Nos nouvelles habitudes de vie

Ce n’est pas parce qu’on a rarement fait des articles d’humeur, qu’il ne faut pas nous y mettre. D’autant plus que l’on vient d’adopter de nouvelles habitudes de vie dont on a justement envie de vous parler ! Dans ce match, nous vous présentons nos nouvelles habitudes de vie. À chacune sa méthode pour bousculer (positivement) son quotidien… Et le vôtre !

Positivez avec Agathe

Parce qu’on n’a pas besoin d’attendre les résolutions du Nouvel An, parce que nous évoluons, parce que certains moments sont déterminants et qu’il faut bien une occasion d’en parler… Moi aussi, j’ai décidé de faire un travail sur moi-même et d’améliorer mon quotidien : en devenant plus zen et positive, intérieurement puis extérieurement. Car, Camille aura beau dire : peu importe l’enveloppe, ce qui importe se passe dans la tête (bien dans sa tête, bien dans sa peau). Et, vous savez quoi ? Ça marche ! Je fais référence à un retour d’expérience de deux ans. Et, même si j’ai encore beaucoup à faire, j’ai déjà le recul suffisant pour vous donner mon point de vue (sans être une experte !).

Les pensées positives, c’est quoi ?
C’est un état d’esprit qui s’acquiert avec le temps et beaucoup de volonté. C’est être positif, donc, à l’extérieur avec les autres, mais, surtout, à l’intérieur de soi, le but ultime. C’est éliminer tout le stress, les tensions, les réactions (trop) spontanées et impulsives, être plus à l’écoute (du moins, pour moi).

Comment se les approprier ?
L’avantage de cette mentalité c’est qu’il n’y a pas de règle, d’obligation ni de process à suivre pour l’installer. Elle se désire, d’abord. Pour moi, ça a été après de longues discussions avec mon entourage plus ou moins proche… Puis, j’ai eu ce déclic de : pourquoi je me mets autant la pression ? Pourquoi je dors mal, mange mal, vis mal, ai des coups de blues ou de barre, suis si négative… ? Parce que je n’écoutais ni les autres ni mon corps. Mais, avant même de réussir à appréhender cette mentalité, je suis passée par une phase de déni (l’esprit, habitué, agissait comme à son habitude). Le plus important c’est de ne pas lâcher. Pour ça, il faut :

  • En parler : à des amis, des connaissances, un psy… À une ou plusieurs personnes avec qui on se sent à l’aise, qui connaît plus ou moins le sujet et qui pourrait vous « aider ». Moi, ça a d’abord été un collègue. Je lui ai présenté certaines situations auxquelles je faisais face, il m’a donné son point de vue, sans jugement. Et, ça, m’a beaucoup aidée. De conseils en discussions, je suis passée au stade de l’action.
  • Travailler sa respiration : je me suis rendue compte il y a peu que cela avait son importance dans le self-control. Plus on arrive à maîtriser sa respiration, plus on est zen. C’est avec le yoga que j’ai commencé à appréhender cette phase de mon travail sur moi. J’ai fait quelques séances en 2014 avant d’arrêter. J’ai repris à la rentrée (septembre 2016) et je peux vous dire que ça fait du bien ! D’ailleurs, ça permet aussi de travailler sa concentration et, non négligeable, de prendre le temps de déconnecter (si on ne le fait pas ailleurs, c’est idéal voire nécessaire !).
  • S’essayer à la méditation (ou à la sophro ? jamais fait !) : j’ai eu l’occasion de tester dans un temple bouddhiste au Japon et, même si c’est très difficile, ça m’a plu. Cette pratique nous permet de prendre du recul sur soi, ne penser à rien et à unir le corps et l’esprit (un peu bizarre dit comme ça mais l’objectif est le bien-être ! Et, non, rien à voir avec une secte même si on n’a pas l’habitude d’employer ce genre de termes dans une discussion sérieuse !). Depuis, j’en ai refait deux fois chez moi. J’en suis satisfaite mais ne me force pas à en faire davantage.
  • Se sortir de toute contrainte (comme par exemple Camille qui pèse ses aliments à tous les repas…) : pour faire évoluer votre mentalité, il ne faut surtout pas vous imposer de régularité. Si vous loupez votre cours bien-être ou que vous retombez dans des pensées négatives, ce n’est pas grave. Au contraire ! L’obligation vous ferait aller dans le mauvais sens. Alors prends garde, Camille ! Le mieux est de faire ce que tu as envie, quand tu as envie… Pas de te priver ! Et, puis, les pensées positives s’acquièrent avec le temps… Tout comme tes habitudes alimentaires sauf que, toi, il faudra que tu t’y tiennes à vie. Mais à quel prix ? Aucun pour ma méthode !
  • Les voyages : oui, Camille, ils forgent aussi le caractère. En découvrant d’autres pays, cultures et ethnies, en rencontrant, observant, écoutant, on en apprend encore plus sur soi, on prend plus de recul, on devient plus humble et parfois moins matérialiste… Et on accumule une bonne dose d’énergies positives !

