London calling

Oui, on aime beaucoup les Clash… Mais encore plus Londres ! C’était une destination évidente pour le week-end qu’on voulait se faire entre 2filles1match même si on y était déjà allé. Du coup, on s’est mise au défi de préparer chacune, en secret, une demi-journée du week-end sur des thèmes que l’on s’est imposés. Camille avait un budget restreint à 20 £ (environ 26 €) et Agathe devait faire dans l’insolite. Big Ben vient de sonner l’heure du verdict !

Londres avec 20 £ en poche

Londres n’attend pas, alors entrons directement dans le vif du sujet : quels bons plans Camille a-t-elle déniché pour dépenser peu sans entrer dans un seul musée (ils sont connus pour être gratuits, là-bas) ?

  • Une journée ne saurait commencer sans petit-déjeuner… Camille a dégoté une bonne adresse près de notre auberge, à Soho : l’ETO Caffé de Wardour Street (le premier installé à Londres). Pour une chaîne, je l’ai trouvée très cosy malgré une décoration classique et des tables assez proches les unes des autres. On y sert des petits-déjeuners et lunch toute la journée avec un grand choix à la carte. En plus, tout est cuisiné à partir de produits frais (du coup, il y a un peu d’attente avant d’être servi). Parfait pour débuter notre escapade londonienne ! Oui, sauf que le « breakfast » sain et peu copieux a un prix : 7 £ l’assiette de deux pancakes aux fruits rouges et crème vanille (faits maison), 2 £ le cookie aux fruits secs et 5 £ le smoothie… On est déjà à 7 £ chacune. L’avantage, c’est qu’on démarre la journée en forme !
    Si vous avez envie de tester, c’est par ici

Diapositive1

  • Et heureusement puisque, avec Camille, en week-end, il n’y a pas une minute à perdre (souvenez-vous de cet article) : une visite guidée sur le street art nous attend à Liverpool Street (copieuse de balade, Camille !). C’est parti pour deux heures de découverte de l’art urbain dans Brick Lane et Hoxton avec, comme guide, un jeune artiste contemporain : Ben Slow. Une super trouvaille ! Même si ça a été plus enrichissant visuellement que théoriquement car je vous avoue ne pas avoir compris la moitié des explications (la visite Jack l’Eventreur était plus accessible). Forcément, à 11h, un samedi matin, on n’est pas au maximum de sa concentration… Mais, rassurez-vous : si vous avez envie de faire cette balade, elle existe aussi en français. En plus, elle vaut vraiment le détour : non seulement, on découvre des œuvres taguées dans des coins de rue qu’on n’aurait pas fréquenté mais, en plus, on paye au chapeau ! 10 £, c’est ce qu’on a donné à Ben Slow qui était très sympa et accessible malgré le groupe d’une vingtaine de personnes qui nous accompagnait… En espérant que vous aurez un peu plus de chance à ce niveau-là !
    + d’infos sur le tour : ici  

GUET 1
Diapositive1

  • On termine cette demi-journée avec 0 £ en poche (après avoir utilisé les 3 £ restant dans les transports). Mais Camille l’organisatrice de choc, avait pensé à tout : notre dernière escale est à Neal’s Yard, un lieu caché mais très connu de Covent Garden. Au programme : shooting photo sur cette place très charmante, colorée et intimiste du cœur de Londres. Avec le nouveau trépied photo de Camille, entre fous rires et affichage, c’était parfait pour terminer cette demi-journée !

Diapositive1

Diapositive1

Bilan : défi relevé ! Même si on a dû changer deux fois de quartier, Camille a pensé au moindre détail. Eh oui, pour 20 £ on a pu profiter d’un repas et de deux activités très sympas. Well done !


Londres insolite

Je vais maintenant vous donner mon avis sur la demi-journée insolite proposée par Agathe.

Ce que j’ai aimé :

  • Agathe s’est concentrée sur un seul et unique quartier : Shoreditch. C’est à l’est de Londres. Autant vous dire qu’on l’a parcouru de long en large. Avec Agathe, on ne se disperse pas et on ne court pas d’un bout à l’autre de Londres. Comme ça, on pourra vraiment dire qu’on connaît bien Shoreditch !
  • On a d’abord commencé par une visite guidée sur l’histoire de Jack l’Eventreur. J’ai appris que son nom anglais se disait « Jack the Ripper », c’est un bon début ! Le guide, un vrai passionné. Ça s’est ressenti tout de suite ! Le rendez-vous de la visite était prévu à la station Tower Hill à la tombée de la nuit (enfin non, la nuit était déjà tombé, il était 19h30). Super idée de faire cette balade de nuit : on est encore plus dans l’ambiance ! Lampadaires, vieilles rues étroites, places désertes… Le décor est planté ! On marche pendant deux bonnes heures et on écoute le guide nous raconter les anecdotes des différents meurtres.
    Pour cette visite sur les pas de Jack the Ripper, comptez 10 £ par personne.
    + d’infos sur le tour : ici 

