Banc d’essai #11 – Beautés d’été

C’est décidé : cet été, nous serons les plus belles… Rien qu’ça ! Avec une couche de vernis à ongles pour Camille et un coup de rouge à lèvres pour Agathe. Mais encore faut-il trouver LES produits qui sauront nous sublimer – quand on teste, on n’a pas toujours de bonnes surprises… C’est l’objet de ce banc d’essai !

Camille et son vernis à tout prix

Si je ne devais choisir qu’un seul produit de beauté en été, ce serait lui, sans aucun doute… Le vernis ! Pour les mains et pour les pieds, on peut vraiment en abuser en été ! C’est frais, punchy, joli… Parfait pour la saison – contrairement aux rouges à lèvres qu’Agathe va vous présenter. On boit des cocktails en été (ou même du thé glacé comme Agathe vous le disait dans ce match) et on sait toutes qu’en soirée, jamais un RAL ne tiendra « All night long » (vous aurez reconnu la chanson de Lionel Richie, un classique !). Avec mon vernis, pas de souci. Même s’il s’écaille au bout de quelques jours, on peut pleinement en profiter ! Et, finalement, c’est pile le bon timing pour  changer de couleur ou laisser respirer ses ongles.

Justement, on peut parler de la couleur. Il en existe des tonnes et dans toutes les nuances : bleu clair, vert pastel, rouge corail, orange, jaune citron, saumon, blanc… Par pitié, bannissez les marrons, taupes et autres couleurs sombres et fades. Le contraste doit se faire avec votre jolie peau qui va bronzer. Et puis, ce n’est pas en hiver qu’on mettra des couleurs aussi pepsy ! Agathe, elle, va se cantonner à un choix très limité – même si elle dira que la palette est large. Un rouge ton rosé, un rouge pomme d’amour ou un rouge brique, ça reste du rouge ! Vous êtes d’accord avec moi ? Alors vive les variantes !

Exemple de couleurs pour l’été – de gauche à droite : vert anis, bleu ciel, rouge, orange.

Pour exploiter mon banc d’essai au maximum, j’ai décidé de tester plusieurs marques de vernis. Ne tenez pas compte des couleurs choisies, elles existent dans toutes les marques. Ici, il est plutôt question de les comparer sur leur application, leur rendu et leur tenue.

  • Le vernis Yves Rocher

Agréablement surprise par le pinceau ! Large et sans un poil qui dépasse, il est très pratique. Un seul coup suffit pour remplir entièrement l’ongle du petit doigt : aucun risque de dépasser. Là où ça pêche : sur la tenue. Il ne tiendra que trois jours au mieux.

7/10

  • Le vernis Manucurist
Mon coup de cœur couleur : l’effet nude !

C’est le plus classe de tous mes vernis (rien qu’ça !). Classe par que c’est un vernis made in France et que j’en suis fière. La marque privilégie aussi les ingrédients non toxiques (eh oui, il peut y en avoir dans certains vernis). C’est important quand on parle de produits de beauté. J’ai choisi un nude pour tester la marque. Il faut mettre deux bonnes couches pour avoir un bon rendu. J’ai déjà hâte d’acheter d’autres couleurs ! D’ailleurs, y a des promos en ce moment pour les soldes… Allez, salut, je file sur leur e-shop (car si c’est le plus classe, c’est aussi le plus cher de mes vernis : donc je ne dis pas non aux promos !).

9/10

  • Le vernis en spray Nocibé

C’est ma plus grosse déception… Il avait pourtant tout du produit révolutionnaire : pas de pinceau, un simple spray et vos ongles sont radieux ! Oui mais… Moi qui pensais que mes ongles seraient faits en vitesse éclair, c’est tout le contraire ! C’est hyper long d’utiliser le vernis en spray. Déjà, il faut protéger l’espace sur lequel on va appliquer le spray. Avec un vernis classique, on peut le mettre partout : dans le train, sur son canapé… Oubliez tout de suite avec le spray ! Mes ongles étaient bien recouverts mais le bout de mes doigts aussi (y a qu’à regarder les photos !). Ensuite, il faut se débarrasser de cet excès de vernis sur les doigts : eau chaude et savon. J’ai bien gratté pour tout faire partir. Un temps d’effort bien conséquent pour un vernis – certes bien appliqué – mais pas fou-fou ! Le vernis en spray Nocibé est à retrouver ici.

3/10

Le résultat est loin d’être clean !
  • Le vernis Kiko
Au premier plan, le base coat de Kiko.

