Lancer franc #1 – Back to summer (4/4) : le bilan à l’heure japonaise

Notre série de la rentrée se termine sur une nouveauté : la catégorie « Lancer franc » qui lance nos hors match. Au clavier, uniquement Agathe qui dresse le bilan de son voyage au Japon. Ne vous inquiétez pas, Camille n’est pas loin : elle contre-attaque en notant ses critiques (en rouge et en italique). À vous de nous dire celle qui vous aura le plus convaincu.

Le Japon, pays d’harmonie

img_9780
L’une des croyances consiste à acheter des plaquettes ou papiers pour écrire un vœu ou une prière que l’on accroche ensuite dans un temple.

J’attendais la publication de ce hors match avec impatience : pour son caractère nouveau et pour vous donner mes ressentis et conseils sur ce voyage dont je suis ressortie énormément enrichie (humainement et intérieurement). Allez, passe à autre chose, Agathe ! Depuis que tu es rentrée de tes vacances, tu ne parles que du Japon. Je fais une overdose !
À tous ceux qui sont tentés par cette destination (ou non), j’avais le Japon sur ma travel wishlist sans pour autant m’imaginer que j’allais m’y envoler de si tôt. L’occasion s’est présentée (cadeau des 30 ans de mon copain) : sans hésiter, j’ai sauté… Dans le vol mais pas le premier !

Je vous en parlerai à la fin de ce lancer franc : c’est un voyage qui s’organise et se prépare. Moi aussi, j’ai beaucoup stressé sur certains sujets (la langue, l’absence de nom de rue, les transports, la nourriture). Tu peux ajouter la culture et le le caractère particulier des Japonais ! À mon grand étonnement, je n’ai rencontré aucun de ces soucis. Là-bas, tout est fluide et facile. En plus, on y est très bien accueilli ! Chaque ville a été un coup de cœur mais plus encore Kinosaki onsen (lire ce match) et Kawaguchi ko (ville près du Mont Fuji).

metro
Première vision du métro tokyoïte !
photo-1
En voyage, je ne suis jamais sans mon carnet où je tiens un journal de bord au jour le jour.

Au Japon, le pays de tous les possibles, il y a une atmosphère particulière. Je la qualifie de bordel organisé où cohabitent vie à 100 à l’heure (des néons partout dans les grandes villes et les dernières technologies) et havre de paix (dans les rues et les transports, personne n’est stressé ni ne double). Tout se passe dans le plus grand respect et avec calme… Ou presque car, ce qui m’a beaucoup amusée, ce sont les musiques d’ambiance dans les rues. En bref, rien ne nous agresse, tout nous apaise, même à Tokyo. On prend une sacrée claque. Tu en prends une aussi, Camille, j’en suis sûre ! C’est plutôt toi qui te prends une claque car c’est tout l’inverse de Paris… Attention au choc culturel !

Mon résumé méta-euphorique

nara
Une jolie rue de Nara avec ses japonaises à ombrelle et japonais à vélo.

Le Japon est un pays poétique. Il m’a beaucoup inspirée notamment pour l’écriture de ce résumé imagé (pas de souci si vous ne comprenez pas le sens de chaque phrase à la première lecture !) :

Des câbles partout. Des restos à tout va. L’immensité architecturale… Et ses plus infimes détails sur les maisons traditionnelles.
Quant aux Japonais : un savoir-vivre inégalable. Du respect et de l’ordre. Au lieu de délier votre langue, apprenez la leur. Quelques mots ou quelques expressions. Ils seront expressément gentils et s’ouvriront à vous.
Dans tous les cas, tu n’arriveras pas à tenir une conversation. Alors, est-ce vraiment nécessaire ? Passez du temps avec eux lors de visites ou dans d’autres contextes : ils sont dans le partage, le partage de la voie à suivre, aussi. Car ils sont également serviables – et c’est peu dire quand on sait que le « non » n’existe pas et que la politesse est le maître mot de tout échange. Ils vous montreront le bon mais aussi le droit chemin. Toi, ne pas être stressée et ne pas doubler dans la rue ? Flippant ! Oui, au Japon, on marche droit (dans tous les sens du terme). Et on roule à gauche – s’il vous plaît. À propos de politique, l’empereur est au-dessus de tout mais s’expose peu. La religion, c’est au bon vouloir de chacun. Elle est shintoïste mais principalement bouddhiste. Après trois semaines là-bas, as-tu au moins compris la différence entre les deux ? Toutes sont pratiquées à travers des prières en extérieur face aux temples. Face à des divinités représentées par des objets ou des statues. Les temples, bâtisses de bois immenses, sont innombrables ; toutes plus ahurissantes, grandes et vénérables. Vénérable : voilà qui résume parfaitement la mentalité japonaise ; exemplaire aussi. Ce peuple est beau et doux – comme leurs paysages. Des paysages également verts et surprenants, infinis et différents. Je les compare souvent à la France : un pays que l’on visite et découvre en plusieurs fois. WTF ?! Comparer le Japon à la France ? Je crois qu’on a perdu Agathe… Là-bas, c’est dépaysement assuré, déconnexion possible. Car, si le Japon est le pays des technologies de pointe, c’est aussi celui des paradoxes. Paradoxe : on y mange très bien mais on se lasse finalement assez vite du riz. Mieux : on rit jaune quand les « cinq fruits et légumes » se raréfient dans l’assiette. Autant nous dire que tu n’as pas mangé de fruits et de légumes de toutes tes vacances. Pas très équilibré tout ça ! On a hâte de ces retrouvailles-là. Justement, mes trois semaines de vacances sont déjà écoulées… Et la zénitude accumulée au Japon peut disparaître dès l’arrivée. Welcome back !

