Le match du Sud

L’été est synonyme de soleil – surtout pour des filles du Sud comme nous ! Et si on vous faisait les présentations des villes où nous sommes nées ? C’est le match de Nice contre Toulouse… Le chic sud-est contre l’authentique sud-ouest. Idéal pour choisir votre prochaine destination de vacances !

La ville chaleureuse de Camille

De la chaleur, il y en a à Toulouse. On la trouve dans le cœur des Toulousains. Une générosité sans faille ; un cœur sur la main. Et ça se sent tout de suite ne serait-ce qu’en écoutant notre accent chantant (que j’ai perdu pour mon boulot en radio mais que je retrouve quand je redescends). À Nice, pour moi, il n’y a pas d’accent…
À Toulouse, on voit la vie en rose ! D’ailleurs, la ville doit ce surnom à la couleur de ces briques de terre cuite. Il y en a partout !

DSC_3238
Des briques rouges dans la rue du Taur, près de la place du Capitole.

Ô Toulouse… Si seulement je pouvais venir te voir plus souvent, je le ferais ! Mais, en un week-end, rallier Toulouse depuis la Picardie, c’est mission impossible… Alors j’y descends environ trois fois par an.
Contrairement à Agathe, je n’ai jamais vécu dans ma chère ville rose. J’y suis née, un jour de septembre 1991 mais je n’y ai jamais vraiment habité (sauf pour un stage de trois mois). Agathe a cet avantage sur moi pour ce match. Mais cela peut aussi être un inconvénient car elle a tellement vécu à Nice qu’elle peut passer à côté de certaines choses. 

Le centre de Toulouse : le Capitole

DSC_3341
Jour de marché sur la place du Capitole.

La place du Capitole, c’est ma préférée. Un choix trop classique ? À la base, le Capitole est un monument. À l’intérieur, on retrouve la mairie mais aussi le théâtre du même nom. Vous pouvez d’ailleurs y entrer gratuitement pour le visiter. Les peintures, les dorures, les escaliers… C’est grandiose ! Sur la place du Cap’, comme on l’appelle, il y a aussi l’emblème de toute une région : la croix occitane. Si vous programmez un week-end à Toulouse, pensez à y faire un selfeet (un selfie de vos pieds) ! Prenez aussi de la distance pour admirer cette grande place. En face du Capitole, vous retrouvez une galerie d’arcades avec des cafés, restaurants et même quelques boutiques. C’est le moment d’y aller. Levez les yeux ! Là, vous allez découvrir des peintures. Si vous ne le savez pas, vous ne les voyez pas. Maintenant, vous êtes prévenus ! Ces 29 tableaux représentent les moments et les hommes-clés de l’histoire de Toulouse.

DSC_3338
Au premier plan, il s’agit de la deuxème peinture de la galerie. Elle représente Saint-Saturnin, un évêque de Toulouse du IIIème siècle. Pour la petite histoire : le taureau avait traîné son corps dans la ville. Les reliques du martyr sont conservées à St-Sernin (Basilique de Toulouse).

À visiter aussi dans le centre : la Basilique Saint-Sernin ou encore le Couvent des Jacobins.

DSC_3239
La Basilique Saint-Sernin, métro Jeanne d’Arc ou Capitole.

Un peu plus loin du centre : la Prairie des Filtres ou les Abattoirs (musée d’art moderne et contemporain).

Les meilleures spots de Toulouse

Le jardin japonais. Un clin d’œil pour toi, Agathe, qui revient tout juste du Japon. Il n’est pas encore très connu et, pourtant, c’est un véritable endroit apaisant où règnent calme, beauté et volupté (oui, je m’inspire de Charles Baudelaire). Idéal pour sortir des briques rouges de Toulouse, se poser et lire un bouquin ou tout simplement un date.

DSC_3287
Le jardin japonais, métro Compans Caffarelli.

La Cité de l’Espace. Toulouse, c’est la ville de l’aéronautique. Ne manquez pas de visiter la Cité de l’Espace. Vous repartirez avec des étoiles plein les yeux (c’est le cas de le dire !). La dernière fois que j’y suis allée, c’était il y a trois ou quatre ans… Un soir d’été où un feu d’artifice avait été tiré derrière la maquette grandeur nature de la fusée Ariane : un moment magique !

547195_4628736319281_77298364_n
Une soirée festive à la Cité de l’Espace.

Le quai de la Daurade. Que serait Toulouse sans la Garonne ? Vous en avez la plus belle vue depuis ce quai. En toile de fond, la Grave. C’est ce dôme couleur brique avec un toit bleu. Il s’agit d’un hôpital. La dernière fois que je suis allée à Toulouse (le 13 juillet dernier), je n’ai pas eu de chance au niveau de la météo (temps gris souris) mais, par contre, ils avaient déjà installé la grande roue qui revient chaque été pour l’événement Toulouse plages, près de la Grave. De là-haut, on a une jolie vue sur la ville !

