Sur des sentiers culturels

Plein milieu du mois d’août. Les grandes vacances touchent bientôt à leur fin (oui, déjà…). Que l’on soit en congés ou au boulot, les rues et sites touristiques se vident. La belle aubaine ! On peut enfin jouer les touristes et faire cette visite que l’on repousse sans arrêt. Celles que l’on vous propose dans ce match vous feront voyager dans l’espace et dans le temps. Gare à celle qui restera coincée dans une époque révolue !

Le voyage d’Agathe en Orient

(Déjà) quatre ans que je vis à Paris… Et je suis toujours aussi fascinée par la ville lumière. Je me la joue encore touriste à mes heures perdues à visiter des musées, quartiers, monuments et autres sites culturels. Cet été, je voulais absolument découvrir la Grande Mosquée… Vous en avez certainement déjà entendu parler. Moi, j’avais beau être venue des dizaines de fois dans le 5ème arrondissement, je ne l’avais encore jamais aperçue. Le mois d’août est idéal pour ce genre de balades ! Paris s’est libérée de son stress et retrouve, avec une météo estivale, son plus grand attrait. Alors que la campagne axonaise n’a pas plus de charme que d’habitude… Suivez-moi pour la visite de la plus vieille mosquée de France, classée monument historique. Déjà 90 ans d’existence !

Mosquée 2
L’entrée de la Grande Mosquée de Paris et sa très belle architecture.

Retour aux sources

Justement, revenons-en en 1926. La construction s’achève et s’apprête à accueillir quelque 1 000 personnes simultanément – de confession musulmane ou non. 7 500 m2 cédés par l’ancien hôpital de la Pitié à la fin de la Première Guerre mondiale pour rendre hommage aux morts ayant combattu pour la France. Le résultat n’en n’est pas moins honorable : la visite (trop) courte et pas prise de tête (n’est-ce-pas, Camille) vaut le détour ! Rendez-vous rue Georges Desplas pour admirer l’édifice et son minaret impressionnant, haut de 33 mètres. Il en jette !

Mosquée 1
On aperçoit le minaret de loin, dans le quartier.

Par ici la visite !

Avant même d’y pénétrer, on se projette en Orient (pas la peine de remonter au temps de la Renaissance, Camille, tout le monde s’y perd avec les dates !). Vous faites face à la grande porte ornée de motifs floraux typiquement islamiques : la mosaïque impressionne. Le décor de votre visite est planté.

Mosquée 3
L’un des murs de mosaïque de l’entrée.

N’oubliez pas de mettre un châle et de cacher vos jolis décolletés et gambettes : pas d’exhibition ici, on respecte les codes et traditions ! La dernière formalité avant la balade, c’est le paiement : 3 €, une somme dérisoire (contre 7 pour Camille) ou 0 pour les étudiants. Ne venez pas le vendredi, c’est fermé !

À l’intérieur, plusieurs salles, un patio et un grand jardin à l’andalouse. La cour intérieure en impose ; la bibliothèque calme tous les esprits ; la salle de conférences hypnotise ; le jardin ne manquera pas non plus de vous surprendre avec ses palmiers, ses fontaines, ses couleurs… De là, vous pouvez prendre une belle photo du minaret. Seules les salles d’ablutions (pour se nettoyer) et de prières sont réservées aux pratiquants. Que les curieux se rassurent, on peut quand même admirer l’intérieur de cette dernière pour s’en imprégner ! C’est très spirituel. J’adore ! Même si ça manque d’informations sur le lieu. Du coup, je vous conseille de faire la visite avec un guide ! Et, si je ne vous en montre pas trop dans mes photos, c’est pour que vous ayez quand même la surprise lors de votre passage !

Mosquée 4
La cour intérieur et son toit ouvrant récemment installé.
Mosquée 5
Magnifique, ce patio !

Mosquée 7

Mosquée 6
La meilleure vue du minaret s’observe depuis les jardins.
Mosquée 8
Détails du minaret que je ne me lasse pas de prendre en photo sous plusieurs angles.
Mosquée 9
De l’intérieur de la bibliothèque.

« Aux portes de l’Orient »

30 min plus tard, vous êtes déjà sorti. Le voyage en Orient ne s’arrête pas ici pour autant. Vous pouvez le poursuivre de l’autre côté de la mosquée dans le splendide restaurant et salon de thé « Aux portes de l’Orient ». Il est niché au cœur d’une cour intérieure et s’étale sur deux étages. C’est agréable et ombragé. En plus, on vous apporte immédiatement votre verre du délicieux thé à la menthe… Qu’il faut accompagner de quelques pâtisseries maison ! À tester avant ou après s’être prélassé au hammam réservé aux femmes. Eh oui, il y a aussi cette possibilité ! Ça m’étonnerait qu’au château de Pierrefonds il y ait des lieux similaires où prolonger sa visite et se détendre dans le même esprit. Et, puis, Camille, encore un énième château ? Change de registre !

Pour sa rapidité de visite, sa plénitude, ses couleurs et son dépaysement, son prix, je vous conseille de foncer à la Grande Mosquée de Paris. Même si vous n’êtes dans la capitale que pour quelques jours, elle vaut le détour ! Dans le coin, vous aurez toujours de quoi vous occuper avant et après entre les arènes de Lutèce, les boutiques de créateurs, les concepts cafés, le Jardin des Plantes et la Grande Galerie de l’Évolution. D’ailleurs, pour ma prochaine visite, je reste dans le thème : direction les jardins d’Orient (exposition temporaire de l’Institut du Monde Arabe). Alors si vous vous perdez au fin fond de la campagne axonaise, changez d’itinéraire et branchez votre GPS en direction de Paris. Ce sera forcément plus simple à trouver et sans risque de s’ennuyer. Eh non, je ne perds pas le nord !

