A la vôtre !

Envie d’un nouveau QG pour vos soirées ? On vous l’accorde, ce fameux bar où l’on se sent bien, où les consos sont bonnes et pas chères et où il y a de la place pour accueillir tous ses amis, n’est pas facile à trouver. Et si vous vous laissiez tenter par une tournée des bars insolites ? Pour ça, suivez-nous mais faites attention au verre de trop.

Les bars cachés dénichés par Agathe

Rien de tel pour se changer les idées et décompresser que d’organiser une tournée des bars entre amis. Un barathon, quoi. L’objectif étant d’enchaîner le plus de bars possibles en une soirée, chacun payant sa tournée à son tour. Voici mes ingrédients pour obtenir la recette de la tournée parfaite (Camille, je te conseille de bien la noter pour ta prochaine vraie « tournée des bars ») :

  • Formez un groupe de 3 à 5 personnes pour être sûr de pouvoir vous asseoir partout ;
  • Sélectionnez un quartier en fonction de vos localisations ou de vos envies. C’est le principe d’un barathon, pouvoir changer de bar sans trop se déplacer. Camille, tu es déjà hors-jeu : impossible, en une seule soirée, de cumuler tes adresses à Soissons, Château-Thierry et Lille ! Côté bars insolites, à Paris, ils sont principalement dans les : 6ème, 9ème, 11ème, 18ème et 20ème arrondissements ;
  • Choisissez vos bars. C’est sur cette partie que je vais vous aider à condition que vous vérifiez bien les jours et horaires d’ouverture ! Oui, certains bars ne proposent pas les mêmes activités tous les soirs et, pour certains, il faut s’inscrire à l’avance.

Direction le 11ème arrondissement de Paris : celui qui contient les meilleurs restos et bars ! Le rendez-vous est fixé à 21h devant le 1K Hotel (Filles du Calvaire). Pas assez chic pour entrer ? Détrompez-vous et passez la porte de cet hôtel branché. Une hôtesse vous conduira à travers les cuisines, jusqu’au Mezcaleria, un bar à cocktails caché. Un lieu à la fois underground et traditionnel mexicain que ce soit par la déco, la musique, les boissons ou l’accent des barmans (très sympas). Photo 1Sur le site Sortir à Paris, il est aussi référencé comme étant le « seul bar à cocktails parisien à ciel ouvert » faisant référence au toit vitré. Allez, assez parlé : trinquons ! Ici, presque tout est à base de mezcal, un spiritueux mexicain proche de la tequila. Pour commencer soft, j’ai commandé un cocktail « dulce », censé être assez léger : le Mexizombi à base de tequila, sotol, mezcal, citron, jus d’orange et d’ananas, un peu de mexizombi mix (difficile de savoir ce que c’est) et un demi fruit de la passion caramélisé. Vous avez le choix entre une dizaine de cocktails différents, de 12 à 14 €. Et rien que la préparation (assez longue) est un spectacle ! Au goût, c’est une explosion de saveurs… Et c’est chargé ! La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez aussi déguster quelques spécialités locales comme le guacamole ou, plus atypique, les sauterelles grillées (mais, ça, bizarrement, on n’a pas testé !).

Diapositive1

Justement, si vous avez un peu faim, direction Les Niçois (restaurant/bar/épicerie). Ici, les spécialités de ma ville natale sont à l’honneur à travers des tapas qui accompagneront parfaitement votre deuxième verre de la soirée ! Au menu : pan bagnat, pissaladière, panisses, sardines… Pour digérer, foncez au sous-sol tester le baby-foot ou la piste de pétanque. Eh oui, Camille : dans les bars parisiens, on peut associer soirée, sport et découverte culinaire. Viens donc terminer la soirée avec moi ! Pour ça, deux options (qui peuvent être complémentaires) :

  • En douceur, pour ceux qui ont bien bu, à La Quille du 11ème (métro Parmentier) : ici, les jeux d’arcade et le bowling sont à l’honneur. On se sert au bar (prix classique parisien), on s’arrête au guichet pour acheter ses jetons et on file débuter une ou plusieurs parties de mini-bowling. C’est 5 € par partie. Mon avis : vraiment agréable et beaucoup plus facile que le bowling classique car la piste est plus petite même si je m’attendais à une déco plus originale.

Photo 3

Photo 4

  • Goûter de l’absinthe à l’état pur au Cantada II (métro Ménilmontant) parmi plus de 65 références : en shot ou en cocktails. Ambiance prohibition et pêchés capitaux avec, en fond, des airs de rock. Un lieu très convivial à tester pour redécouvrir cet alcool au moins une fois !