DSC_3324
La meilleure vue sur la Garonne : la Grave, la grande roue, le pont Saint-Pierre et une péniche. Seul bémol : les gros nuages !

Toulouse, c’est aussi…

  • Ses magasins qui sentent bon la violette. Vous pourrez repartir avec un petit sachet de violette. Le souvenir à offrir à vos proches ;

    DSC_3333
    La vitrine de la jolie boutique « Fleurs d’histoire » au 22, rue Léon Gambetta (entre la place du Capitole et la place de la Daurade).
  • Le sport. Le rugby qui arrive en tête bien sûr ! Ici, c’est Stade Toulousain ou rien ;
  • Son chanteur connu et reconnu : Claude Nougaro. Ne manquez pas sa statue derrière le Capitole, du côté du square, face à la rue Alsace-Lorraine. Une statue grandeur nature. Vous pourrez taper la pause avec elle (ou plutôt avec lui) ! ;

    DSC_3343
    La statue de Claude Nougaro. Si vous planifiez un séjour dans la ville rose, juste avant de venir, écoutez sa chanson « Ô Toulouse » !
  • Son côté festif. Vous voulez sortir à Toulouse ? Direction Saint-Pierre, le quartier de tous les étudiants et fêtards ! À Nice, la fête est moins présente. Un cocktail en terrasse et une glace avant de rentrer ? Ici, c’est plutôt à la bonne franquette ! On échange, on rigole, on sert des pastis dans des verres en plastique. Ça grouille de monde, ça parle fort, ça rit… Bref, ça vit ! Et, pour moi, Toulouse incarne vraiment bien la vie !
DSC_3329
Ahhh, je l’aime ma belle ville de Toulouse !

La ville carte postale d’Agathe

Diapositive1
La Prom’ ; la vue de la baie des Anges depuis l’avion juste avant l’atterrissage ; la tour Bellanda avec un panorama splendide sur toute la Prom’.

Nice, ville de mon enfance. Nice, ville de l’insouciance. J’y ai vécu jusqu’à mes 20 ans avant de mettre le cap sur Paris, la capitale, la surprenante, la romantique. Et je peux vous parler de Nice avec du recul car je l’ai vue évoluer : la petite populaire devenue chic et (presque trop) touristique !
En fait, dans les années 2000, Nice était peu rayonnante, délabrée et insalubre par endroits (il n’y avait ni le tram, ni la Coulée Verte). À tel point que certains voyageurs de passage ne l’ont pas appréciée. Elle est passée de jolie ville au fort potentiel à vitrine riche et colorée de la Côte d’Azur. Et quelle beauté ! Son Vieux-Nice, ses quartiers animés, ses espaces verts… Et sa célèbre Promenade des Anglais ! Elle fait face à la baie des Anges. Avec un tel nom, ta « ville rose » en prend un coup, Camille (en plus, ce n’est pas terrible comme surnom). Et, même si le trajet en train depuis Paris est à peu près similaire (5h40) et que la taille de nos villes se valent, Nice a tellement d’atouts qu’on ne peut que se laisser envoûter (n’est-ce-pas, Camille ?).

Son cadre

Photo 3
La plage du Castel à Nice, près du port.

Nice est idéalement située entre mer et montagne. C’est l’une des villes les plus ensoleillées de France (et Toulouse, on en parle ?). D’ailleurs, à quoi bon avoir le soleil si on ne peut pas se baigner sans avoir à faire de la route ? Et, puis, Nice bénéficie également d’un arrière-pays fabuleux auquel on peut accéder en partie avec le Train des Pignes (grimpez dedans et partez à l’aventure pour une journée, vous en prendrez plein la vue). A chaque retour à Nice, je suis encore plus enchantée ! Le simple fait de revoir la mer me procure une sensation de bien-être que je n’ai encore retrouvée nulle part ailleurs.

Sa plage

Diapositive1 Que vous arriviez à la gare ou l’aéroport (atterrissage en bord de mer), la plage est à côté ! On y accède par la Prom’ (on l’appelle comme ça !) qui traverse la ville d’ouest (l’aéroport) en est (le port). D’ailleurs, c’est une super balade à faire d’environ une heure : à pied, en Vélo Bleu ou en rollers (comme quand j’étais petite !). Le charme de Nice commence déjà à opérer avec ses jolies plages atypiques de galets (on s’y habitue vite). Les amateurs de sable ou désireux de confort (plage privées) trouveront aussi leur coin de paradis.