Les vernis de cette marque, je les adore tout simplement ! Le design du flacon déjà avec ce capuchon noir qui s’enlève en tirant. C’est un vernis très compact. J’aime sa fixation. En plus, il tient très bien sur les ongles. Je vous conseille vraiment de foncer chez Kiko pour acheter leur top coat ou base coat. Deux produits qui ne me quittent jamais ! Leur palette de couleurs est très large. Vous trouverez forcément votre bonheur au niveau des coloris. Et un prix tout doux ! Toutes les infos ici.

8/10

Le vernis, ok. Et le reste ?

Une chose à ne pas oublier, c’est le dissolvant. Oui, c’est lui qui vous aidera à enlever votre vernis en fin de vie. Par pitié, arrêtez de gratter votre vernis vous-même quand il commence à partir. Ce n’est pas bon pour vos ongles. C’est le job du dissolvant ! Comme pour les vernis, je vous en présente plusieurs.

Le vernis n’est pas le seul produit pour les ongles.
  • Le dissolvant classique Herome

J’ai jeté mon dévolu sur la marque Hérôme. Vous avez peut-être comme moi testé des tas de dissolvants. Des dissolvants qui arrachent, qui piquent, qui puent (non, je n’aime pas l’odeur). Finalement, j’ai trouvé le bon : celui-c de la marque Hérôme. Elle est spécialisée dans les soins des ongles et des mains. On retrouve du dissolvant mais aussi du durcisseur ou encore de l’huile nourrissante pour ongles, des produits qu’Agathe connaît très bien et utilise au quotidien dans d’autres marques. Moi aussi ça me tente bien de tester ces produits ! Pour revenir au dissolvant, il est top. Très doux, il ne contient ni acétone ni huile et ça c’est un très bon point. En plus d’enlever le vernis, il laisse aussi un joli brillant sur l’ongle.

  • Le dissolvant en lingette Sephora

J’aime les innovations. Comme des lingettes démaquillantes, voici les lingettes dissolvantes ! Ça évite de prendre du coton qui va s’effilocher sous l’effet du dissolvant sur vos ongles. De plus, le format lingette est hyper pratique pour le glisser dans un sac-à-main. Seul regret : la lingette sèche très vite alors il ne faut pas traîner une fois sortie de l’emballage ! Si vous mettez une sacrée couche de vernis sur vos ongles, vous aurez au moins besoin de trois lingettes pour tout enlever.

Surprise de ce banc d’essai : la bombe séchage rapide ! Oui, vous l’aurez peut-être remarqué : elle s’est glissée sur la photo à côté des deux dissolvants. Une marque suisse Mavala. Je ne connaissais pas avant de tomber dessus chez Sephora. Ils font des tas de produits pour le soin des ongles. Cette bombe séchage rapide est à appliquer une minute après la pose du vernis. Un coup de spray est le vernis doit sécher immédiatement. Je suis mitigée sur le résultat. On a toutes le réflexe d’attendre après la pose de vernis (par peur de toucher et de se rendre compte que ce n’est pas sec). Et bien, utiliser ce spray m’a fait le même effet : je n’osais pas toucher mes ongles tout de suite après. Par contre, point positif : il n’y a pas d’effet « laqué » comme on pourrait l’imaginer. L’ongle reste souple.

Je termine mon banc d’essai par un conseil : pensez à changer régulièrement vos vernis. Avec le temps, ils deviennent collants, plus difficiles à appliquer et tiennent moins longtemps sur vos ongles. Et une petite citation pour la route : « Une femme est un être sans défense jusqu’à ce que son vernis soit sec ». Et ce n’est pas faux ! Alors, Agathe, j’espère que je t’ai séchée sur ce match. Séchée et même limée. Ne te ronge pas les ongles après avoir lu ma partie. Pense plutôt à remettre un coup de rouge à lèvres, il commence déjà à se barrer, un peu comme tes points pour ce match !