C’était ma sélection personnelle alors que chacune prenne ce qu’il veut prendre car il existe de nombreux autres facteurs qui peuvent vous aider à positiver au quotidien. 

Les progrès
Justement, à ce propos. Je suis passée de l’ignorance de mes états à la reconnaissance de mes actes à posteriori (m’en rendre compte directement après et réussir à les reconnaître). Être conscient de ses erreurs représente déjà un sacré travail sur soi qui change la vie ! J’en ai globalement fini de m’agacer des gens dans le métro, de penser aux tracas avant de dormir… Bref, de dépenser autant d’énergie pour des situations aussi anodines. Je me concentre plutôt sur mon self-control, l’écoute des autres, l’observation et ma respiration. D’ailleurs, la prochaine étape, pour moi, c’est l’anticipation… La plus difficile ! Mais je ne m’inquiète pas, j’ai le temps. Car il ne faut pas non plus s’imposer de deadline (comme Camille et sa fixette sur la balance !). Vous verrez les progrès sur le long terme et la satisfaction sera bien suffisante !
Gardez en tête que chaque individu est le miroir de l’autre (c’est une métaphore, Camille, ne le prends pas au pied de la lettre ! D’ailleurs, c’est la blogueuse ). Le changement ce n’est pas l’autre qui doit l’opérer, c’est soi. Si tout le monde pensait ainsi, le monde serait bien meilleur… Peu importe son apparence, Camille ! Alors ne soyons pas superficiels et utilisons notre patience et notre courage.

Méditation : la méthode Ajikan

photo-ag
Je vous rassure, les matcheurs, je ne fais pas de méditation sur les rebords de fenêtre habituellement. Mais le contexte s’y prêtait et je n’étais pas si mal installée !

Si vous avez envie de tester, voici ce que le temple bouddhiste m’a appris : le premier niveau de la méthode Ajikan basée sur la lettre « A » qui doit nous connecter à notre propre esprit… Un temple qui a un petit frère en France, ici, plus exactement

  • Enfilez une tenue confortable, les pieds nus ou avec des chaussettes.
  • La posture : installez-vous dans un endroit calme en position de lotus ou assise – là encore, vous devez être à l’aise et ne pas ressentir de gêne. Positionnez vos mains sur vos mollets, l’une sur l’autre, paumes vers le sol et gardez les yeux à demi ouverts pour ne vous concentrer ni sur vos pensées ni sur les bruits extérieurs.
  • Là, il vous faut vider votre esprit. Pendant toute la durée de votre méditation (que vous définirez en fonction de votre aise – 5 à 10 min par jour suffisent largement) l’objectif est de ne penser à rien.
  • L’exercice consiste à regarder sa respiration : en prendre une première grande avec la bouche, puis expirer de la même manière le plus longtemps possible. Ensuite, tout au long de votre méditation, vous devrez respirez avec le nez le plus lentement et profondément possible (ventre et cage thoracique) par séries de 10 (pour ne pas vous focaliser sur une possible performance)… Tout en faisant abstraction de pensées qui vous viennent à l’esprit et des bruits qui vous perturbent. Le moine japonais m’avait conseillé de me représenter que cette nuisance n’était qu’un arbre au milieu d’une gigantesque forêt.