Pour ceux qui n’aiment pas mélanger les alcools, en effet, c’est raté ! Mais, l’avantage de cette tournée des bars, c’est qu’elle vous aura fait éliminer des calories : avec la marche de 25 minutes au total et les parties de pétanque et/ou de bowling – contrairement à la bière so classic de Camille qui vous fera gonfler le ventre. Enfin, ça, c’est si vous vous prêtez au jeu…

Voici d’autres adresses insolites pour étonner vos amis lors de vos prochaines virées :

  • Paris 11ème
    Le Baranaan et le Lavomatic (voir ce précédent article)
    Gossima Bar (Rue Saint-Maur) : bar à ping-pong.
    Moonshiner (Bréguet-Sabin) : bar à whisky caché derrière la chambre froide d’une pizzeria. Ambiance années 20.
    Meltdown bar (Bastille) : pour les geek et/ou les fans d’e-sport.
  • Paris 6ème
    Le Zéro de Conduite (St Germain-des-Près) : le bar à cocktails où l’on boit au biberon et on peut faire des jeux de société.
    La Vénus noire (Saint-Michel) : un bar hors du temps niché dans un ancien caveau.
    Le Club Germain Paradisio (Mabillon) : ambiance feutrée dans cette salle de cinéma très privée qui se transforme, tous les week-end, en bar de nuit confidentiel (poussez la porte dérobée collée à l’entrée du restaurant Le Germain).
  • Paris 18ème
    Le Festin Nu (Lamarck-Caulaincourt) : ça, c’est si vous êtes du genre à vouloir tester de nouvelles expériences gustatives… Comme goûter des insectes ! Rassurez-vous, la carte propose aussi des boissons et plats plus classiques.
    Marlusse et lapin (Pigalle) : un bar déjanté qui propose un véritable saut dans le temps grâce à sa déco début 1900 qui contraste totalement avec le reste du quartier.

Avec ça, vous avez de quoi trinquer jusqu’à la fin de l’été ! Ne vous attardez pas sur l’article de Camille qui ne comblera pas votre envie de faire la fête. Et, n’oubliez pas : « Pour vivre heureux, buvons cachés. »


Camille vous désaltère

Agathe vient de vous en envoyer plein la vue avec ses bars parisiens insolites. Mais n’oubliez pas le plus important : dans un bar, on boit ! Agathe s’est perdue à vous épater avec une piste de bowling ou des déco venues tout droit de Mexico. Il faut finalement mettre l’accent sur ce que l’on va siroter. Pour celles et ceux qui l’auraient oublié, j’habite dans l’Aisne, en Picardie. Ici, deux boissons sont sacrées : dans le sud de la région, c’est le champagne et, dans le nord, plutôt la bière.

Je vais commencer par une adresse from Soissons : la Boite à Mousse. Le nom est assez explicite. Si vous voulez déguster une bonne bière, c’est ici qu’il faut venir. Il y a d’ailleurs un grand choix de pressions. Je suis loin d’être incollable en la matière… D’ailleurs, sur leur tableau en ardoise, j’avoue, j’en connais très peu. La dernière fois que j’y suis allée, j’ai pris la « Chouffe soleil ». Elle me tentait bien avec le grand soleil qu’il y avait dehors (c’est une raison suffisante, non ?). Eh bien, elle était pas mal ! A la Boite à Mousse, c’est convivial. On s’installe sur des tabourets et on pose son verre sur un tonneau ou sur un grand fût qui sert de table. Si c’est l’heure de l’apéro, on peut même commander un saucisson : que demander de plus ?

s  

ds

Pas besoin d’être à Paris pour déguster une planche ! Et le cadre est agréable : c’est un hangar réaménagé avec un coin canapés et un coin tables en tonneaux. Il y a aussi toute une partie avec des étals sur lesquels sont posés des tas de bières. Car, ici, vous pouvez aussi acheter vos bières. Chose que tu ne proposes pas, Agathe ! En plus, préparez-vous à voyager : il y a des bières de toutes les nationalités. Les fans de mousse en découvriront forcément une qu’ils ne connaissent pas.

  • On paye combien ? Comptez 5 € la pinte et 4 € le saucisson.

Après la mousse, on passe aux bulles. Eh oui, ce fameux champagne que vous buvez tous pour les anniversaires ou le 31 décembre ! Eh bien, je vous propose de changer vos habitudes et de commander une flûte lors de vos soirées entre amis. Pas besoin d’occasion spéciale. Passons notre tour sur les bars à champagne qui sont souvent éphémères, je vous recommande d’aller directement à la rencontre des vignerons. Oui, oui, chez eux. Ne soyez pas timides ! Ils seront très contents de vous présenter leurs productions et de vous apprendre toutes les ficelles du métier. Eh oui, avec moi, on apprend des choses, pas comme celle d’Agathe où on ne fait que boire et s’amuser dans des environnements confinés. Dans l’Aisne, je vous propose de prendre un grand bol d’air au milieu des vignes. J’ai déjà eu l’occasion de découvrir plusieurs vignerons : à Charly-sur-Marne (Alain Bedel), Essômes-sur-Marne (Olivier Belin), Crézancy (le lycée viticole) ou encore Château-Thierry (les caves Pannier). Ils organisent souvent des visites ou des portes ouvertes. Toutes les infos sont sur le site Internet de l’office du tourisme Les portes de la Champagne. Si vous préférez les événements, ne ratez pas le festival Champagne et Vous à Château-Thierry. Cette année, ce sera le week-end du 22 et 23 octobre.Sans titre

