En bord de mer

La mer, la plage, le soleil… Vous vous voyez déjà bronzer au bord de la Méditerranée ? Mettez plutôt le cap au nord et étalez votre serviette face à la Manche. Dans notre longue vue, on entrevoit les chics côtes normandes et la populaire baie de Somme. Bien qu’attenantes, vous verrez que ces régions ont de quoi rivaliser. Avant de vous jeter à l’eau, prenez garde aux marées. Ce match s’annonce salé.

L’appel de la Normandie reçu par Camille

Je vous présente mon débarquement sur les plages de Normandie. Non, je ne rejoue pas cette nuit de juin 44. Depuis maintenant trois ans, je découvre le joli bord de mer normand. Eh oui, en Normandie, il n’y a pas que des vaches et il ne fait pas que pleuvoir. On va aussi à la plage !
Contrairement à Agathe, je vous propose une sélection de plages à découvrir en été comme en hiver. Eh oui, vous pourriez très bien programmer votre week-end n’importe quand dans l’année. Vous allez le voir, la région a ses charmes à chaque saison !
Si vous cherchez des bonnes adresses (restos notamment), vous n’en trouverez pas ici. Je vais vous parler des villes et de leurs plages. Avec un match qui s’appelle « En bord de mer », on a juste envie de se prélasser, farnienter, bronzer et nager ! Mais n’hésitez pas à me demander des adresses en commentaire.

  • Le Tréport, la majestueuse
Le Tréport 2
Les cabines du Tréport avec vue sur les falaises.

C’est la plage qui a le plus de caractère dans ma sélection très certainement à cause de ses imposantes falaises. Plus de 100 m d’altitude quand même ! Pour les marcheurs et grimpeurs, il est possible de monter tout en haut par des escaliers. Sinon, vous avez aussi accès à un funiculaire gratuit qui permet de relier le bas de la station aux Terrasses. Le funiculaire passe à travers la falaise. La plage, ici, est recouverte de galets. Elle est assez petite mais pas si fréquentée. Sinon, au Tréport, il ne faut pas manquer de passer près du port de pêche. Faites comme moi : empruntez la passerelle pour vous rendre jusqu’au phare et prenez-vous en photo ! Tiens, mais, ce ne serait pas un totebag 2filles1match… 😉

Le Tréport 6
Je pose devant le phare du Tréport. Il est au bout de la jetée ouest de la ville.
Le Tréport 1
Vue du Tréport sur les hauteurs, en bas de l’église Saint-Jacques.
  • Dieppe, la naturelle
Dieppe 2
Temps gris et brumeux sur Dieppe. C’est l’époque des grandes marées !

La dernière fois que je suis allée à Dieppe, c’était au mois de mars pour les grandes marées. C’est un phénomène à voir une fois dans sa vie surtout, si, comme moi, vous êtes du sud ! C’est compliqué à comprendre quand on n’a pas l’habitude de voir la mer se retirer. Il faisait frais et le vent me fouettait le visage (comme ça, vous vous imaginez à mes côtés). Les petits galets sautaient, emportés par les vagues ! Pour avoir un superbe point de vue de la plage, montez au château. Il surplombe la ville. Eh oui, Dieppe est une cité balnéaire mais aussi une ville chargée d’Histoire. Si vous voulez la visiter, programmez de venir lors du Festival International de Cerf-volant (je vous disais bien qu’il y avait du vent ici). Ça tombe bien, c’est dans un peu moins d’un mois – du 10 au 18 septembre 2016. Profitez-en, c’est tous les deux ans ! Sinon, choisissez la fête du hareng et de la coquille Saint-Jacques (19 et 20 novembre 2016). Le hareng est « le poisson roi » de Dieppe : il a été le moteur de l’économie locale ; la coquille Saint-Jacques parce que c’est le premier port français dans le domaine !

Dieppe 1
Le château de Dieppe est sur le rebord de la falaise ouest. C’est maintenant un musée.
  • Honfleur, l’authentique
Honfleur 2
Le port de plaisance de Honfleur.

Vous connaissez probablement le nom de Honfleur. S’il faut aller à Honfleur, c’est pour son port : une vraie escale de charme dans un style à la normande comme je les aime. Je doute qu’Agathe trouve un aussi beau port en baie de Somme… À Honfleur, vous avez le choix dans la visite des ports entre celui réservé à la pêche, le maritime ou le port de plaisance (mon préféré). Même si vous n’êtes pas fan de bateaux, vous allez adorer les vieux navires à voile qui y stationnent. Tout autour du port, vous avez également un grand choix de restaurants. De quoi profiter d’une belle terrasse pour votre déjeuner (en été comme en hiver) avec vue sur le port. Perso, j’ai testé la crêperie « La cidrerie » : elle est top.