Mosquée 10
Pause photo devant cet ornement de mosaïque magnifique.

Camille en terre fortifiée à Pierrefonds

Si vous nous suivez depuis les débuts du blog, vous le savez, j’adore les châteaux. Fin 2015, j’avais visité les magnifiques châteaux de la Loire (lire cet article). Je suis épatée devant ces monstres architecturaux, tous différents, et je ne me lasse pas d’en découvrir de nouveaux. En Picardie, des châteaux, ce n’est pas ce qui manque. Vous connaissez forcément celui de Chantilly. Par contre, peut-être pas celui de Pierrefonds, dans l’Oise (à 35 minutes de Soissons et 1h15 de Paris). Allez, c’est parti !

5
Mon ticket d’entrée, parée pour la visite !

Ce château est un vrai colosse issu d’une autre époque. Au cœur de la forêt de Compiègne, il sortirait presque de nulle part. Il est pourtant dans le petit village de Pierrefonds (environ 2 000 habitants). Un vrai château du Moyen-Âge – qui n’en est pas tout à fait un… Je m’explique : il a été construit durant le XIVe siècle avant d’être détruit. Il a donc été reconstruit quasi-intégralement au XIXe siècle. Merci à l’architecte Eugène Viollet-le-Duc. L’histoire de la Grande Mosquée de Paris n’est pas aussi riche en rebondissements…

6

7
La cour intérieure du château.

Ce que j’aime à Pierrefonds : les donjons, la grande cour, les sculptures, les galeries, les passerelles, les nombreuses marches… Étonnamment, il en impose mais est aussi intimiste. La seule grande salle du château, c’est celle des Preuses (là où le seigneur rendait la justice).

8
Selfie dans la grande salle pour immortaliser ma visite !
9
La salle des Preuses.

Ici, on peut tout découvrir. La visite a un sens (à respecter dans les pièces du château) mais, après, c’est quartier libre. On ne peut pas en dire autant pour le lieu choisi par Agathe. Les salles de prières et des ablutions ne sont pas accessibles. Ce n’est donc pas une découverte culturelle à 100 %.

Au château de Pierrefonds, c’est une balade historique, architecturale mais aussi cinéphile. Eh oui, de nombreux films y ont été tournés. C’est un vrai terrain de jeu. Dernièrement, la série britannique « Merlin » (2008-2012) a pris ses quartiers à Pierrefonds.

Comptez 7,50 € l’entrée au château. C’est gratuit pour les moins de 25 ans.

Mais à Pierrefonds, on ne visite pas que le château :

  • Montez le grand escalier de la Sente du Point de Vue. Un super panorama vous y attend ! ;
  • Pour une vue totalement inédite, survolez Pierrefonds avec un petit avion 4 places ! On l’a déjà fait avec Agathe depuis l’aérodrome de Soissons. Émotions garanties ! Vous pouvez aussi le faire en montgolfière avec Oise Montgolfière ;

    10
    Superbe vue du ciel.
  • Admirez l’ancienne gare SNCF Pierrefonds-les-Bains qui ne fonctionne plus depuis les années 60. Sur place, vous nous trouverez ni rail ni locomotive ;

    2
    L’ancienne gare.
  • Louez des vélos au Camping de Pierrefonds (18 € la journée) ou avec Picardie Forêts Vertes (20 € la journée) ;

    3
    Plutôt balade à vélo ou en barque ?
  • Faites un tour de pédalo sur le lac rempli de nénuphars (4,50 € les 30 minutes) ;

    1
    Plutôt romantique la balade en barque au beau milieu des nénuphars !
  • Envie d’une glace ? Filez au glacier juste avant l’entrée du château (et non les attrapes-touristes autour du lac). Il a un choix impressionnant de glaces à l’italienne. Bien plus gourmande que la tasse de thé proposée par Agathe !

    4
    Ce jour-là, j’ai testé le parfum mangue : un régal !

Allez, on se retrouve à Pierrefonds pour une visite plus apaisante que celle de la Grande Mosquée de Paris. Personnellement, je serais gênée d’entrer dans ce lieu de culte de peur de déranger… Rendons à son lieu sa fonction première. Pour moi, il ne devrait pas être touristique.


Et vous ?

Quelle balade vous donne le plus envie : la Grande Mosquée de Paris ou le château de Pierrefonds ?

4 Comment

  1. Agathe gagne le point avec la grande mosquée
    j y étais allée au collège, je ne serai pas contre y retourner
    ça fait très longtemps !!

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Yeah !! Merci Tania pour ton point.
      Je te conseille effectivement d’y retourner. Balade dans le temps assurée 😉 N’hésite pas à me faire tes (nouveaux) retours sur ta visite, ce serait avec plaisir !
      Bisous, bisous 🙂

  2. Mc says: Répondre

    Salut les filles !!! Pour moi ce sera la mosquee de paris comme toi camille je pensais etre genee pendant la visite en fait pas du tout… Je suis pas tres chateau … Biz

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Ah oui, pas gênée du tout ? Eh bien pourquoi pas me laisser tenter aussi, MC ! Après tout, c’est une balade insolite. Pour les châteaux, je te fais changer d’avis quand tu veux ^^ ! Bisous

Laisser un commentaire