  • On paye combien ? Comptez quelques euros (ça varie selon le vigneron) pour une visite dans un vignoble. Pour une bouteille de champagne, il faudra mettre un peu plus (de 15 à 60 € pour une grande cuvée). En ce qui concerne l’événement Champagne et Vous, le pass entrée en 2015 incluant 12 dégustations était à 10 €. Un prix dérisoire pour déguster du champagne toute la journée !
  • + d’infos sur les visites et portes ouvertes des vignerons : ici.

Et si on arrêtait de boire ?
Tu pensais que j’en avais fini avec les bars, Agathe. Prépare-toi à être scotchée ! Toi qui aime les jupes (la preuve avec cet article), j’ai dégoté THE bar : le seul et l’unique bar à jupes de France… J’ai nommé Jupette, à Lille ! Niveau insolite, je mets la barre haute (ça ne serait pas plutôt une jupe taille haute ?).Sans titred

Ce bar, c’est le pari fou de Wicème, une Lilloise de 31 ans qui est coach en image. Je suis sûre que, dès que j’aurai fini de vous présenter le concept, vous foncerez sur sa page Facebook pour en savoir plus !
Wicème – qui porte forcément une jupe – vous accueille dans son bar aux allures de loft New Yorkais. Direction l’étage pour le diagnostic morpho. Vous avez le choix entre un café ou un thé et un cupcake : un moment parfait à partager entre copines. Wicème vous donne alors un mètre pour mesurer vos tours d’épaule, de taille et de hanche. Le verdict tombe : je suis un A. Mes hanches sont plus larges que mes épaules et ma taille est marquée. Une fois la morpho identifiée, il faut descendre au rez-de-chaussée. Là, oubliez les cartes de consos traditionnelles. A la place, vous découvrirez des portants de jupes, classées selon les morphos. Wicème, en pro jusqu’au bout, vous conseille sur les modèles et vous explique avec quoi les porter (quel haut, quelle paire de chaussures…).Diapositive1

Si vous ne craquez pas pour une jupe, vous repartirez quand même avec la fiche conseil de votre morpho : quelles sont les jupes faites pour vous ? Celles à éviter ? Le BA-ba de toute jupiste qui se respecte. Maintenant, il ne me reste plus qu’à appliquer tous les bons conseils de Wicème. Affaire à suivre…

  • On paye combien ? 10 € pour le café/thé + cupcake + bilan morpho et conseils. Le prix des jupes varie entre 20 et 90 €.

Et vous ?

Si vous deviez faire une tournée des bars ce soir, laquelle choisiriez-vous ?

6 Comment

  1. p.delph says: Répondre

    J’avoue qu’en commençant l’article, je me disais que ça allait être match nul tout simplement parce que je n’aime pas l’alcool, à part peut être certains vins, donc les bars hein ce n’est pas pour moi. Cependant, Camille avec ton bar à jupe, j’ai été conquise: manger des petits gâteaux, avoir des conseils et pourquoi pas ressortir avec une jolie jupe, je dis oui!!!!

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Le bar à jupes, c’était vraiment la cerise sur le gâteau ! Un super concept. Si tu passes à Lille, Delphine, fonces-y ! Les jupes sont canons et on trouve toutes les tailles. Merci pour ce point !!

  2. Fanny says: Répondre

    Super concept, le bar à jupes ! Les Lilloises, allez-y sans hésiter ! 🙂

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille* Tu es déjà une convertie, Fanny ? 😉
      En tout cas, j’ai le même conseil à donner. C’est valable aussi pour les non-Lilloises !!

  3. Camille Lmet (Instagram) says: Répondre

    Deux mondes s’opposent. Dans les deux cas ce sont des bars fort en personnalité. Élégant ou décalé voire même ambitieux. J’apprécie beaucoup le paris du bar à jupe, c’est insolite et franchement drôle !
    Vous avez de très bons goûts !
    Bonne continuation

    1. 2filles1match says: Répondre

      *Camille*
      Hey copine de prénom 😉 !! On dirait bien que tu n’arrives pas à te décider pour savoir si tu es avec moi ou plutôt avec Agathe hihihi !
      Merci pour ton commentaire. C’était exactement ce qu’on voulait faire avec cette sélection de bars. Visiblement, c’est réussi !
      Merci Camille 🙂 au plaisir de te lire sur d’autres matchs !

Laisser un commentaire