation ???!!!

  6. Dur dur! Je trouve que la recette de Camille est très originale, c’est ce vers quoi je me tournerais très facilement… Mais la facilité parfois…
    Tandis que celle d’Agathe donne aussi l’eau à la bouche, un plat simple et sain… J’aurais bien envie de poisson là, désolée Camille mais si, Agathe, tu m’en fais un, je te donne le point 😀

Laisser un commentaire