Conseils pratiques

follow-me
Pour plus de conseils, laissez-vous guider !

Je vous le disais plus haut, un voyage au Japon se prépare à plusieurs niveaux. Pas jusque dans les moindres détails des visites comme Camille aime le faire mais quand même. J’ai réparti le sujet sur neuf thèmes :

  • Le billet d’avion : je n’ai pas de conseil particulier à vous donner si ce n’est qu’un trajet via Hong-Kong peut vous revenir moins cher. Nous, on a fait le choix du direct quelques mois avant le départ pour 900 euros A/R par personne. Je ne vous conseille pas Air France : peu de place et, en bonus, une mésaventure pour le vol retour. Eh oui, on a failli ne pas embarquer car la compagnie a survendu le vol. Étant donné que nos billets faisaient partie des moins chers, nous étions sur le siège éjectable et n’avons su que quelques minutes avant la fermeture de l’embarquement que nous allions finalement bien pouvoir le prendre… Mais sans être assis à côté… Ahhhh la mauvaise blague ! Moi qui reste en France, ça ne risque pas de m’arriver !
  • Le logement : la meilleure période pour visiter le Japon serait le printemps (ou l’automne). L’été, il fait très chaud et humide et on n’a pas l’occasion de voir les cerisiers en fleur. Par contre, de nombreuses fêtes animent le pays. Je vous conseille de réserver chacun de vos logements et, donc, de préparer votre itinéraire de voyage en amont (Kyoto est un indispensable, c’est la plus jolie des grandes villes du Japon que j’ai découverte !). Le plus difficile sera de choisir ! Les hébergements sont assez chers (prix similaires à la France). Privilégiez les Airbnb dans les grandes villes (les studios sont très étroits !) mais testez quand même les logements traditionnels (ryokan). Contrairement aux préjugés, on dort très bien sur la plupart des tatamis ! Et, puis, partout où vous dormirez, ce sera dans la propreté… Même jusqu’aux toilettes, les plus sophistiqués et clean du monde (ils contiennent même des jets pour se nettoyer) !
  • Dans votre valise : pas vraiment d’indispensable si ce n’est des vêtements peu épais et aérés (contre l’humidité), un chapeau, des lunettes de soleil… Voyagez léger, vous serez frustrés de ne pas pouvoir rapporter grand-chose… C’est le pays des souvenirs improbables (mais pas forcément utiles non plus ^^) ! Alors pourquoi m’as-tu ramené des baguettes ? Je les aime bien mais ça reste cliché !
  • À propos d’argent ! Le mieux, c’est de retirer et convertir vos euros en yen avant de partir. Sur place, la carte bancaire n’est pas acceptée partout et la monnaie est courante ! Ça ne nous donne pas le budget nécessaire – et j’imagine qu’il doit être conséquent !
  • En termes de transports : à Tokyo, on a pris la carte Suica (concurrente de Pasmo, mais c’est le même système de prépaiement). Elle permet de voyager sur l’ensemble du réseau de métros de la ville. Le prix de chaque trajet est calculé sur la distance parcourue.
    Concernant les trajets plus longs, d’une ville à l’autre : si vous visitez au moins deux villes assez distantes de Tokyo (comme Kyoto et Hiroshima), c’est sûr, le Japan Rail Pass sera rentable. En plus, il permet de voyager SANS réservation (vous devrez alors vous asseoir dans les wagons prévus à cet effet). Plutôt pratique quand on a plusieurs changements à faire en moins de cinq minutes ! D’ailleurs, ne soyez pas inquiets à ce sujet non plus : les transferts se font d’un quai à l’autre ou très rapidement (panneaux traduits en anglais). Si vous voulez planifier vos voyages à l’avance, rdv sur le site Hyperdia (en anglais) qui vous indiquera les horaires de vos trajets (pas de réservation possible par contre sur ce site mais bien directement dans les gares japonaises).
    Le JR Pass s’achète uniquement avant votre départ (même le jour J, vous trouverez des agences où l’acheter). J’ai trouvé le prix le plus compétitif à l’agence Vivre le Japon. Et, si vos valises vous encombrent, des services de transferts de bagages existent sur place (via les supérettes 7-Eleven ou Family Mart) ; sinon, il y a des consignes dans toutes les gares. Elles sont pratiques et pas chères… Et, puis, dites-vous bien qu’il y aura toujours un japonais pour vous renseigner !
train
Au Japon aussi on trouve des rames de train originales comme sur la ligne de Miyazu représentant des arbres, fleurs et animaux (cigognes) typiquement japonais.
