Back to summer (3/4) : nos villes coup de cœur

L’automne commence à s’installer du côté de chez vous ? Nous vous ramenons le soleil de vos vacances en poursuivant notre série de la rentrée avec nos villes coup de cœur de l’été. Elles sont plus ou moins connues, grandes, attractives… Mais elles nous ont littéralement séduites ! Alors, vous aussi, laissez-vous transporter par l’une d’entre elles… Que ce soit en France ou à l’autre bout du monde, au Japon !

Kinosaki onsen : Agathe vous met dans le bain

Ce n’est pas parce que le Japon vous paraît inaccessible (il ne l’est pas) ou peu attrayant (il l’est énormément !), que vous devez vous rabattre sur la ville française (again) de Camille. Non, non : dans ce match, il s’agit de déterminer la ville qui vous fait le plus rêver, celle qui vous dépayse. Suivez-moi, vous allez comprendre !

1
Le canal et ses baigneurs en tenue traditionnelle.

C’est dans la région du Kansai (celle de Kyoto) que j’ai découvert Kinosaki onsen : imaginez-vous une ville paisible (ben quoi, c’est les vacances, non ?) avec peu de touristes (Narbonne, hors-jeu !) près d’un fleuve et de la mer du Japon. L’intérêt principal de cette ville c’est l’expérimentation du bain japonais nommé onsen. Autrement dit, on y vient pour se prélasser dans les bains publics de sources d’eau chaude naturelles et découvrir les traditions du pays. Mais pas que ! Kinosaki est une ville pleine d’attraits qui s’articule autour d’un canal bordé de saules où l’on trouve boutiques, restaurants et hôtels traditionnels (j’espère que Camille ne lit pas ma partie, elle risque de déclarer forfait !)… Et même des cigognes, l’emblème !

1. Se baigner dans les onsen

9
Un bain public intérieur avec, à droite, les douches individuelles pour se laver avant d’y entrer.

Pour moi, Kinosaki est une escapade à ne pas manquer si vous passez à Kyoto et que vous avez envie de vous ressourcer. Immersion garantie dans des eaux entre 38 et 42°C qui viennent tout droit du fin fond de la Terre. Le principe : on loge dans un hôtel ou auberge traditionnelle (ryokan) qui nous donne un accès gratuit (ou presque*) aux sept bains publics de la ville le temps de son séjour. À l’intérieur, c’est les femmes d’un côté, les hommes de l’autre… On dépose toutes ses affaires dans un vestiaire, puis, on entre dans la pièce du bain… Nu ! Je vois déjà Camille plaider pour les matcheurs pudiques : rassurez-vous, au Japon ce n’est pas comme en France. Personne ne vous regarde ni ne vous juge ! Avant d’entrer dans le bain (qui ressemble souvent à une piscine), vous devez impérativement suivre le processus traditionnel, c’est-à-dire vous laver entièrement (voire vous frotter ou vous astiquer !) avec les produits mis à disposition (et ils ont tout prévu). C’est propre et agréable et, vous verrez, on s’y fait vite. On en vient à la meilleure partie : profiter du ou des bassins en pierre à disposition. Du plus simple au plus sophistiqué avec jets, jacuzzi, hammam, bain extérieur ou encore chambre froide… Détente et déconnexion assurées ! En plus, l’eau a des bienfaits pour la peau. À la sortie du bain, il est carrément déconseillé de se laver ou de mettre de la crème ! Alors qu’après un plouf dans la Méditerranée, mieux vaut se rincer plusieurs fois. Je doute fortement de la propreté de l’eau… et de celle des gens !

