Septembre 2017 : notre rentrée inversée

Tic tac tic tac, ça ne tourne pas rond dans ce match… Une rentrée inversée, c’est quoi ça ? L’an dernier, Camille voulait profiter de sa rentrée sereinement ; les objectifs d’Agathe étaient plus denses et ambitieux. Mais les a-t-on respectés ? Et qu’en est-il de cette année ? Il semblerait que les 2filles1match aient inversé leurs rôles. Comme quoi, en un an, beaucoup de choses peuvent se passer sans pour autant changer soi-même – de convictions. Allez, on vous laisse rentrer dans ce match !

Relire notre Rentrée positive publiée en septembre 2016.

La rentrée active de Camille

Comme vous vous en doutez, ma rentrée 2017 n’a rien à voir avec celle de l’an dernier. J’ai changé de ville et donc d’environnement (entre Soissons et Paris, il y a quand même un fossé !). Si vous n’aviez pas suivi mon déménagement du mois de janvier, faites un tour par ici. Oui, en 2017, j’ai déménagé, j’ai changé de boulot… Et, forcément, ma petite routine en a pris un coup. Mais alors : bon ou mauvais, ce coup ? Je dirais un peu des deux mais ça penche plutôt vers le positif. Bam, le revers pour toi, Agathe !

  • L’ennui, c’est fini !

Moi qui m’ennuyais en semaine à Soissons (je l’avoue : mes journées étaient rythmées par le boulot, le dodo, le blog et la salle de sport selon les jours), ici, c’est tout l’inverse ! Visite de musée, séance de ciné, verre avec Agathe à la dernière minute… Tout est possible et je peux parfois improviser. C’est selon mes envies ! Mais, malheureusement, ce qui me manque – et me manquera toujours – c’est du temps. Je n’ai pas encore testé de cours de sport au gymnase à côté de chez moi. Et pourtant, j’ai fait la démarche de me renseigner au Forum des Associations début septembre. Maintenant, je dois juste me fixer un calendrier et m’y tenir. Un cours par semaine ou deux, ça devrait être possible. Le cours d’aquabike, testé avec Agathe fin août, me prouve que je peux le faire si je dégage une place dans mon emploi du temps. Avec plus d’organisation, on arrive à tout. Agathe, si tu jettes ton agenda à la poubelle pour cette rentrée, je veux bien le récupérer !

  • Boulot VS dodo

Un match de poids lourd ou de poids léger… Les deux sont possibles avec le sommeil !

Capture d’écran de mon téléphone avec mes différents réveils. On n’est jamais trop prudente !

Mon rythme de vie a changé mais pas seulement à cause de ma nouvelle ville… C’est aussi à cause de mon boulot ! Je suis en horaires décalés depuis fin janvier. On pourrait presque appeler ça des horaires de nuit : 4h30-12h. Oui, le réveil sonne tous les jours à 3h35 tapantes ! Ça vous paraît insurmontable ? Ce qui est cool, c’est que mes horaires restent toujours les mêmes. Alors, forcément, cela entraîne des contraintes – je me couche maximum à 22h le soir ; je fais la sieste l’après-midi quand je le peux (une ou deux bonnes heures – ça peut paraître beaucoup mais j’en ai besoin)… Bien dormir faisait partie de mon listing l’an dernier. Cette année, même chose. Depuis la rentrée, ce n’est pas encore évident et je cherche encore mon rythme de sommeil. À moi maintenant de trouver le juste milieu entre tout ce que j’ai envie de faire et dormir.

  • Je tricote le stress

Vivre à Paris, c’est forcément beaucoup plus stressant qu’à Soissons. Je vous en ai déjà parlé sur les réseaux sociaux, je me suis récemment lancée au tricot – ma manière à moi d’évacuer ce stress parisien. Oui, je fais bien référence à cette activité de grand-mère ! Vous devriez tester car ça détend ! J’ai même trouvé différents articles sur la tricothérapie (un mot que je n’ai pas inventé). Et bien, cette méthode est une nouvelle façon de se détendre : le nouveau yoga, en résumé ! Sans tapis mais avec des aiguilles et une pelote de laine ! Lisez ce super article, vous comprendrez pourquoi. Finalement, quand nos mains sont occupées, notre esprit devient serein. Agathe, tu devrais t’y mettre toi aussi car tu veux te vider l’esprit pour cette rentrée, être moins stressée par les tracas du quotidien… Si le tricot, ça ne te dit rien, trouve-toi une autre activité manuelle qui exige calme et précision. Tu verras, ça fonctionne !

 

Mon panier spécial tricot : mes aiguilles, mes pelotes de laine et même un guide des adresses tricot à Paris (c’est Agathe qui me l’a offert pour mon anniversaire).