Diapositive1

  • Après avoir bien marché, il est 21h passées et… On a faim ! Oui, comme des enfants. On s’arrête alors dans un endroit sorti de nulle part. On dirait un vieil hangar désaffecté : c’est couvert et en même temps c’est en extérieur. Des tables en bois, des guirlandes de lampions… Et deux foodtrucks au fond : l’un propose des pizzas et le second des spécialités mexicaines (arribaaaa !). On choisit toutes les deux des fajitas. Franchement, je vous le dis : ça cale bien comme il faut ! Et moi qui n’aime pas trop l’épicé, je n’ai vraiment pas été déçue. C’était suffisamment « spicy » pour donner du goût ! Eh mais, je ne vous ai pas dit le nom du lieu : le Shoreditch Food Village (au 187 Shoreditch High Street) ! Comptez 6 £ pour une fajita. D’ailleurs, nous avons mangé là-bas avec une amie d’Agathe qui vient de s’installer à Londres (elle est à gauche sur la photo : coucou Soizic !).

MIAM CAZNOU

  • On a bien mangé mais a-t-on bien bu ? Pas encore… Alors, direction The Commercial Tavern ! Celui-ci, Agathe l’a déniché de derrière les fagots (ou plutôt par l’amie d’Agathe qui vit à Londres, comme vous préférez) ! Il est juste a-ma-ziiiiiing !!! La déco, je ne sais pas comment vous la décrire… Il y a de tout et n’importe quoi, les objets se superposent parfois : des babioles, de la porcelaine, des murs de photos… C’est désorganisé mais l’ensemble est dans un style so british ! On dirait un manoir recouvert de mille trésors ! Même si à Londres, la bière est sacrée, on a toutes choisi des mojitos (8 £ soit environ 10 €). Mais, ce qu’il faut vous dire, c’est que le barman ne savait pas les faire ! Ahhh, ces Anglais… Et puis, il faut que je vous raconte. A peine installées à notre table, plusieurs personnes sont venues nous parler. C’est ça aussi l’ambiance des bars anglais : la convivialité !

BAR CAZNOU

Ce que j’ai moins aimé :

  • Pour la visite « Jack the Ripper », je me suis rendue compte que mon anglais pêchait sérieusement ! Les cours d’anglais sont bien loin… Autant vous dire que j’ai été de nombreuses fois larguée par les explications du guide (et pourtant, ce n’est pas faute de m’être bien concentrée !). Quand Agathe faisait des « Oh ! » en réaction à la description de certains meurtres (atroces), je ne comprenais pas forcément pourquoi ! Agathe est loin d’être bilingue mais, elle a parfois l’occasion de tenir des conversations en anglais. Nous étions les seules françaises du groupe.
    Attention aussi : si vous vous attendez à voir du sang ou à avoir peur pendant la visite, ce n’est pas le cas ! Plutôt un bon point pour moi car je suis une vraie trouillarde mais c’est vrai que, pour une balade « Jack the Ripper », on aurait bien aimé avoir quelques frissons…
  • Le bar The Commercial Tavern : à 23h et quelque, on a dû partir ! Il fermait… Déjà ?! Oui, oui. Vraiment déçue sur ce point. En plus, on était super bien installé à l’étage… Et on venait à peine d’être servie. Dommage… Mais bon, on a appris seulement après que c’était dans les habitudes des Anglais de sortir tôt et de se coucher plus tôt aussi (logique). Mais bon, on était quand même en week-end et en bonnes françaises que nous sommes, on est pas habitué à ça !

Conclusion : Bravo Agathe ! Pour le côté insolite, je valide ton programme. Une vraie immersion dans le London caché et secret. Perso, je n’aurai jamais pensé faire cette visite sur Jack l’Eventreur ni trouvé ces lieux hyper cool ! Voilà le Londres dont tous les touristes rêvent.


Ce qu’on aurait aimé faire (mais dont on n’a pas eu le temps)

…Comme autres visites insolites :

  • Découvrir Saatchi, la galerie d’art contemporain en vogue. Immersion garantie dans le travail d’une toute nouvelle génération de jeunes artistes so british !
  • Parcourir le cimetière (excentré) de Nunhead connu pour être celui où reposaient les saints. Une balade un peu glauque, surtout à la tombée de la nuit. Avant d’en repartir effrayé, passez devant la tombe de Jenny Hill ou celle d’autres poètes et acteurs qui y reposent. Métro Peckham Rye depuis la gare de Victoria.
  • Pour les fans d’Harry Potter, faites un détour au Davenports Magic Shop (métro Charing Cross ou Embankment). Un magasin de magie fondé en 1898 (toujours géré pr la famille Davenport) où vous pourrez rêver ou tester de nombreux objets.