8
Un bain extérieur avec vue sur le fleuve.

2. Porter la tenue traditionnelle

7
Avec le yukata que j’ai choisi d’emprunter au ryokan ! C’est l’hôtelière qui me l’a mis, bien sûr !

Lorsque vous arrivez à Kinosaki, vous remarquez immédiatement que presque tout le monde porte le yukata**, tenue traditionnelle en coton léger et très agréable malgré la chaleur (une trentaine de degrés l’été). Aux pieds, les geta (sortes de tongs en bois assez confortables) sont de mise (mais pas obligatoires, tout comme le yukata) ! Moi qui, après avoir passé plus de deux semaines au Japon, rêvais de vivre à la japonaise, j’étais ravie ! Car, à Kinosaki onsen, on porte le yukata pour se balader de bain en bain. Ils sont prêtés par les ryokan. Certains (comme le mien) proposent même de le choisir ! En ce qui concerne le port, vous vous imaginez bien que ce n’est pas simple… Du moins, pour les femmes : obligation de mettre le pan droit du yukata à l’intérieur (le port dans le sens inverse est pour les morts), puis d’ajuster la longueur en le laçant à la taille avec deux ficelles avant d’ajouter l’ornement : la jolie et grosse ceinture de soie. Toute une technique expliquée ici. Heureusement, dans la plupart des bains publics, il y aura toujours une vieille dame (et souvent nue, en train de se rhabiller – c’est ce qui est drôle) qui viendra vous aider à l’ajuster. L’amabilité, ça ne s’invente pas !

3. Loger dans une auberge traditionnelle 

6
Petit-déjeuner traditionnel japonais à base de poisson, riz et omelette.

Dans ce genre de jolie petite ville, nombreux sont les ryokan où l’on vit à l’ancienne et dans de charmantes demeures d’époque. Même si l’on se déchausse dans tout type de logement, ici, on vit au rythme de l’auberge, dans des chambres en tatami et sur des futons. Sacrée expérience et loin d’être désagréable ! Sors de ton confort, Camille, et viens tester autre chose que le lit douillet des hôtels classiques (et pas toujours très propres). Je te propose Sinonomesou : un accueil irréprochable et chaleureux avec service de thé matcha (la boisson de base au Japon). Le bain sur place est basique mais très agréable. Quant au petit-déjeuner, il est typiquement japonais, c’est-à-dire salé et basé sur les produits de la mer : bonjour le réveil !
À partir de 114 € la nuit pour deux avec petit-déjeuner.

4. Une ville de vacances

2
Les jolies allées bordant le canal, parfaites pour se balader à l’ombre !

En plus de son cadre romantique, ce qui m’a séduite à Kinosaki, c’est sa simplicité… Et ses surprises ! Cela commence par l’accueil à la gare : une personne est là pour vous renseigner sur votre hôtel et vous fournir un plan de la ville. Pas sûre qu’à Narbonne ça se passe comme ça… Mis à part les bains, on peut faire de jolies balades, visiter des temples, faire les boutiques et salles de jeux. Niveau restauration, il y a du choix même pour les petits budgets ! D’ailleurs, c’est ici que j’ai goûté une viande issue du bœuf de Kobe : je me suis régalée !

4
Le temple Onsenji et, au loin le téléphérique de la ville.
5
La vue de Kinosaki onsen depuis la colline où grimpe le téléphérique (j’ai préféré le faire à pied !).

Le must, c’est qu’en été la ville est festive. Chaque soir, un feu d’artifices est tiré sur le fleuve et, chaque semaine, des animations sont organisées. Nous, on a pu assister à un spectacle de tambours japonais. Je ne sais pas si vous connaissez cet instrument typique mais, moi, il m’a littéralement emportée… J’étais fascinée par le concert ! C’était un séjour magique !

3
L’entrée du temple décorée pour accueillir les festivités de l’été.
10
Le spectacle de tambours japonais.
11
Après le spectacle, tout le monde se précipite vers le fleuve pour admirer le feu d’artifices du soir.

De la découverte, des traditions, des festivités mais aussi et surtout du repos et de la relaxation... On est bien loin des tumultes de la Narbonne de Camille. Et vous, vous en dites quoi ?

Plus d’infos sur la ville : Vivre le Japon.

*On doit tout de même payer une faible taxe journalière de quelques euros.
**Différence entre le yukata et le kimono : le kimono est plus prestigieux (en soie). Il se porte pour de grandes cérémonies et non au quotidien.