Les objectifs et bienfaits sont, là encore, multiples : décompresser, se recentrer sur soi, contrôler ses émotions intérieures et extérieures (quand ceux de Camille ne sont que physiques !). D’ailleurs, les matcheurs, si vous avez envie d’en parler avec moi, n’hésitez pas, ce serait avec plaisir. Quant à toi, Camille, débranche ta balance, et viens plutôt te reconnecter avec toi-même. On se retrouve dans nos fors intérieurs !


Camille veut perdre du poids

Oui, j’ai des kilos en trop. Je ne vous dirai pas combien exactement et ce n’est pas ce qui importe. Je ne me suis pas fixée d’objectif chiffré pour ne pas trop me mettre la pression. Mais, voilà, je dois perdre du poids. Le constat est déjà un bon début. Maintenant, la deuxième étape, c’est de s’y mettre.

Pour cela, ne comptez pas sur moi pour des programmes de pseudo-régimeuse. Dommage Agathe, tu aurais bien voulu pour gagner ce match ! Non, je suis allée voir une professionnelle : une diététicienne-nutritionniste. L’objectif n’est pas de maigrir mais plutôt de trouver mon équilibre alimentaire.

Rassurez-vous, je ne mange pas n’importe quoi : je ne vais pas tous les jours au McDo’ et je ne bois pas non plus du sodas à chaque repas. Au contraire, je mange « normalement » et selon les périodes plus ou moins actives de ma vie (comme tout le monde !). Mais peut-être pas assez bien pour perdre du poids. La diététicienne est là pour ça. Elle m’a concocté une répartition journalière. Je ne parle pas de repas détaillés mais d’un schéma à suivre. Je veux bien vous l’indiquer mais, attention, il est propre à chacun ! Vous pouvez vous en inspirer pour un rééquilibrage alimentaire mais le mieux reste d’aller voir, vous-même, une diététicienne.

Agathe, ta nouvelle habitude de vie va être clairement plus dure à tenir que la mienne avec personne derrière toi pour te soutenir ou t’aider. Que je sache, tu n’as pas de guide spirituel. Je te souhaite sincèrement de trouver du temps pour te relaxer et méditer mais cela me paraît bien compromis avec ton agenda de working girl. Les deux me semblent tout simplement incompatibles ! Tu vas devoir freiner ton rythme et, ça, ce n’est pas gagné, te connaissant. Et, puis, si c’est pour freiner deux jours par semaine et être à fond le reste, je ne vois pas le côté ressourçant. Tu n’auras pas le temps de te sentir apaiser qu’il faudra déjà recommencer. Es-tu sûre d’avoir choisi le bon défi ?

dsc_6913
Agathe imagine peut-être que c’est compliqué mes repas équilibrés ! Eh bien, non. Si vous n’avez pas le temps, prenez de la salade, un peu de viande, deux tranches de pain de mie et c’est bon. 🙂

De mon côté, je suis ultra motivée et prête à réussir. Mon quotidien ne change pas plus que ça. Je cuisine plus qu’avant, je pèse mes aliments (pas aussi contraignant qu’on pourrait le croire), je fais mes courses sur le marché, je marche dès que je peux et je continue à aller régulièrement à la salle de sport.