…Comme autres bons plans gratuits :

  • Un pique-nique à Regent’s park. La météo ne nous l’a pas permis alors, vous aussi, prévoyez un plan B. Si vous avez beau temps, on vous conseille donc les beaux jardins à l’anglaise, le lac et le théâtre en plein air de Regent’s park.
  • Avant ou après la visite du parc, les fans de musique iront marcher sur le plus célèbre passage piéton londonien… Que dis-je ! Du monde : le célèbre passage piéton d’Abbey Road (représenté sur l’une des pochettes d’album des Beatles) près de leur ancien studio d’enregistrement.
  • Admirer une vue de Londres à couper le souffle ! Non, ce n’est pas du London Eye (la grande roue) mais du Sky Garden, dans le quartier de la City. Un building magnifique qui vous fait grimper à 150 mètres de hauteur. The cherry on the cake (ou on the building, comme vous préférez), c’est GRATUIT ! Oui, mais à la condition de réserver son créneau au moins deux mois à l’avance : c’est par ici. Pour nous, c’était trop tard !

Bons plans

Londres hors des sentiers battus, ça vous tente ? Alors jetez un coup d’oeil à nos autres activités du week-end :

  • Balade dans tout Soho (Chinatown et Carnaby Street, les deux incontournables) et Covent Garden (prévoyez de flâner dans les jolies ruelles et de faire du shopping dans les petites boutiques vintage et délurées). Et pourquoi pas se programmer un spectacle (Agathe a vu la comédie musicale du Roi Lion en 2013 : GENIALE !).
  • Brick Lane / Hoxton (métro Liverpool Street) : manger sous les halles du Old Spitafiled Market, l’ambiance est un peu comme à Camden mais en plus bobo ; se balader dans les « Box park », super concept de boutiques éphémères dans des cases de chantier ; découvrir les puces de l’East End pour dénicher la pièce incontournable de votre dressing (même si, nous, on n’a rien trouvé).
  • L’horloge de Big Ben : on peut aller à Londres 10 fois, je pense qu’on fera toujours un crochet pour voir cette horloge qui nous fascine…
  • Sans oublier le traditionnel shopping sur Oxford Street. Nous avons un peu été déçues par les collections à Primark même si la chaîne reste une valeur sûre pour shopper à petit prix. Entrez aussi dans les enseignes que l’on n’a pas en France comme River Island ou Victoria’s Secret (sur New Bond Street au croisement d’Oxford Street), le temple du glamour et de la lingerie. Vous serez chouchoutée en cabines d’essayage mais cela se paye par l’attente et en caisse aussi (un peu plus cher qu’Etam Lingerie) 

Infos pratiques

Hébergement

Nous avions choisi l’auberge de jeunesse YHA située dans une rue parallèle à Oxford Street : vraiment sympa, propre et très bien placée. Pour une auberge de jeunesse, c’était peut-être un peu cher (40 £ la nuit/personne) mais nous avions pris une chambre privative (seuls les WC de la douche étaient communs)… Et je vous rappelle que nous sommes en plein cœur de Londres ! Justement, qui dit centre-ville dit bruit. Le quartier est très animé et des travaux étaient en cours en face de l’auberge et, bien sûr, ne comptez pas sur le double-vitrage ! Pour autant, ce bruit ne nous a pas gêné du tout. Forcément, après d’aussi longues journées, on tombait de fatigue !
A la fin du séjour, si vous souhaitez laissez vos bagages, des consignes sont à votre disposition au sous-sol de l’auberge pour 2 à 3 £ selon la taille du casier choisi.

Verdict : si vous voulez profiter d’un quartier qui bouge au cœur de la ville, cette auberge de jeunesse est idéale ! Comptez 40 £ la nuit/personne en chambre privative.
+ d’infos : ici 

Transports

Les transports londoniens sont à la hauteur de leur réputation : efficaces et rapides mais chers ! Pour deux à trois jours sur place, on vous conseille d’acheter la Oyster Card (5 £ remboursables). C’est une carte magnétique rechargeable que vous trouverez dans toutes les gares. Evitez de l’acheter en bornes automatiques à la gare de St-Pancras (beaucoup de monde), allez directement au point info touristique. Comme on a pas mal bougé, on a dépensé 18 £ de crédit. S’il vous reste de l’argent, vous pouvez soit vous faire rembourser, soit conserver votre carte et l’utiliser lors de votre prochaine escapade, même si c’est dans 10 ans !
+ d’infos : ici

FIN CONSEILS

4 Comment

  1. Audrey says: Répondre

    London is magic!
    Votre séjour me donne envie d’y retourner.
    Je vois que vous vous êtes bien régalées.

    1. 2filles1match says: Répondre

      Programme-toi un futur week-end à Londres ! Il y a tellement de choses à voir que tu ne seras absolument pas déçue 😉

  2. Aude G says: Répondre

    Merci les filles pour toutes ces adresses, j’ai pris note pour mes 6 prochains mois à Londres, d’ailleurs passez me voir si vous y retourner 🙂

    1. 2filles1match says: Répondre

      Oh génial les 6 mois là-bas ! Nous, ça nous plairait bien aussi !
      Avec grand plaisir pour se voir, pourquoi pas prendre un verre ! On a encore tout plein de super adresses à te donner si tu veux… Et bien d’autres lieux à découvrir ! 🙂

Laisser un commentaire