Honfleur 1
Allez, on part à la pêche ?
  • Deauville, la superstar
Deauville 4
Des étendues de sable à perte de vue sur la plage de Deauville.

Eh non, je n’ai pas pris la photo clichée avec les parasols de Deauville ! Ils n’étaient même pas installés quand j’y suis allée. Deauville, c’est un joli front de mer : propre, grand et classe. On ne s’enfonce pas seulement dans le sable, on marche aussi sur des planches : celles du célèbre festival de Deauville. Eh oui, le 7ème art est ici en terre conquise. Rien à envier à la Croisette de Cannes ou à Hollywood Boulevard ! Pas sûre que tes plages de la baie de Somme attirent les beautiful people, Agathe. Deauville, si !

Deauville 2
Les Planches de Deauville sur lesquelles sont inscrites les noms d’acteurs et réalisateurs célèbres.
  • Trouville, la tranquille
Trouville 4
Les affiches vintage à retrouver un peu partout dans la ville.
Trouville 2
Encore une grande plage !

Contrairement à Deauville, ici, c’est la dolce vita de la Normandie. Une grande plage qui n’a que faire du tumulte de sa célèbre voisine. Et, pourtant, Deauville et Trouville sont vraiment à côté l’une de l’autre. À Deauville, on y va pour se pavaner. À Trouville, c’est plutôt pour prendre le grand air. Les deux ne vont pas sans l’autre. Si vous passez par Deauville, traversez le pont des Belges, vous arriverez à Trouville. Ici, vous trouverez sable fin, coquillages et crustacés ! L’image même que l’on se fait d’une plage.

Trouville 1
Et si on commençait une collection de coquillages ?
  • Cabourg, la familiale
Cabourg 1
Journée estivale et pas grand monde sur la plage : le bonheur !

Si vous avez envie de sable pour jouer au ballon et de tranquillité pour bronzer, rendez-vous à Cabourg. Ici, la plage est plutôt petite mais, même avec un grand soleil et de la chaleur, vous n’allez pas être collé à la serviette du voisin. Les Parisiens aussi sont fans de Cabourg, Agathe ! D’ailleurs, le célèbre Marcel Proust adorait la cité balnéaire.
À Cabourg, on retrouve de jolies cabines de plage mais aussi des parasols-tentes ! L’Etablissement des Bains, juste devant le casino, vous propose d’en louer. À la journée, c’est 17 € pour la tente et 12 € pour votre bain de soleil sur un matelas confortable. Pourquoi pas se laisser tenter ? Après tout, c’est bien ça, la plage : se détendre et se dorer la pilule ! J’ai trouvé ça assez atypique de voir ces boules rayées bleues et blanches sur la plage !

Cabourg 2
Les parasols-tentes de Cabourg.

Vous êtes peut-être surpris par ma sélection parce que je n’ai pas parlé des célèbres falaises d’Etretat. C’est un site très connu et je voulais plutôt vous faire découvrir des endroits qui le sont moins (bon, d’accord, sauf Deauville !). Pour ma prochaine découverte des plages de Normandie, j’ai évidemment noté les grandes plages du Débarquement : Ouistreham ou encore Utah beach. Il y a encore tellement de plages à voir en Normandie alors qu’en baie de Somme… Je me demande bien ce qu’Agathe pourrait faire si elle y retournait !

Photo fin
Alors, vous me suivez sur les plages normandes ?

Balade en baie de Somme avec Agathe

Photo 1
Première étape : Fort-Mahon Plage et ses jolies dunes.

Les matcheurs, c’est la canicule ! Et si vous profitiez des plages et d’horizons différents ? Franchement, entre nous, les côtes normandes, c’est dépassé. Camille vous a sûrement parlé de Deauville, Etretat, Honfleur… Alors, oui, c’est joli, mais on a envie de découvrir autre chose d’encore plus formidable !

Embarquez dans ma voiture de location, je vous emmène en baie de Somme. Maintenant, c’est ici que l’on se retrouve entre amis, en famille ou en solo pour faire un plouf à deux heures de la capitale… Et sans y croiser tous les Parisiens (parfois trop guindés). J’ai découvert ce magnifique département le week-end du 14 juillet avec ma mère qui y a grandi. Le guide parfait tout trouvé !