BIG bisous d’Agathe

Oui, cet été, sur mes cartes postales, il se pourrait bien que je laisse à mes destinataires un souvenir indélébile de mon été… Des traces de rouge à lèvres ! C’est le produit qui va m’accompagner ces prochaines semaines. Je n’en mets pas souvent et, pourtant, j’aime sa manière d’embellir rapidement et simplement… Sans pour autant avoir besoin d’une formation de maquilleuse (pour les vernis de Camille, en revanche, la pratique n’est pas de trop !). C’est décidé, cet été, ce sera mon produit pour être jolie au soleil. Vous allez voir que, vous aussi, vous allez être convaincues par mes arguments :

  • Le temps de pose : mon RAL te décoche un direct, Camille, avec ses 30 secondes de temps de pose versus la petite heure de limage/manucure/pose des couches/séchage… Même dans un institut en soi-disant 10 minutes ! Et encore, ça marche si tes ongles sont longs. Moi, perso, je les ronge. Alors que le rouge à lèvres peut être mis  sur tous types de lèvres !
  • La durée de vie du produit : le vernis, quelques semaines après son ouverture, devient tout collant. J’en fais régulièrement les frais et ça ne remonte pas à si loin : la semaine dernière (ça sèche moins bien donc ça colle et ça fait un vieux pâté informe). Dans ma trousse à maquillage, j’ai un RAL qui a plus de cinq ans… Et il est toujours intact !
  • La lassitude : un rouge à lèvres pour la journée, un autre pour le soir, c’est possible. Avec le vernis, il faut vraiment se tourner les pouces pour avoir le temps d’en changer si souvent.
  • Le coût : les RAL sont plus chers que les vernis (entre 5 et 7 € pour les miens) mais on les utilise plus souvent. Et puis, on n’a pas besoin de se faire de manucure de la bouche avant la pose du rouge à lèvres ; pas besoin non plus de dépenser de l’argent chaque mois pour une pose de vernis en institut… D’autant plus que tu peux être sûre que, dans l’heure, il sera déjà écaillé !
  • Les faux mouvements : si tu te rates en posant ton RAL, un coup de démaquillant suffit à rattraper le coup. En revanche, pour le vernis, c’est plus compliqué… Mieux vaut être agile et ambidextre (oui, oui, carrément) !
  • L’utilité : Camille a choisi le vernis en acolyte beauté de l’été. C’est cool mais avec la plage et les activités, c’est trop éphémère. Et puis, les mains, on les voit moins que la bouche. Le RAL viendra parfaitement compléter le bronzage. Pas besoin de plus pour avoir bonne mine !

Si on fait les comptes, l’addition me paraît bien salée pour tes vernis, Camille : on est déjà à 5-0 pour moi. Alors fais attention à tes faux mouvements et garde bien tes dissolvants à dispo. On dirait bien que tu vas en avoir besoin pour corriger tes bavures…

Les RAL que j’ai testés

J’ai choisi ces trois couleurs bien différentes pour m’accompagner tout l’été.

Pour ce banc d’essai, en plus de tester différentes couleurs, j’ai misé sur la variété des textures et des formes. Je voulais réellement savoir ce que valait les RAL vendus sur le marché. Dans l’ordre de test :

Le rouge à lèvres en tube Gemey Maybelline : le classique

Facile et rapide à poser !
Couleur et texture sont parfaites pour moi !

Je vous le disais plus haut, ce RAL me « suit » depuis longtemps (oui, c’est bien celui que j’ai depuis plus de 5 ans)… Pour tout vous dire, je l’avais eu en cadeau dans un magazine. Il s’agit du Pinky Beige 721 de Gemey Maybelline (en promo à 2,50 € ici) et c’est un nude.

Ce que j’ai tout de suite aimé : sa texture, sa couleur sur mes lèvres assez naturelle, sa tenue (plusieurs heures sans en remettre). Et puis, une fois sec, il ne marque pas les verres. Un basic à adopter sans contrainte !

9/10

Le crayon lèvres éclat Yves Rocher : le brillant

Pour que la couleur ressorte, il faut passer plusieurs fois sur chaque zone…

Mon dernier achat en date ! Et ma plus grosse déception. Je vous explique pourquoi : j’ai trouvé le concept de stylo sympa. En plus, sur les lèvres, il a un rendu de gloss un peu brillant. Et j’ai complètement craqué pour le rouge bordeaux (couleur framboise sur moi). À priori tout est nickel. Sauf qu’en pratique il faut vraiment le laisser sécher (sinon, il s’efface très rapidement). Et même… Malgré ça, il ne tient pas très bien (une heure je dirais), il faut en remettre régulièrement avec déteinte sur les verres, etc. Bref, toutes ces raisons qui ont fait que je ne portais pas de RAL. Dommage, j’adorais la couleur !

4/10

Le rouge à lèvres liquide SLEEK MAKUP Matte Me : le matifiant

On le voit à sa texture liquide : la pose de ce RAL est plus délicate et doit être précise.
Attention à bien dessiner le contour des lèvres (pas comme moi pour ces photos…) !