 

Si, pour cette rentrée, je suis peut-être devenue la working girl des 2filles1match, je reste moi-même : la fille qui aime se poser en fin de journée avec un plaid sur les genoux (ajoutez en plus maintenant une pelote de laine) ; celle qui aime sortir s’évader le week-end pour changer d’air (pour les prochaines semaines, j’ai prévu de faire plus d’excursions en Île-de-France. Agathe me reprochait d’empiéter trop sur son terrain parisien mais c’est parce que j’y travaille. Promis, je vais partir à l’assaut de cette banlieue ! Mon premier département dans le viseur : les Hauts-de-Seine) ; et puis, celle qui aime toujours autant s’organiser des week-ends par-ci par-là (direction Lille fin octobre et la Normandie avant la fin de l’année). Comme quoi, l’air parisien ne me dérange pas mais si je peux le quitter de temps en temps, je saute sur l’occasion !


Back to l’essentiel pour Agathe

L’époque des rentrées scolaires me semble déjà loin et, pourtant, c’est une période qui amène toujours sa dose de stress. Rien qu’en y pensant, au mois d’août, c’était déjà le come-back du stress, de l’hyperactivité, l’oppression et du besoin de consommer. Waouh ! STOP ! Cette fois-ci, je suis plus que déterminée à y mettre le hola (non, je ne pars pas en vacances en Espagne…)… Et, depuis l’an dernier (relire ce match de rentrée), je pense avoir bien progressé.

Je veux en finir avec les objectifs trop ambitieux, les deadline intenables, les listes blindées et tutti cuanti (j’espère vous faire voyager avec ces expressions aux accents chantants !). Tout ça n’allait pas me mener à l’apaisement… Destination un environnement plus calme. Pour ça, pas besoin de réserver de billet d’avion, interdiction même de booker une soirée entre amis dans un mois et demi (sur quelle planète vit-on pour programmer si longtemps en avance ?), vivons plutôt au jour le jour (dans la mesure du possible : forcément, on ne passe pas d’un emploi du temps de ministre au néant total en un claquement de doigts). Tu devrais en prendre de la graine, Camille !

Pour ça, on fait le point, on se relit et on progresse. Mon point de départ ? Le match de l’an dernier (c’est très formateur de se relire) et mes six objectifs revus et corrigés :

  • On optimise son intérieur ? Cette fois, en faisant le vide chez soi. Le minimalisme ça vous parle ? C’est Julie, du blog Con-fession, qui m’a inspirée sur le sujet (se délester du trop plein à plusieurs niveaux / regardez les deux vidéos qu’elle recommande !). Perso, je craque : trop d’affaires, de vêtements, de choses inutiles finalement… Le troc-dressing de juin & la brocante de juillet ont renforcé mon envie de me délester de tout ça. Et il paraîtrait que cela permet de renforcer l’attention qu’on porte aux objets qu’on conserve. Camille, ton déménagement aurait dû t’aider à faire le vide, toi aussi !
  • On se fait aider ? « Surtout pas en se confiant à un psy », disais-je. Et pourquoi pas, après tout ? Ils peuvent également être de bons coachs en développement personnel. Et puis, c’est peut-être mieux de se confier à une personne que l’on ne connaît pas plutôt que de déverser toute sa pression sur ses amis…
  • On s’équipe ? Je dirais plutôt, on se dés-équipe (toujours ce minimalisme). On se pose une question simple : a-t-on vraiment besoin de tout ça pour bien vivre – ou, pire de consommer davantage ? Je vous propose un deal : à chaque objet ou vêtement acheté, vous devez en donner ou en vendre un autre. Comme ça, on ne s’encombre pas plus.
  • On reprend les bonnes vieilles habitudes ? Ou pas ! Mieux vaut jeter les mauvaises, s’alléger de tout ce qui nous pèse (depuis le panier d’une montgolfière s’il le faut, comme dans le bouquin « Ta deuxième vie commence quand tu comprends qu’on en a qu’une »).
  • On se bouge ? Quand on en a envie et tant pis si les amis ne sont pas dispos, une soirée télé ou une balade dehors, c’est bien aussi. Pareil pour le sport : on peut même le combiner à la détente intérieure (en apprenant à mieux respirer par la sophrologie, le yoga ou la méditation). Objectif : écouter son corps avant son esprit… No stress, Camille, ça fait déjà 10 mois que tu as arrêté le sport. Tu n’es plus à quelques semaines près !
  • On positive ? Comme l’année dernière, c’est vrai, mais avec des valeurs plus profondes, plus simples et sans se forcer. On voit le verre à moitié plein et on repense à de beaux moments forts quand c’est nécessaire. À chacun son rythme ! C’est valable pour toi aussi, Camille !