La description du guide
Rien à voir avec la chic Normandie, la baie de Somme est un site exceptionnel naturel très préservé, écolo, à la faune et flore riches. Plans d’eau, marais, dunes, prés-salés, plages et étendues de sable à perte de vue, ports, cités médiévales… Et autant de villes balnéaires qui ont conservé leur architecture picarde de la Belle Époque. Le chic normand n’a qu’à bien se tenir ! Et, puis, qui rêve de vacances à regarder des produits en vitrine aux prix exorbitants ? La nature, ça n’a pas de prix. Elle domine la baie de Somme. D’ailleurs, pendant mon séjour, ça m’a vraiment impressionnée ! Ce n’est pas pour rien que des milliers d’oiseaux y migrent chaque année et qu’elle est la zone préférée des moutons de pré-salé. Et je ne vous ai pas encore parlé de la cuisine qui risque de vous étonner !

Retour à la valise dans laquelle je glisse : tee-shirts, crème solaire, chapeau, maillot de bain, jumelles, appareil photo… Et coupe-vent, pull et parapluie. Eh oui, on reste dans le nord de la France ! Temps très changeant à prévoir.
Itinéraire de route : d’ouest en est à partir de Fort-Mahon Plage. J’évite Le Touquet et Berck pour privilégier une découverte totale. J’ajoute Rue, Quend Plage, Le Crotoy, Saint-Valéry-sur-Somme, le Hourdel, Cayeux-sur-mer. Ready ?

Jour 1 : Rue, Fort-Mahon Plage, Quend Plage

2
La rue commerçante de Fort-Mahon Plage.

Après une belle journée à Amiens, j’ai pris la route direction le littoral. Mon premier arrêt s’est fait à Rue, où j’ai voulu découvrir le gâteau battu, la spécialité locale (un mix de brioche et de panettone) : un peu sec mais idéal pour tremper dans le lait au petit-déj ! Allez le goûter à la pâtisserie Lherbier, rue du Colonel Tétart, après une courte balade dans le village (jolie église et façades). Puis, foncez à Fort-Mahon Plage, c’est l’appel du large !
Là, j’ai été bluffée par la très jolie rue commerçante qui mène à la mer ; par les étendues de sable à perte de vue (à marée basse) ; le peu de foule qui s’y pressait ; ou encore par l’atmosphère paisible du lieu ! Fort-Mahon, simple et superbe, me faisait même découvrir mes premières cabanes de plages colorées. J’y ai passé l’après-midi entre bronzette, photos, baignade dans les petits bassins naturels d’eau de mer et balade jusqu’à Quend, accessible en environ 30 min à pied en longeant la plage.

3
Derrière moi s’étend Fort-Mahon entre dunes, plages et petits immeubles charmants.
4
Quend depuis la plage de Fort-Mahon.

C’est là que je me suis laissée séduire par une glace ! De vrais artisans en préparent pour vous rafraîchir avec gourmandise.

Pour finir la journée, ma mère m’a proposé de découvrir la baie d’Authie, à la limite de Fort-Mahon et de Berck. Encore méconnue, elle offre pourtant un superbe panorama très coloré et des champs immenses de lavande de mer et de salicorne (plante comestible aussi appelée le « haricot de mer » et qui ressemble à une algue). Attention, vous n’avez le droit d’en cueillir que deux poignées par personne dans des zones bien délimitées !

6
La lavande de mer cueillie dans la baie d’Authie.

D’ailleurs, on en a goûté le soir-même au « Moulin de Tigny » à Tigny-Noyelle. Notre maison d’hôtes nous a autant surprise par sa convivialité, sa chambre au dernier étage sous les toits, son jardin superbement entretenu que par sa cuisine. Aux fourneaux, une restauratrice de métier, capable de reconnaître les vins à l’aveugle. Et quel talent ! Je vous recommande vivement cette maison d’hôtes !

7
De g. à d. et de h. en b. : la vue depuis ma fenêtre avec les vaches ; l’entrée de la maison d’hôtes ; les gérants jouent le jeu et prennent la pose avec moi ; l’entrée du dîner : roulé de saumon au chèvre frais, salicornes et baies.