Ses lieux emblématiques

DSC_8877
Vue sur la Promenade des Anglais depuis la tour Bellanda de la colline du château.
DSC_8853 - copie
Vue sur le port depuis la colline du château.
391
La cascade (artificielle) de la colline du château.

Après une séance de bronzage et quelques ploufs, que diriez-vous d’aller visiter Nice ? Grimpez par exemple sur la colline du château (dont il ne reste que quelques ruines) pour admirer les différentes vues sur le port et la plage, prendre un bol d’air et se relaxer dans un espace de verdure avant de redescendre vers la place Garibaldi, récemment refaite avec ses splendides façades jaunes. On peut remonter vers le centre en passant par la Coulée Verte, jardin central avec ses jolis miroirs d’eau. Autre possibilité : passer par le Vieux-Nice et découvrir ses rues étroites, respirer ses bonnes odeurs. C’est le seul quartier encore typique d’ici avec ses vieilles églises, sa place du Palais de Justice, ses balcons serrés et son linge suspendu en l’air. C’est là que vous pourrez croiser les dernières vraies familles niçoises qui vivent à la méditerranéenne. Avec le temps, elles ont été remplacées par des familles en fin de carrière venues de toute la France. Cela explique la rareté de l’accent ! Comme elles, j’aime faire mes courses sur le marché du Cours Saleya – très vivant et authentique.

Diapositive1
Le célèbre marché du cours Saleya aux mille saveurs et couleurs (en peintures aussi !).
Photo 7
Les façades colorées du Vieux-Nice.

Il vous faut aussi flâner sur la place Masséna très moderne avec ses statues surélevées et sa grande fontaine. Vous verrez sans doute passer le tram (super pratique, il rejoint l’est au nord de la ville !). Mais avant de grimper à bord, faites comme moi : du lèche-vitrine. La rue piétonne et l’avenue Jean Médecin sont parfaites pour ça.

20160703_175614

20151226_144037
La jolie fontaine de la récente Coulée Verte, entre les places Masséna (en arrière-plan) et Garibaldi;

À  voir aussi côté espaces verts : le parc Phoenix, les jardins suspendus, les Arènes de Cimiez, le parc Chambrun… Je doute que Toulouse soit aussi diversifiée d’autant plus qu’on n’a pas abordé les alentours de Nice !

Sa culture

Diapositive1
Le TNN ; les jardins suspendus et, au fond, la tête au carré et la grande salle de spectacles Acropolis.

Nice est aussi une terre de culture. Elle a inspiré des centaines de peintres et de sculpteurs. La plupart y ont même vécu plusieurs années ! Quelle fierté ! Le MAMAC (Musée d’Art Moderne et Contemporain) rend d’ailleurs hommage à Arman, Ben, Yves Klein et Nikki de Saint Phalle entre autres… J’y suis allée début juillet. J’ai adoré le revoir et découvrir l’expo temporaire de Pignon Ernest (jusqu’au 8 janvier 2017). Son art de rue enfermé entre les murs du MAMAC était particulier mais très touchant.
Votre entrée (prix unique de 10 €) vous permet d’accéder, pendant 48 heures, à tous les musées publics de la ville. Je vous conseille le Palais Lascaris, le musée Matisse, Chagall et le Terra Amata. Nice est aussi une ville de théâtre (TNN et nombreuses planches dans le quartier du Port), de musique (plusieurs scènes, festivals l’été). Le tout avec une programmation toujours plus éclectique mais, bien sûr, pas aussi variée qu’à Paris !
D’ailleurs, ceux qui s’intéressent à l’Histoire de Nice doivent absolument télécharger cette appli super sympa proposée par Le journal d’une niçoise : elle s’appelle Nice Vintage.

Ses bars, restos & terrasses

Diapositive1
Les damiers de la place Masséna ; petit stop pour déguster l’une des meilleures glace de Nice chez César Milano.

Que serait une ville sans sa gastronomie ? À Nice, on prend le temps de boire et de manger… En terrasse et toute l’année ! Rien de plus agréable pour se ressourcer. Optez pour les grandes places, les toits des hôtels (Plazza, Méridien, Mariott AC), les hôtels (Palais de la Méditerranée) ou les plages privées (Castel, Florida, Hi, Beau Rivage). La nuit, les bars du Vieux-Nice s’animent. Pour ce qui est des spécialités niçoises, elles feront l’objet d’un prochain match. Eh oui, celui-ci n’était qu’une mise en bouche !

Photo 10
Le TER de Nice version taguée.

Et vous ?

Plutôt envie d’une virée à Toulouse ou à Nice ?


