Nos guides de lectures

Hey, les matcheurs ! Voici un nouveau match sur la lecture. L’année dernière, on avait fait le point sur nos dernières découvertes : des romans pour Camille et des magazines pour Agathe. Pour ce match, on avait envie d’échanger les rôles. Eh oui, il faut savoir tourner la page ! Alors, prêts pour une nouvelle histoire ?

Agathe dévore les grands classiques

Ma bibliothèque dans laquelle il manque de nombreux livres que j’ai laissés chez mes parents à Nice !

Vous savez quoi, les matcheurs ? Je dois être l’une des seules personnes de mon entourage à avoir pris goût à la lecture des grands classiques… Grâce à l’école ! Vous vous souvenez de ces listes de lecture qu’on vous imposait au collège, au lycée ou à la fac ? Eh bien, grâce à elles, j’ai découvert pas mal d’auteurs. Fascinée ou déçue, je me suis toujours sentie obligée de terminer le livre que j’avais commencé. Alors après les livres obligatoires, j’ai eu besoin de faire une pause pour savoir ce que j’avais envie de lire MOI.

Le plus difficile, ça a été (et ça l’est à chaque nouveau bouquin) de réussir à me poser et à ouvrir ce fichu livre ! J’ai repris goût à la lecture il y a un an ou deux grâce à mon copain qui s’est lancé dans les grands classiques, justement. Et ça m’a rappelé à quel point on pouvait tomber sur des pépites, voyager sans quitter son canapé, se lier d’amitié sans avoir besoin d’ouvrir la bouche, rencontrer des personnages sans même les voir, se cultiver tout en s’amusant. Alors, non, Camille, ce n’est pas avec tes guides culturels que tu vas pouvoir vivre tout ça. Au contraire : ils t’incitent à consommer, à découvrir des lieux qui sont parfois des attrape-touristes ou de simples publicités. Rien de vrai là-dedans et rien de spontané non plus.

Les livres que je lis se suffisent à eux-mêmes et me permettent de partager sans surconsommer et, ce, même si je lis toute seule et que je n’ai pas lu l’ouvrage au même âge que quelqu’un d’autre. J’adore ce moment : la fin d’un bouquin, quand on le referme et qu’on sait qu’on va enfin pouvoir en parler avec untel ou untel : quelle est sa vision des choses ou son interprétation. D’ailleurs, au lycée, c’est la partie qui me plaisait le plus : les cours où l’on s’initie à la double lecture ; apprendre à lire entre les lignes et analyser les pages et chapitres de romans, recueils de poèmes et autres nouvelles. Car la littérature ne se résume pas aux romans et encore moins à ceux de Musso que Camille aime tant (notamment). On trouve des livres en tous genres comme ceux qui nous permettent de te cultiver tout en t’évadant ; de te projeter à une autre époque ou dans un monde totalement imaginaire ou visionnaire ! Alors, il faut le dire : faire une sélection qui se réduit à seulement cinq livres n’a pas été facile (face à Yasmina Khadra, André Gide, Maupassant, Oscar Wilde, Truman Capote et autres J.K. Rowling d’un nouveau genre !)… Mais, voici mes favoris :

  1. Les Piliers de la Terre

Mon premier Ken Follett, mon dernier roman lu et quelle œuvre ! Aussi monumentale que le sujet de l’intrigue : la construction d’une cathédrale dans l’Angleterre du Moyen-Âge. C’est tellement bien documenté et romancé qu’on s’y croirait. Un magnifique voyage dans le temps !

  1. La Peau de chagrin

Balzac : l’un des premiers auteurs classiques que j’ai adoré. Dans ce roman, le décor est surréaliste (le Paris du 19e) et l’histoire, cette plongée dans le fantastique, vous transporte : un jeune homme désespéré reprend goût à la vie lorsqu’il croise le chemin d’un talisman (une peau de chagrin) qui exauce le moindre de ses désirs. Sauf que chaque vœu rétrécit la peau de chagrin et diminue l’existence du jeune homme… Un genre de Benjamin Button, en bien mieux !

  1. 1984

Ce livre de George Orwell est un roman d’anticipation – genre que j’adore autant au cinéma qu’en bouquin. Et quelle œuvre ! On est projeté dans le monde de « Big Brother », une Grande-Bretagne totalitaire des années 50 à mi-chemin entre l’époque de Staline et du nazisme où tout est surveillé et contrôlé. Carrément flippant… Mais passionnant !

  1. La part de l’autre

Si vous êtes attiré par l’Histoire (récente), celle d’Hitler, plus précisément, foncez ! Ce roman d’Eric-Emmanuel Schmidt part du principe qu’une décision peut bouleverser le cours de l’humanité. Ici, en l’occurrence, le roman met en parallèle deux vies d’Hitler : celle qu’il a vécue et celle qu’il aurait pu vivre s’il avait été reçu aux Beaux-Arts. Dérangeant mais additif.