Jour 2 : Le Crotoy
Après une bonne nuit de sommeil, direction Le Crotoy et le parc ornithologique du Marquenterre. Il est situé dans la réserve naturelle de la baie de Somme.

8
La balade peut commencer dans le parc du Marquenterre !
10
Vue de l’une des cabanes : des canards et des cygnes.

C’est ici qu’a été tourné le film « Le peuple migrateur ». Pour mieux vous en imprégner, faites comme moi et choisissez la rando la plus longue (3h). Tout au long de la balade, des cabanes d’observation vous permettent d’admirer les oiseaux dans leur environnement. Dommage que le sentier soit autant balisé ! Au fait : n’oubliez pas vos jumelles (sinon, vous pourrez en louer sur place) !

9
La belle cigogne prise en plein vol !

L’après-midi sera consacrée à la découverte du Crotoy. Centre-ville quasi inexistant mais la cité vaut le détour pour une pause pique-nique sur la plage avec produits du traiteur : flamiche picarde (quiche aux poireaux) et reste de gâteau battu. La digestion se fera allongée sur la plage car l’eau grisâtre ne me donne pas envie de m’y baigner ! Impossible de manquer  l’hôtel « Les Tourelles » qui surplombe la ville… Et dans lequel nous avons dormi. C’est d’ailleurs mon seul vrai coup de cœur au Crotoy. Nous avions une chambre au dernier étage, dans la petite tour médiévale. De là-haut, la vue est à couper le souffle… Et la chambre finement décorée est très confortable !

12
Depuis la plage, vue sur le célèbre hôtel « Les Tourelles » (et notre chambre dans la petite tour au toit vert et pointu !).
13
La plage du Crotoy est la seule à être exposée plein sud en baie de Somme.

Jour 3 : baie de la Maye et Saint-Valéry-sur-Somme
Je n’aurais pas quitté Le Crotoy sans une balade les pieds dans le sable ! En groupe de 10 et sans besoin forcément de réserver à l’avance, le guide de l’organisme « Promenade en baie » nous a fait découvrir « L’autre visage de la baie » pour en savoir plus sur la faune et la flore, les cueillettes en nous procurant conseils de cuisine et observations d’animaux. Le meilleur moment était bien sûr la rencontre (au loin) avec les phoques. Oui, la baie de Somme peut être fière de proposer la plus grande colonie de France ! 2h30 de promenade instructive et accessible à tous ! Un beau moment de convivialité dont on pourrait difficilement profiter sur les côtes normandes de Camille…

14
En bas à droite : les fameuses salicornes !

Pour l’après-midi, je vous propose un saut dans le temps à bord d’un ancien train à vapeur au départ du Crotoy dans une gare qui n’est désormais plus que touristique. Balade agréable d’une heure pour arriver à Saint-Valéry-sur-Somme. Merci au Chemin de Fer de la Baie de Somme pour ce voyage agréable !

15
Le train à vapeur en gare du Crotoy.
16
Attention au départ !

Cette ville diversifiée et charmante est mon deuxième coup de cœur ! Dommage, nous n’avions que 2h30 pour en découvrir le centre-ville, le sport et l’ancienne cité médiévale qui offre de jolies vues sur la baie.

17
Les jolies rues de Saint-Valéry-sur-Somme.
19
Marée basse à Saint-Valéry-sur-Somme.

Après avoir effectué le chemin retour, j’ai mis le cap sur la pointe du Hourdel dont la vue vaut le détour ! Vous pouvez aussi y pique-niquer pour profiter d’un autre point de vue et tenter de voir des phoques se prélasser au large.

20
La pointe du Hourdel et moi, au milieu d’un champ de salicornes.

Pour nous, la soirée s’est terminée à Cayeux-sur-mer qui baignait dans une ambiance estivale des plus agréables : concerts sur la place principale et coucher de soleil captivant. Au menu du dîner : les produits locaux du restaurant Neptune (du poisson, de la salicorne, de l’agneau de pré-salé, des fruits de mer…)… Et une glace achetée sur le bord de mer où des centaines de cabines de plage portent le nom de villes françaises ! Mais à cause du vent fort ce soir-là, on n’a pas posé ! Et puis, ici, il y a des galets. Ça sent la Normandie !