  • Justement, la langue. Si les Japonais ne sont pas connus pour leurs bonnes compétences en anglais (les Français non plus, d’ailleurs), ils trouveront toujours le moyen de communiquer avec vous (pourquoi pas les mimes ?! En plus, on se marre bien !). Plus sérieusement, faites aussi un effort ! Je vous conseille vraiment d’apprendre quelques mots et verbatim avant de partir. Notez-en quelques-uns sur une feuille que vous aurez toujours avec vous. Ça a fait de certaines soirées banales des moments inoubliables ou des anecdotes sympa. Comme le soir où je suis rentrée dans un petit restaurant en butant sur la porte. Je me suis fait remarquée par les deux seules tables remplies mais, en saluant et en demandant une table pour deux en japonais, nous nous sommes fait inviter par un groupe d’amis attablés. Il y a aussi eu ce boui-boui chinois où la patronne nous a accueillis en nous criant dessus (c’est leur manière de parler !). J’avais en fait dans les mains Le Routard et nous étions le deuxième couple à en avoir un : elle voulait comprendre. Excellente ton anecdote sur ton guide préféré. Comme quoi, il peut effrayer ! Des moments particuliers que nous n’aurions pas vécus sans ce petit effort. Et j’insiste sur le petit car j’en ai marre de ces Français qui se croient chez eux partout ! On n’a pas à être reçu comme des rois. Si on part à l’autre bout du monde, c’est pas pour aller visiter un zoo et se marrer mais bien pour découvrir et partager une nouvelle culture. Alors faites-vous discrets ! Là, on a bien l’impression que tu parles avec du vécu… Tu as raison de pousser un coup de gueule ! 
la-langue
Nos voisins du « boui-boui » chinois dans le quartier « chô » de Tokyo.
  • Je parlais de restaurants. Sur la nourriture, on oublie vite les clichés d’aliments louches #cenestpaslachine. On y mange bien, pour pas cher (surtout comparé aux prix français !) et on ne risque pas de mourir de faim… Il y a des restaurants absolument partout ! Alors laissez vos guides de côté, vous perdrez plus de temps à trouver l’adresse en question… Et choisissez au feeling ! Même si, j’avoue, les plats lyophilisés en vitrine ne donnent pas trop envie. Là-bas, c’est pourtant une norme ! La cuisine japonaise est à base de bouillons et de soupes (ramens) avec nouilles et/ou riz ; beaucoup de poisson aussi et un peu moins de bœuf, porc, poulet. On trouve aussi de très bon sushis (moi qui n’aime pas ça) surtout dans les grandes villes. Un régal (après s’être habitué au goût très prononcé de la mer) ! Difficile ensuite de tester une « super » adresse japonaise à mon retour à Paris comme le Sapporo, rue Saint-Anne : grosse déception. Comme tu dis,  faut aimer la mer… Pas très vegan tout ça !
  • Les visites : pas besoin de réserver à l’avance sauf pour quelques exceptions comme les palais impériaux, le très demandé musée Ghibli… Perso, on a tout choisi sur place au jour le jour et on n’a pas l’impression d’avoir manqué quoi que ce soit. Attention : beaucoup de visites de temples (et de marche), choisissez-les bien et réservez-vous pour Kyoto (les plus beaux avec ceux de Nikko) ! Côté budget, les entrées coûtent peu cher (entre 1 et 6 €).
tori
La torii est un portail traditionnel japonais marquant l’entrée – symbolique – dans un sanctuaire shintoïste. Je les adore ! Surtout celles qui, comme ici au Mont Koya, se démultiplient !
toits
Les jolis toits du temple Daikaku-ji à Kyoto, Arashiyama.
temple
Avant d’accéder à la prière du temple, il faut se laver les mains avec cette coupelle que l’on trouve partout : la main gauche, la main droite, la bouche avec la main gauche puis une autre fois la main gauche.
25
Avant d’entamer leur prière, les Japonais se prosternent plusieurs fois devant les divinités et tapent deux fois dans les mains : impressionnant !
temples
Le charmant sanctuaire Nishiki Temmangu au cœur de l’arcade commerçante Teramachi-dori, à Kyoto.
  • En découvrant le pays, vous avez de grandes chances de pouvoir rester connectés (c’est tout de même le pays des dernières technologies !)… Même dans les transports avec le boîtier appelé « pocket Wi-Fi » que l’on peut louer en Office de Tourisme ou prêté par certains propriétaires de logements Airbnb. Vraiment pratique ! Bien vu pour ceux qui ne veulent pas se déconnecter et pouvoir facilement se repérer dans les villes !
techno
À Tokyo, le quartier Shinjuku en heure de pointe.
la-seule-occidentale-ducoin
La seule occidentale du coin, c’était moi !