  1. Les fleurs du mal 

Parce que j’adore les poèmes et qu’au lycée j’en ai écrit de nombreux, je ne pouvais pas terminer ma sélection sans ce recueil de Baudelaire. Une centaine de poèmes divisée en thématiques. C’est frais, c’est beau, c’est triste aussi mais c’est surtout facile à lire (« L’Albatros », « Élévation », « Parfum exotique » et mon préféré « L’invitation au voyage »).

Sur cette douce sélection, je me reconnecte à la réalité et je vous invite à partager avec moi (tout en me soutenant pour ce match !) vos coups de cœur. J’ai une liste de classiques à dévorer et à remplir parmi lesquels figure un monument d’art et d’histoire : Notre-Dame de Paris (souhaitez-moi bonne chance !). En revanche, s’il vous plaît, pas d’Amélie Nothomb ni de sœurs Bronthë, je n’accroche pas du tout… D’ailleurs, ce sera mon dernier argument pour ce match, Camille : un livre, tu peux l’emprunter à la bibliothèque ; lorsque tu l’achètes, il coûte peut-être plus cher mais tu le gardes à vie dans ta collection. Et puis, tu le trouveras toujours en librairie contrairement à tes guides datés qu’il faut racheter chaque année. Et si le livre ne te plaît pas, il suffit de le refermer et de le donner. Ton magazine ira à la poubelle direct ; quant à tes guides, une fois utilisés, tu ne les reliras pas, les adresses ne seront plus les mêmes. C’est un peu de l’argent balancé par les fenêtres. En plus, c’est vraiment pas écolo (relire ce match) ! On dirait bien que j’ai tiré un trait sur les magazines… Eh oui, Camille, la vie, c’est par périodes !

Et vous, les matcheurs, que me conseillez-vous ?

Laissez-vous guider par Camille

Depuis que je vis à Paris, j’ai un peu mis mes bouquins de côté pour me concentrer sur des guides ! En déménageant dans une autre ville, j’ai eu envie de tout savoir sur Paris. Rassurez-vous, je ne fais pas référence à ces guides longs et ennuyeux comme Le Routard qu’Agathe adore. Ici, je vous parle de guides amusants et divertissants !

Ma sélection

  • Le Paris des Paresseuses
Un exemple de ton girly !

Tout de suite, j’ai aimé le jeu de mots dans le titre : car, oui, c’est un véritable pari pour moi de vivre dans cette ville ! Et que dire des chapitres : « Le Paris des modeuses », « Le Paris des gourmandes », « Le Paris des célibataires » (je peux aussi filer des infos aux copines !), « Le Paris des intellos », « Le Paris des globe-trotteuses »… J’aime le style girly et direct des Paresseuses : c’est un guide qui sait parler aux femmes et qui est aussi une vraie mine d’adresses. Si vous avez la flemme d’en trouver, Le Paris des Paresseuses le fait pour vous ! Il y a aussi des listes. J’ai tellement ri en lisant celle des « 19 snobismes très parisiens » : quel humour et quel sens de l’autodérision !

  • Vivre Paris

On change un peu de genre. Vivre Paris, c’est  « Le mag dénicheur des bons plans ». Une vraie bible-revue, complète et efficace. En même temps, le magazine ne publie que quatre numéros par an. C’est peu mais finalement, c’est largement suffisant ! Et puis, dans chacun, on retrouve toutes les actualités et bons plans de Paris. J’aime le côté actu, les nouvelles adresses et l’agenda des sorties à ne rater sous aucun prétexte. J’apprécie aussi que chaque numéro représente une saison. Et puis, le magazine aborde diverses thématiques : culture, food, nightlife, balades, mode, déco… Je ne risque pas de me lasser !

  • 52 dimanches à Paris
Toi qui aimes le thé, Agathe, ça te tente ? 🙂

Ahhh, le dimanche, on a envie de ne rien faire… C’est pourtant le jour idéal pour partir à la découverte de sa ville car on est totalement free ! Et, pour ça, le guide 52 dimanches à Paris est juste parfait car il propose des activités du dimanche pour tous les goûts : « un dimanche riche en sensations fortes », « un dimanche à bicyclette », « un dimanche pour chiner », « un dimanche (presque) à la campagne »… Alors au lieu de bruncher ou de glander, pourquoi ne pas vous laisser tenter par ces thématiques ? Vous ne verrez plus jamais ce jour de la semaine de la même manière.

Et hors de Paris, alors ?

Alors, oui, je n’ai  parlé que de guides parisiens mais, si vous cherchez, vous trouverez sûrement des magazines et guides propres à votre ville. Il s’en lance chaque année ! Voici deux exemples de guide qui se déclinent pour toutes les régions de France.