Partez à Narbonne avec Camille

2
Le canal de la Robine à Narbonne et ses barques.

Quand j’ai listé mon road-trip sudiste dans le premier match « Back to summer« , Agathe a été interpellée par Narbonne (elle me l’a dit en off). Bingo, c’est cette ville que j’ai choisie pour mon focus ! Déjà, savez-vous où situer Narbonne ? C’est entre Perpignan et Montpellier, au bord de la Méditerranée. C’est là que les Toulousains vont à la plage (ou alors à Gruissan et Saint-Pierre-la-Mer juste à côté). Si je connais cette ville, c’est parce que ma sœur y habite. Alors, quand je descends dans le sud, je vais la voir à Narbonne. J’avoue ne pas connaître la ville aussi bien qu’elle (forcément) mais je la découvre un peu plus chaque fois.

Narbonne, c’est la ville du sud rêvée. Oui, Agathe, même Nice est derrière !
Niveau météo, il fait chaud. Il y a la mer. Pas trop d’agitation avec les touristes. Un centre-ville très joli et authentique. C’est calme et vivant. Bref, une jolie ville pour y vivre ou y passer ses vacances. Contrairement à la ville japonaise choisie par Agathe, pas du doute sur la prononciation. D’ailleurs, on a carrément besoin d’un lexique pour lire ta partie ! C’est vraiment compliqué de s’y projeter si on ne comprend pas le sens des mots !

Pourquoi Narbonne est ma ville préférée de l’été ?

  • Il y a la mer ! Si vous avez envie de bronzette et de ploufs dans la Méditerranée, direction Narbonne-plage. Ici, pas de bain tout nu (non mais sérieusement, ils sont spé au Japon !). Vive les bikinis ! Attention, voiture ou bus obligatoire (il y a des transports en commun qui font la navette) car ce n’est pas dans le centre. Vous allez devoir rouler 15 km et traverser le massif de la Clape.
  • Justement, c’est le prochain point de cette liste : le massif de la Clape. C’est un espace naturel protégé et classé. Ne venez pas à Narbonne sans une balade dans la garrigue ou le vignoble. Vous pouvez vous arrêter dans un domaine ou une cave pour apprécier le vin AOC Coteaux du Languedoc. Délicieux ! Et on apprend des tas de choses car les vignerons et propriétaires de domaines sont des passionnés. Vous avez le château Ricardelle ou encore le château Capitoul pour des dégustations. Pour d’autres adresses, c’est par ici et avec la localisation ! On en parle du vin japonais, Agathe ? Euuuuh, je fais déjà la grimace ! Le saké ? No way !
  • Avant de passer à table, on termine la visite ! Souvenez-vous de la balade que je vous présentais dans Back to summer (1/4). Eh bien, c’est celle qu’il faut faire pour arpenter tous les jolis édifices de la ville et surtout l’Hôtel de ville qui est à l’intérieur de l’ancien Palais des Archevêques.
  • Un peu de culture avec la maison natale de Charles Trénet. C’est dans cette maison que le chanteur est né. Elle est même labellisée « Maison des Illustres » par le ministère de la Culture. Comptez 6 € l’entrée.
  • Pour les gourmands, rendez-vous chez Tendance & Gourmandise, 2 rue Raspail à Narbonne. C’est LA meilleure adresse de macarons de la ville. Vous avez les goûts classiques mais aussi des sucrés salés comme magret de canard-cassis ou fois gras-figue. La cerise sur le gâteau (ou plutôt sur le macaron), le laboratoire de l’enseigne est à Narbonne. Des macarons 100 % narbonnais, on adore ! Je vous précise quand même que le macaron n’est pas une spécialité de la ville.
  • Si ce petit gâteau ne vous a pas calé et que vous passez par Les Grands Buffets, c’est sûr, vous allez être servi ! C’est un restaurant où vous pouvez manger à volonté pour 29,90€. Et ce n’est pas comme chez Flunch ou Crescendo. Ici, vous avez du choix et des produits de luxe : fois gras, homard… et j’en passe. C’est frais et bon ! Les bains ont du te donner faim, Agathe… Pas sûre que la cuisine japonaise soit aussi variée. Avec la cuisine française, pas de problème : c’est la meilleure !
  • Si vous préférez cuisiner vous-même, filez au marché des Halles. C’est tous les jours de 7h à 13h. Pour ceux qui sont déjà allés à Barcelone, ça ressemble à la Bocqueria. Des marchands partout, une ambiance chaleureuse, pas mal d’étals colorés. Une spécialité à goûter : les olives de Lucques, produites dans l’Aude et l’Hérault. Elles ressemblent à des croissants de lune.
  • À propos de Lune et ce sera ma fin car, ensuite, il sera temps d’aller se coucher… La nuit aussi, ça bouge du côté de Narbonne, ville jeune… Cet été, il y avait l’événement Clap d’été : des concerts, des marchés nocturnes… Une super ambiance estivale ! Chaque été, vous avez des animations très sympas.