En bonus, voici les sites et blogs dont nous nous sommes aidés pour préparer de beau voyage :
– Le site Kanpai et le blog Planète Maki (80 % de nos sources pré-voyage !)
– J’ai adoré regarder les vidéos d’Ichiban Japan !
– D’autres astuces et anecdotes sur le blog Love live travel.

jap-train
Agréable rencontre avec ces écolières empruntant la ligne de train du Mont Fuji.

Et vous ?

Le bilan d’Agathe vous a-t-il convaincu ?

8 Comment

  1. Ahaha Camille tu m’a bien fait rire en tout cas !

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Haha ! Ça veut dire que c’est moi qui t’ai convaincue ? ^^

  2. Que de bons plans pour préparer son voyage ! Je suis définitivement tentée de visiter ce pays qui ne m’attirait pas plus que ça de prime abord. (Sacrilège). Mention très spéciale pour la gueguette joke : on rit jaune . Ahah

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Ohh merci Mendy, ça me touche ^^ Et encore, tu imagines bien que je n’ai mis que l’essentiel. J’aurais 50 autres conseils à donner ! Même si, globalement, ils ne sont pas non plus indispensables dans le sens où on peut partir sans trop s’être préparé aussi ça dépend de la manière de voyager de chacun et de son budget.
      En tout cas, j’suis contente de t’avoir fait :
      – aimer ce pays
      – et rire aussi avec mes blagues cachées 😉
      Bisous et à très vite sur 2filles1match !

  3. mc says: Répondre

    Au début le Japon ça ne me parlait pas plus que çà et c’est vrai qu’au fil de chaque série, la série « 4 » m’a transportée !!!!
    Ce pays à l’air à la fois dans un brouhaha et dans la zénitude en même temps et çà me plaît beaucoup, Y a de la vie, ça bouge c’est à la fois moderne et dans l’authenticité c’est discipliné, respectueux, joyeux, et des paysages plein les yeux !!!
    Bon, j’y étais ou pas ? Hélas non ! Tu m’as bien imprégnée en tout cas, ça fait du bien 🙂
    Ton bilan Agathe m’a convaincue !!!!
    Bisous les filles

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Waouhhh quel enthousiasme ! Ça fait trop plaisir, merci MC ! En plus, tu as bien résumé l’esprit du Japon 🙂
      Je suis ravie d’avoir pu te convaincre, c’est chouette. Comme quoi parfois sur un sujet aussi large un article ne suffit pas. C’est comme un voyage ça prend du temps de s’acclimater !
      Du coup, cette destination est-elle sur ta liste de voyages à faire ?

  4. Je lis beaucoup de blogs japon ^^ mais vous êtes vraiment original pour raconter et vous répondre sur l’article ^^

    Et pour les billets de train y a le site Hyperdia qui est pas mal qui donne les infos sur les prix et les horaires 🙂

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Ohh je n’avais pas vu ton commentaire ! Ca fait plaisir, merci beaucoup ! C’est vrai que j’aurais pu ajouter Hyperdia, le site est très pratique et utile ! Merci pour ton idée 🙂

Laisser un commentaire