La diététicienne est un vrai soutien, elle me motive et c’est elle qui va me permettre de changer mon mode de vie alimentaire sur le long terme. Passée l’étape de la première consultation, les autres séances ne semblent pas utiles : vous connaissez les bases de l’alimentation et votre répartition journalière. Détrompez-vous : la phase de suivi est primordiale. J’ai un rendez-vous chaque mois avec ma diététicienne et croyez-moi, je n’ai pas envie de la décevoir. Vous me répondrez que je ne dois pas faire ça pour elle mais pour moi. Et vous avez à moitié raison car, en la décevant, c’est moi que je déçois.

Début octobre, j’ai eu ma dernière visite (cela faisait un mois que j’avais eu le premier rendez-vous). Verdict : j’ai perdu un kilo par rapport au départ. C’est peu mais je préfère aller à mon rythme, pas à pas. Suite à ce kilo de perdu, on a ajusté ensemble des portions qui ne m’allaient pas et étaient trop copieuses. Il va falloir patienter jusqu’à novembre pour le prochain rendez-vous. D’ailleurs, n’hésitez pas à me dire si vous avez envie de suivre ma perte de poids. Si vous êtes dans la même situation, on peut se soutenir ensemble. Avec Agathe, laissez tomber : sa méditation, c’est en solo. Perso, le mode solitaire, ça me déprime !

dsc_7031
Une pesée de féculants : 200 grammes, pas plus ! C’est vraiment pas contraignant de se servir d’une balance de cuisine.

D’ailleurs, j’ai des conseils à vous donner si vous devez perdre aussi du poids (ils sont applicables pour tout le monde) :

  1. Ne laissez pas votre balance trop en vue sinon vous allez être tenté d’y monter tous les jours. Une fois par semaine pour contrôler son poids est largement suffisant. J’avoue, j’avais pris la sale habitude de me peser tous les jours en me levant. Ma diététicienne m’a conseillé de la ranger et de me peser une seule fois par semaine. Maintenant, c’est tous les mardis (évitez le lundi, juste après le week-end ce n’est pas idéal ni représentatif !). Le fait d’avoir pris ce rituel me fait attendre avec impatience le mardi !
  2. Ne buvez pas trop pendant les repas : maximum un verre d’eau. Si vous buvez beaucoup, votre ventre va gonfler et vous allez stocker plus… Ce qu’il faut faire, c’est bien boire 30 minutes avant le repas et 30 minutes après. Ça permet de « couper » la faim et d’être rassasié plus vite tout comme le fait de mâcher 30 à 40 fois par bouchée.
  3. Si vous êtes invité chez des amis, ne mangez que ce qui est nécessaire. Personne ne se fâchera si vous ne touchez pas aux cacahuètes et autres biscuits apéro. Pareil pour le pain : n’en prenez pas. Enfin, dernière règle : ne vous resservez pas même si ce que l’on vous sert est très bon. Profitez plutôt de votre assiette une bonne fois pour toutes.
  4. Au restaurant, faites-vous plaisir mais avec parcimonie. Pensez à votre part de légumes, de féculents et de protéines (voir plus haut avec ma répartition journalière).
  5. Marchez au moins 30 minutes dans la journée. Si vous faites un sport, c’est encore mieux.
  6. Préparez votre liste de courses à l’avance et foncez au supermarché après votre repas, vous serez moins tenté dans les « mauvais » rayons.
  7. Mon dernier conseil : n’oubliez pas de vous faire plaisir. Un éclair au chocolat vous donne envie ? Achetez-le. Le rééquilibrage alimentaire ne demande pas de se priver : ce n’est pas un régime. Si vous faites un écart, compensez simplement au prochain repas.

Comme tu le vois, Agathe, ma perte de poids n’est pas synonyme de privation ! Au contraire. Alors, toi aussi, extériorise !


Et vous ?

Quelle est l’habitude de vie qui vous conviendrait le mieux ?