Le Passtimepartout en France (ou dans la quasi-totalité des départements français). Ce guide vous permet d’avoir des réductions pour faire du shopping, aller au resto ou même pour des loisirs (ciné, bowling, karting, musées…). Une super découverte que j’ai faite à Soissons ! J’adore, je vous le conseille ! Avec lui, économies et bons plans assurés ! Agathe était même jalouse de celui que j’avais quand j’habitais dans le département de l’Aisne.

Mais puisque les guides ne servent pas qu’à découvrir sa ville… Ils sont aussi très utiles en voyages ! Perso, j’ai mes préférences et ce n’est pas Le Routard (écriture trop petite, paragraphes trop longs…).

Mes 3 éditions préférées : Cheap & Chic, Un grand week-end à, Mode d’emploi.

Comme pour le Passtime, c‘est votre porte-monnaie qui est au centre du guide Cheap & Chic. Si, comme moi, vous surveillez vos dépenses pendant un voyage, vous allez adorer cette collection. C’est le côté cheap que j’aime particulièrement ! En plus des bonnes adresses, vous retrouvez la mention very cheap pour vous faire plaisir à petits prix ! Le guide propose même des bons plans gratuits. Perso, je n’ai retrouvé leurs adresses dans aucun autre guide.

Les petites bulles « very cheap » sont vite identifiées.

Avec mes guides, Agathe a du souci à se faire ! Ce n’est plus moi qui vais lui courir après pour découvrir les endroits « in » de la capitale ou même tous ceux du monde entier. Alors dites-lui de surveiller ses arrières, il n’est pas impossible que je la détrône même en matière de bons plans parisiens !


Et vous ?

Vous êtes plutôt grands classiques littéraires ou city-guides culturels ?

8 Comment

  1. Match nul
    Bon j ai pas encore respecté ma résolution de 2017: lire de nouveau
    Moi pas forcément classiques maison aime les . Ken folett je serais bien intéressé
    Mais la voyageuse compulsive que j suis louche aussi vers les guides de voyage. Mes préférés les lonely planet

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Effectivement, tu es partagée entre les deux ! On te souhaite quand même de respecter ta résolution hihi !!

  2. mc says: Répondre

    cc les filles !!
    Ah ! ah! les goûts changent bravo à vous 2
    Pour moi ce sera un match nul
    J » ai découvert le plaisir de lire enfin !!! 🙂 grâce à 2 personnes qui m’ont comprises dans ce que j’aimerai lire, et je me suis régalée.
    Ce n’est pas la grosseur du livre qui m’impressionne c’est l’histoire en elle même que je recherche et pas facile de choisir dans une bibliothèque ….
    j’aime les histoires vraies, touchantes :
    le joueur d’échec (formidable) !
    charlotte de david foenkinos
    le livre de ma mère albert cohen
    le livre des baltimore joel dicker

    Quant à toi Camille, ils ont l’air top tes petits guides je kiffe !!! lol

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      C’est super ça de redécouvrir un plaisir comme la lecture ! Merci pour tes conseils, on en prend notes 🙂 Et pour les petits guides, dis-nous si tu t’en achètes un et surtout donnes nous tes adresses que tu auras testées hihi

  3. Koalatagada says: Répondre

    Je donne mille fois mon point à Agathe la:) mon classique préféré le bonheur des dames de Zola , sinon je te conseil de lire si c’était un homme de primo Lévy qui ai un de mes livres « préféré  » même si le sujet et dur .
    Jolie match des bisous

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Yeahhh ! La classe !
      Tu vois, Au bonheur des dames, j’ai pas osé le mettre car je sais qu’il divise et que je l’ai lu il y a trop longtemps pour en avoir un vrai avis et entre temps, surtout, j’en ai lu d’autres qui m’ont d’autant plus fasciné. Bref, le choix était difficile ^^

  4. Kloé says: Répondre

    Coucou les filles,

    Je rattrape enfin mon retard dans la lecture de vos articles ^^

    Bon, très clairement, mon point va à Agathe ! Lire des romans, et encore mieux des grands classiques, c’est un vrai échappatoire. Quand on finit un magazine, rien ne se passe après. Mais quand on finit un livre, il y a parfois un pincement au coeur et surtout un imaginaire qui se développe autour de cette fin.

    Et puis, je ne suis pas fan des guides… Trop touristique et tu passes ton séjour le nez rivé dedans à louper toutes les belles choses autour de toi. Ce sera pour la prochaine fois Camille 😉

    Gros bisous à vous deux !

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Ne t’excuse pas, au contraire, c’est toujours un plaisir de recevoir des commentaires quelques jours après la publi !
      Même si ce point va pour Agathe. Je comprends ton point de vue ! Tu l’as très bien exprimé et je te comprends 🙂 C’est une sensation agréable et particulière, la lecture de romans.
      Bisous bisous et à bientôt !!

Laisser un commentaire