Bref, à Narbonne, vous avez tout pour des vacances réussies : patrimoine, terroir, loisirs, culture… Alors Agathe, pourquoi pars-tu si loin si c’est juste pour te baigner dans des bains (et je te rappelle que tu as la mer à Nice) ? Faut m’expliquer ! Pour moi, le plus beau voyage, c’est d’abord de découvrir ce que l’on a à portée de main… Tiens, justement, c’est à méditer, ma chère Agathe… Toi qui viens de commencer la méditation, ça tombe bien !

Narbonne en photos :

dsc_3395
Le célèbre Palais des Archevêques.
8
Juste en face du Palais des Archevêques, le bâtiment Aux Dames de France et la Via Domitia, un vestige de la ville antique.
3
Comme un air espagnol flotte aux Halles de Narbonne.
10
La fresque très célèbre de Charles Trénet à Narbonne. Pour la voir, rendez-vous 2, avenue des Pyrénées.
11
Narbonne, ville fleurie.
7
Une pause bucolique ? Filez au jardin du Palais des Archevêques.

Et vous ?

Quelle est la ville qui vous tente le plus ? 

8 Comment

  1. Anne Sophie says: Répondre

    Depuis le début de cette série, Agathe tu me fais rêver avec ton Japon et ton kimono est magnifique ) – j’attends les sushis

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Ohh, ça me fait plaisir, Anne-So !
      Merci pour les compliments hihi ! Je parlerai nourriture dans le prochain article. Mais, niveau sushis, moi qui ne suis pas fan, c’est sûr qu’on s’est régalé là-bas !! Il y a de quoi faire, surtout sur le grand marché au poissons… Tu en consommes dès 7h du mat par contre ^^

  2. Salut Les filles !
    Bon alors le Japon me tente beaucoup ! Avec mon chéri, on commence même à penser que ça sera nos vacances de l’été prochain. Par contre en lisant cet article, j’ai plus envie de donner le point à Camille et à Narbonne. Je viens de Bretagne et je ne connais pas le sud de la France. Là ça me donne bien envie d’aller visiter un jour!
    Merci pour cet article et bisous du Maroc.

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Hello Lily !
      Quel dommage pour Agathe, ce point qui lui était destiné, je le lui ai arraché haha ! Je suis trop contente de t’avoir donné envie de découvrir Narbonne !
      Bisous bisous !

  3. mc says: Répondre

    Salut !!!! je me serai bien laisser tenter par la ville de kinosaki onsen mais Camille tu m’as prise par les sentiments avec Narbonne Barcelone, j’ai craqué lol (de trop bons souvenirs à Barce) lol

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Hello MC,
      Ohh encore une fois, Camille pique mon petit point… Elle t’a pris par les sentiments, dis donc ! Je ne me baisse pas les bras, je suis sûre que Kinosaki va séduire d’autres matcheurs hihi ^^
      Bisous, bisous

  4. Hi hi je reste constante du coup mon point va vers camille avec la ville ensoleillée de narbonne

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Haha j’aurais tenté de te convaincre, pourtant ! Sache qu’il fait encore plus chaud au Japon 😀
      Peut-être mon bilan te fera-t-il changer d’avis !

Laisser un commentaire