Ce RAL a la forme d’un gloss. C’est une marque qui fait fureur en ce moment alors, l’année dernière, j’ai voulu la tester via le concept store Mysweetmakeup. J’ai choisi la couleur Bittersweet, un vieux rose. La promesse de la marque : une tenue à toute épreuve sans marquer les verres, les vêtements… Et ça marche réellement ! En plus, il résiste toute la journée aux repas, aux verres d’eau et autres bisous.

Les points négatifs : il y a d’abord le côté « asséchant ». Cette sensation de lèvres sèches, il faut s’y habituer… Ou passer son tour. Perso, j’adore mais pas pour tous les jours. L’autre point c’est qu’il faut vraiment être précautionneuse lors de la pose. La texture plutôt liquide du RAL me fait penser à de la peinture. On peut très vite déborder (voir ma photo ci-dessus)… C’est aussi celui que j’ai trouvé le plus difficile à retoucher tant sa tenue est extrême (oui, oui, même avec du démaquillant !). La preuve en images ci-dessous : on voit clairement que le RAL rouge by Yves Rocher s’en va assez facilement (celui d’en bas) alors que le SLEEK MAKE UP a du mal à partir (en haut à droite).

7,5/10

Verdict : je suis réconciliée avec les RAL (malgré la récente grosse déception) et je sais désormais vers quoi m’orienter sans pour autant avoir peur de tester les nouveautés.

Mes RAL de plus près. Je n’ai que ceux-là !

Sur les couleurs choisies : je m’en suis tenue aux basiques avec un RAL à effet naturel, un rose mat qui illumine et un rouge foncé pour contrebalancer avec la luminosité estivale. Pour un début, ça me convient. J’ai déjà testé des couleurs plus excentriques – comme le orange – et j’ai plus de mal à le porter.

Conseil si vous passez par là : avant d’acheter, n’ayez pas la flemme et testez les RAL sur vos lèvres ! Les couleurs n’ont parfois rien à avoir avec ce que l’on voit (j’en ai fait l’expérience pour ce banc d’essai : des heures en magasin !). Vos texture et couleurs de lèvres jouent beaucoup dans le rendu.

Pour la petite anecdote… Avec Camille, on avait toutes les deux flashé sur le Matte Me vendu en ligne par le concept store Mysweetmakeup pendant leur premier événement (relire ce match) : du orange sur Camille et rose foncé sur moi. Tu n’avais pas aimé le rendu, Camille, mais il ne fallait pas te décourager pour autant, il existe des milliers de couleurs et forcément celle qui te plaira ! Allez, viens là que je te fasse un bisou pour te consoler d’avoir perdu ce match. Mon RAL sur ta joue, en souvenir de ce match te réconciliera peut-être… Ça te va si bien !

Big bisous ma Camille ! Et sans rancune !

Et vous ?

Vous êtes plutôt accro au vernis ou au RAL ?

2 Comment

  1. Éliiise says: Répondre

    Hello les filles, bon je ne vous départagerai pas.. je suis autant vernis que RAL ! 😉 Mais effectivement, entre l’été et l’hiver, les teintes changent et deviennent plus claires et colorées. Côté vernis, petite préférence pour les vernis OPI et L’Oréal, qui, avec un top coat, sont les vernis qui tiennent le mieux selon moi. Petite préférence pour les teintes orangées en été. Quant aux RAL, les marques YSL et Guerlain (gamme KISS KISS) sont mes alliées ! Ok, les prix sont plus élevés que d’autres marques, mais j’ai clairement noté la différence avec les RAL que je portait avant ! Fini Yves Rocher ! La texture, l’application, la tenue.. rien à voir ! Et puis, la beauté du packaging, on en parle ?! Ça fait toujours son petit effet 🙂 je profite des promos chez Sephora pour compléter ma collection quand je le peux. Côté couleur, j’aime varier ! Voilà 🙂
    Des bisous en cette journée pluvieuse !

  2. Bérénice says: Répondre

    Coucou 🙂 Grosse préférence pour les vernis donc je donne mon point à Camille 😉
    J’aime les couleurs claires pour mes ongles des mains (ongles courts) et plutôt flashy pour les orteils 🙂
    Mais en ce moment, c’est soin durcisseur fort Hérôme pour mes ongles des doigts.
    Passez une bonne journée les filles

Laisser un commentaire