En mémoire des événements du 14 juillet à Nice

Voici un texte écrit par Agathe :
« Ce match était prévu il y a tellement longtemps… Avec le terrible attentat de Nice, on s’est dit qu’il fallait d’autant plus le publier. On espère, chers matcheurs & matcheuses, que vous n’avez pas vécu directement cet événement douleurs ni subi de perte ce soir-là…
J’ai eu la chance d’être en Baie de Somme plutôt qu’à Nice. Le destin qui fait qu’à chaque attentat je suis ailleurs ? Je ne sais pas, je préfère ne pas attribuer de logique à ces actes immondes et insensés. En tout cas, Nice n’a pas perdu de son attrait. Ensemble, constituons plutôt une force. »


*Carte postale sur la photo de Une : Fifi Mandirac.


12 Comment

  1. Delphine says: Répondre

    La ville de Nice est une très belle ville. En revanche je n’aime pas la mentalité des gens, ça manque de convivialité, de partage…
    Quant à Toulouse, c’est une ville que j’ai très envie de découvrir. Pas de point pour moi sur ce duel.
    Bonne journée les filles

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Eh bien je te la conseille vivement, Marie-Delphine ! Tu t’y sentiras forcément bien alors n’hésite pas à me demander d’autres adresses si tu la visites un jour 🙂

  2. Mc says: Répondre

    Nissa la bella !!!! La ville parfaite pour y vivre !!!! Le climat le soleil le bleu du ciel de la mer la montagne la campagne les specialites nicoises un régal !!!! Une ville délicieuse !!!! Merci pour ta pensée agathe …. Bisous les filles.

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Avec plaisir, MC ! Et encore, tu n’as pas tout lu… Justement, tu fais bien de parler de plats, on prépare aussi un match sur les spécialités culinaires de nos régions. Ça promet !
      Au plaisir de te lire 🙂

  3. Toulouse l emporte, je ne connais pas nice
    K ai adoré le week-end passé à Toulouse l année dernière
    Je confirme aller à Toulouse en 1 week-end c est dur
    L avais fait l année dernière avec train de nuit pas ma plus Bonne expérience 🙁
    Je suis bien tentée d aller à Nice
    Ce que je regrette pour ces 2 villes c est le temps de trajet pfff minimum 6h c est vraiment trop pour un week-end

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Eh oui, la distance c’est vraiment le point noir de Toulouse quand on vit dans le nord de la France ! Contente que tu aies apprécié ma jolie ville et merci pour le point ! Je te conseille quand même de vite découvrir la douce Nice d’Agathe qui m’a aussi conquise hihi 😉
      Bisous Tania !

  4. Melo says: Répondre

    Toulouse c’est ma ville adoptive j’en connais tous les coins et recoins est c’est une ville magique une fois qu’on y vie on ne peut plus vivre ailleur, si seulement ont pouvaient amener la mer içi sa en ferait un ville parfaite, mais cette article sur Nice ma donné envie de m’y perdre et de la découvrire

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      C’est donc un match nul pour toi Mélo ! C’est vrai que Toulouse me tente pour un week-end… Mais je t’avoue ne pas me lasser de Nice ! En plus, il y a la mer hihi ! Je te fais découvrir quand tu veux 😉
      Bisous bisous

  5. Marion says: Répondre

    D’un point de vu extérieur je pense qu’il peut être difficile de faire un choix. Chacune de ces villes a ses atouts!! Mais étant toulousaine de sang et de coeur, je donne mon point à Camille! 😉 C’est une ville qu’on peut quitter pour une courte durée mais on y revient toujours. On y trouve cette chaleur que peu de villes ont (surtout du Nord! 😉 )
    Beau match encore une fois!
    Et merci Agathe pour ce petit tour de Nice, ça donne vraiment envie d’y aller! (Mais sans les touristes svp!!!^^)
    Bisous les filles!

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Pour moi, c’est pareil Marion ! J’aime les deux mais Toulouse reste ma ville de cœur !
      Côté chaleur, par contre, Agathe te dira, à juste titre, que Nice est l’une des villes les plus ensoleillées de France et que Toulouse ne rivalise pas ^^ Alors découvre aussi cette jolie ville à l’occasion ! Moi aussi, j’ai été séduite !
      Bisous Marion

  6. Hello les filles ! C’est un très beau match que vous proposez, vous avez très bien présenté ces 2 jolies villes. Pour ma part mon coeur penche cependant vers Toulouse qui est ma ville de coeur, celle où j’ai vécu, celle que je connais si bien. Une ville agréable, où il fait bon vivre et où l’on rencontre des gens formidables.

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Agathe*
      Salut Manon !
      Merci pour ton commentaire et tes compliments ! Je viens de découvrir ton blog avec, justement, ton article sur Toulouse. Forcément, je ne pouvais pas rivaliser ^^
      Il faut absolument que j’aille la visiter un d’ces quatre !

Laisser un commentaire