18 Comment

  1. Lili says: Répondre

    Les deux ! Bravo les filles pour cette prise en main de vos vies et ces changements d’habitudes ! Je trouve que finalement votre match est complémentaire, bien dans sa tête, bien dans son corps ! Quand on est plus zen on a moins de pulsions alimentaires et on prêt à accueillir un nouveau rythme alimentaire..Camille un peu de sophrologie t’aiderai à libérer des endorphines et réduire ton appétit En plus ça peut se pratiquer en groupe et c’est très intéressant d’en apprendre plus sur soi au travers des retours des autres. Plein de courage et persévérance à toutes deux, vous êtes au top les matcheuses !

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Hello Lili !
      Oui, effectivement, les deux peuvent être complémentaires. Après, moi, j’ai déjà plus ou moins fait ce rééquilibrage il y a quelques années. Puis, je trouve plus important d’être bien dans sa tête surtout dans notre société actuelle car, comme tu dis dans ton comm, tout est lié…
      Très bonne idée la sophro pour Camille ! Mais pas sûre qu’elle essaie, elle n’est pas trop cours en salle… Dommage !
      Merci pour tes encouragements !
      Bisous, bisous chère matcheuse !

  2. Anne Sophie says: Répondre

    #TeamCamille parce que c’est un challenge que j’imagine d’hyper difficile mais qui va forcément valoir le coup – courage pendant la période de Noël surtout – Perso la méditation et le yoga c’est trop « lent », trop solitaire pour moi au bout de 3 minutes à m’écouter respirer je sais que je vais pas supporter !

    Et j’adore cette rubrique !

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Ohh, merci Anne-So ! Effectivement, ce n’est pas évident de changer complètement ses habitudes mais je crois qu’on s’y fait. En tout cas, j’avais pas pensé à Noël mais c’est vrai que ce sera un petit challenge…
      Pareil pour moi niveau méditation, j’ai jamais essayé mais je pense que c’est vraiment pas fait pour moi !
      On est trop contente que tu aimes ce genre de sujets même si ce n’est pas encore une rubrique qui y est consacrée mais on pensera à en faire d’autres car nos autres matcheuses aussi sont intéressées !
      Bisous et à très vite !

  3. Delphine says: Répondre

    Coucou les filles !
    Camille je te soutiens à 300%. C’est si dur de se lancer dans une perte de poids et de s’y tenir… Il va d’ailleurs falloir que je m’y mette… Je t’envoie plein de courage ! Ça vaut le coup

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Waouhh, que d’encouragements ! Merci Delphine, c’est vraiment touchant. Si tu veux, on peut se motiver/soutenir ensemble ? 😉
      Eh, oui, je pense que ça vaut le coup mais je te dirai ça d’ici quelques mois…

  4. J avoue que je suis partagée. Je suis intéressée par la méthode d Agathe. A voir. Bon la rentrée est dépassé. A voir si j arrive à trouver des cours de yoga. Ça va être dur 🙁
    Je soutiens camille dans sa démarche. Ce n est pas facile. J avais perdu du poids avec une diététicienne mais j ai tout repris avec les mauvaises habitudes sont revenues

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Hello Tania !
      je ne pense pas que tu aies du mal à trouver un cours même à cette période, au contraire ! Vise les salles de sport qui en proposent (parfois) de bons ou appelle directement les prof qui donnent des cours particuliers et ça se réserve au cours je pense. Allez, challenge de tester ma méthode d’ici la fin de l’année ! Ca penche un peu plus de mon côté, du coup ?! 😉
      Pour ce qui est de Camille, merci à toi pour tes encouragements, c’est gentil 🙂 Courage à toi aussi pour reprendre de bonnes habitudes surtout avec la fin de l’année… Mais l’idéal c’est de ne pas te presser, que ce soit pour le yoga ou le poids.
      Bisous, bisous et à très vite !