Eh oui, tout est dans la tête alors servez-vous en pour penser à vous et vous écouter plutôt que de vous mettre des ultimatum comme Camille ! Car, dans son article elle semble gérer sa rentrée et son nouveau rythme mais, en pratique, c’est un peu comme marcher sur des œufs… Et puis, il ne faut pas oublier qu’elle a presque renié ses valeurs personnelles (donc changement vers le stress contrairement au mien vers la sérénité)… Sauf que son corps et son esprit ne sont pas habitués à un rythme de vie si intense. Je ne sais pas combien de temps elle va subir son quotidien et si son corps suivra longtemps… Alors gare au burn-out et ménage-toi (qui aurait cru qu’on inverserait les rôles ?!). Tu as tout le temps de profiter des tes amis et de ta super nouvelle vie parisienne que tu aimes tant ! (Si, si !) Eh oui, si tout le monde en avait conscience et ne faisait qu’une once de développement personnel, il y aurait moins de pression, plus de sourires, moins de tensions et plus d’amour. Loin de moi l’utopie, c’est un juste retour aux valeurs essentielles.

Mes coachs ? L’appli de méditation Petit Bambou / le bouquin Miracle Morning est sur ma table de chevet (livre remède à tous nos maux ?) / certaines blogueuses (Con-fession, Elles en parlent) / mon entourage et plus si affinités...


Et les 2filles1match dans tout ça ?

Ah, vous êtes toujours là ? Super, parce qu’on ne vous a pas oublié dans nos objectifs de rentrée !

Même si les cartables sont déjà remplis de bonnes résolutions, on veut tout faire pour que le blog continue d’aller de l’avant. On a profité de l’été pour se décharger de méthodes révolues (se faire des plannings intenables, se donner des buts trop élevés) et retaper de nouveaux objectifs, tout beaux tout neufs ! En bref, on a fait le point sur le blog, nos envies, nos projets, nos idées, nos remises en question… Et on va tout partager avec vous ici !

  • Des matchs moins réguliers et plus courts : minimum deux par mois avec plus de tacles et de spontanéité.
    La longueur de nos matchs peut vite dépasser la limite du raisonnable : nous sommes deux à écrire donc il y a deux fois plus de contenu (c’est une force mais parfois aussi une faiblesse). Alors pour plus de facilité de lecture, nous avons commencé à réduire la taille de nos matchs. Bien entendu, si vous avez besoin de plus d’infos sur un sujet, nous y répondrons volontiers par mail – 2filles1match@gmail.com – ou en commentaires !
  • Des partenariats plus spontanés : cela ne veut pas forcément dire qu’il y en aura moins, simplement qu’ils se feront selon notre disponibilité pour contacter les marques, rencontrer les gens, trouver les idées… Cela prend du temps de mettre en place des partenariats et nous ne voulons absolument pas bâcler un match pour mettre en avant une marque. Alors on compte sur vous pour être au taquet quand ils pointeront le bout de leur nez (des projets sont en cours !).
  • Des rencontres plus régulières et plus simples avec vous, nos matcheurs : vous rencontrer à l’improviste selon les demandes et aussi nos dispos. Mais aussi prévoir de nouveaux event (on a déjà fixé une date en octobre et une en novembre… On vous en dit plus très vite !). Le dernier événement remonte au mois d’août avec notre soirée apéro-bateau au canal de la Villette à Paris : une superbe soirée à la rencontre de cinq de nos matcheuses. C’était simple, naturel et tellement bien ! On a envie de plus de moments comme ça avec vous.
Notre rencontre de mi-septembre avec les blogueuses Tea and Poppies.
L’apéro bateau pour lequel on n’a qu’un seul regret : ne pas avoir imposer le thème marinière !
Kloé et Camille, deux matcheuses qui nous suivent depuis le début !
  • Plus d’interaction sur les réseaux sociaux : parce qu’on s’est rendu compte que vous êtes beaucoup à nous suivre sur les réseaux mais pas forcément à nous lire sur le blog, nous voulons que notre compte Instagram @2filles1match devienne également un ring à part entière avec, pourquoi pas, plus de storys où l’on se tacle !
  • Moins de superflu : finies les newsletters bimestrielles (tous les deux mois), place maintenant aux newsmails ponctuels. On vous envoie un mail lorsque cela est nécessaire (annonce d’un jeu-concours ou event). Si vous êtes intéressée, inscrivez-vous à ces newsmails en nous écrivant à l’adresse 2filles1match@gmail.com
    Moins de superflu aussi avec notre vestiaire (notre sélection shopping) : il est devenu saisonnier – avant, il était mensuel. Evidemment, nous pouvons l’actualiser en cours de saison selon un coup de coeur non prévu.

Alors, pour tout ça, be ready !


Et vous ?

Comment avez-vous abordé la rentrée ?

Avez-vous des idées ou envies pour le blog ?

2 Comment

  1. Et bien quel rythme Camille! Hâte de suivre la suite de vos aventures et de se revoir prochainement!^^

  2. de belles envies et résolutions
    pr moi ça piétine
    tjrs pleins d envies mais ça n avance pas
    j ai tjrs pas commencé à voir les cours d espagnol,
    pas avancé sur le yoga
    je mange tjrs autant de cochonneries
    bref c surplace toute LOOL

Laisser un commentaire