21
Cayeux-sur-mer et ses cabines colorées baignant dans les lueurs du soir.

À propos d’odeur, un dernier mot sur la cuisine picarde : en baie de Somme, vous goûterez à des spécialités insoupçonnées qui vous surprendront. Ici, on cuisine aussi les produits de la mer, des condiments et des plantes naturels. Je vous le disais, la baie de Somme fait dans la simplicité, l’authentique et le diversifié. Ici, pas besoin d’être sur son 31. D’ailleurs, toi qui aimes la convivialité, Camille, que fais-tu à Deauville, Etretat et Honfleur ? Toi aussi, viens découvrir l’une des plus belles baies de France : en voiture, à pied, à vélo ou même à cheval, c’est possible et pratique… En plus, toi qui aimes le sable, tu auras toujours les pieds dedans !

Toutes les infos sur la baie de Somme sont ici !


Et vous ?

Plutôt partant pour une virée sur les plages de Normandie ou en baie de Somme ?

12 Comment

  1. Je connais les plages de la Normandie alors je me laisserais bien tenté par la baie de la Somme!
    Après pour aller bronzer, j’irais là où il fait le plus chaud! Je suis très frileuse… Et dans mes souvenirs, je n’ai pas énormément bronzée en Normandie…
    Votre article est top! Vous avez ravivé des beaux souvenirs et m’avez fait rêver de « plans d’eau, marais, dunes, prés-salés, plages et étendues de sable à perte de vue! », moi qui suis enfermée dans mon bureau tellement il fait chaud dans le sud!!
    Bonne journée les filles
    Marion

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      C’est vrai qu’il faut choisir les bons jours pour bronzer en Normandie, Marion. Début août, j’ai pris de belles couleurs à Cabourg. Si, si !! 😉
      C’est super si tu as été littéralement emportée par notre match, ça veut dire que nous avons réussi ! Yeah !!
      Bon courage au boulot. Tu n’as ni la clim ni un petit ventilateur ?
      Bisous bisous ! Hâte de lire tes prochains avis sur nos matchs.

  2. Araujo Charlotte says: Répondre

    Sans hésitation les plages de Normandie ! J’adore cette article ! Superbe écriture !

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Merciiii Charlotte pour ce point et pour ton avis sur l’article. On a adoré l’écrire 😉

  3. Delphine says: Répondre

    Ca fait un moment que la baie de somme me tente, et à vrai dire, Agathe, tu m’as fait rêver ! J’en ai encore plus envie !!!!! 😀
    Quant à la Normandie, je commence à connaître, n’est-ce pas Camille ? 😉
    Bisous les filles

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      C’est vrai qu’on s’était croisées sur le port de Honfleur, Delphine !! Hihi
      Pour la baie de Somme, fonce !! J’y suis allée aussi et il faut avouer que c’est très joli et très nature 😉 ! Bisous

  4. mc says: Répondre

    Alors là ! connaissant les 2 mon coeur a balotté… lol et Agathe tu m’as vraiment transportée!!!!
    je vous dis donc encore et encore des articles comme çà vous êtes géniales !!!!!! bises

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Oh, merci MC ! Je suis contente d’avoir réussi à faire la différence. C’était vraiment un super beau week-end, la découverte d’une très belle région insoupçonnée !
      Merci à toi (pour ton point et, surtout,) de nous suivre autant dans chacun de nos matchs, ça nous fait bien plaisir !
      Je te donne donc rdv au prochain.
      Bonne soirée !

  5. Il y a quelques semaines encore je n aurais pas su vous départager
    Depuis j ai découvert un petit bout de Normandie, tu ne l as pas cité mais j ai adoré granville et les îles chausey en Normandie
    Très belle découverte de 2016 j en parlerai en détail sur le blog
    Un bleu incroyable, 1 très bonne surprise
    C est marrant j ai passé 1 journée à honfleur hier, je suis intéressée par trouville et d autres plages de Normandie non loin de granville now comme quoi tout arrive
    À une époque h aurais dis le sud hi hi maintenant j ai quelques points de repère en Normandie

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Ahh, voilà que le Nord de la France commence enfin à te séduire ! Eh non, Tania, je ne connais pas encore ce coin, c’est justement dans ma liste de mes prochaines visites en Normandie (tu m’en donnes encore plus envie), Tania.
      Merci pour ton point, hâte de lire ton article sur le sujet 😉

  6. Alain PATELOUT says: Répondre

    Super !!! Très apprécié par un admirateur de la Côte Picarde !

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Contente que cet article t’ait plu, Alain ! Eh oui, quelle belle région que la côte picarde 🙂
      Merci pour ton point !

Laisser un commentaire