  5. mc says: Répondre

    Les 2 sont très difficiles !!!!
    Car non seulement il faut avoir le déclic et ensuite s’y tenir à vie !!!! 🙁
    J’aimerai contrôler mon stress et perdre quelques kilos mais voilà quoi ….
    Pour commencer ce qui me semble moins difficile une journée sophro (comme toi Camille c’est pas trop mon truc) et pourquoi pas l’organiser toutes les 3 ?
    En tout cas Félicitations à toutes les 2. Bisous bisous.

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Eh oui mais je pense que, pour réussir, il faut faire les choses une par une et par étape et pas vouloir tout faire d’un coup… Bonne idée pour la sophro et l’organiser toutes les trois !! DEAL ! On pourrait se retrouver à Paris et le prévoir ?
      Donc point pour moi hihi ! Bisous, bisous MC et merci pour tes compliments !
      A très vite 🙂

  6. mt says: Répondre

    Bravo les filles pour vos bonnes résolutions.
    Mon soutien va à Camille. C’est un grand challenge que je te souhaite de réussir
    Tes conseils sont très précieux et j’en prends note.
    Moi j’ai repris la marche à raison de deux soirs par semaine et j’essaye d’équilibrer au mieux mes repas
    Donc tes futurs conseils me seront forts utiles
    A très bientôt
    Bisous à vous deux

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Hello MT !
      Eh ben, décidément, tu m’attribues tous tes points en ce moment héhé tu es décidément #TeamCamille 🙂
      Merci beaucoup et aussi pour mon challenge. Super idée de marcher deux soirs par semaine, ça aide à digérer en plus ! Allez, pourquoi pas tester !
      Bisous et à très vite.

  7. Coucou les filles ! Huuum je trouve que cet article se prête difficilement au vote ! Je suis à fond pour le bien-être spirituel comme Agathe, moi je fais de la relaxation physique guidée et c’est très bien !
    Mais ce bien-être spirituel passe aussi par le bien-être dans son corps alors fonce Camille ! 😉
    bises et n’hésitez pas à passer sur mon blog ! Mon dernier article vous fera découvrir l’Irlande 😉

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Hello Lily !
      Ah, c’est donc que ce match est des plus intéressants ^^ Merci de nous avoir écrit et merci pour tes compliments et encouragements.
      Pour ce qui est de la relaxation physique guidée, je ne connais pas du tout, tiens, ça m’intéresse, je vais aller me renseigner ! Tu fais ça où et combien de fois par semaine ?
      Du coup, avec ça, on peut dire que tu es #TeamAgathe hihi.
      On va passer sur ton blog, Camille qui a voyagé en Irlande au printemps dernier pourra se remémorer ses jolis souvenirs 😉
      Bisous, bisous !

  8. Je m’essaye aux pensées positives moi aussi, mais j’aurais bien besoin de méditer un peu !
    En tout cas bravo à toutes les deux pour vos efforts, c’est très courageux et j’espère que vous allez atteindre votre but !

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Salut Le Chaton Chiffon (d’ailleurs, on ne connaît pas ton prénom ?!) !
      Merci pour ton commentaire et ton point enregistré pour Agathe, du coup ! N’hésite pas à essayer sa méthode qui a l’air assez simple par rapport à l’exercice en général et tiens-nous au courant 🙂
      Merci pour tes encouragements, on te tiendra au courant notamment via les réseaux sociaux 🙂
      Bisous, bisous et bonne création de blog. On a hâte de lire tes premiers articles !

  9. Audrey says: Répondre

    Coucou les filles,
    Je vous attribue à toutes les deux un point de courage et de combativité dans vos challenges.
    Je vous soutiens à fond!!!! c’est très dur de prendre une décision.
    Vous êtes de vraies battantes et pas que dans vos matchs!
    Bisous

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Salut Audrey !
      Ohh merci beaucoup, ton commentaire nous touche vraiment, on sent que ça vient du coeur… On prend tes encouragements en espérant qu’ils nous aident à tenir le rythme !
      Gros bisous !

Laisser un commentaire