Le quotidien des 2filles1match

Routine, es-tu là ? Eh bien oui ! Car, même si on a des vies passionnantes et de passionnées, on a aussi nos habitudes de tous les jours. Et, vous allez le voir, elles sont radicalement opposées ! En même temps, l’une vit à la campagne et l’autre en ville. Présentation d’une journée type chez les 2filles1match.

Le train-train de Camille

Je suis loin, très loin du « métro, boulot, dodo » d’Agathe.

Métro :
Déjà à Soissons, il n’y a pas de métro (ah bon ?). Eh oui, ici on se déplace à pied ou en voiture (y a aussi le vélo, le bus… Mais je ne les utilise pas). La voiture, à Paris, vaut mieux éviter ! Mais franchement, Agathe, avoue que tu m’envies quand je fais mes courses en voiture. Ne me dis pas que ta petite Autolib’ te suffit. Franchement, tu l’as bien regardée ? On est loin du carrosse comme dans les contes de fées. Bon, ma voiture non plus. Mais elle tient la route alors qu’une Autolib’…

Et puis, c’est la mienne et je peux faire autant de kms que je veux avec ! C’est combien déjà la limite d’une Autolib’ ? Ah, oui, et je crois aussi que tu dois trouver une place libre dans le quartier où tu vas. Vive la galère ! Et je ne parle même pas du métro : son odeur, ses wagons bondés, ses courants d’air, les trajets interminables avec tous les changements, les gens qui te bousculent… Tout ce temps perdu dans le métro ! Je vais m’arrêter là car la liste serait trop longue. Vraiment, non merci !

Boulot : 
11h-19h : ce sont mes horaires. En temps normal. Mais, être journaliste n’est pas un métier « normal ». Alors si une manif’ tombe à 8h du matin (ça arrive), je dois commencer à 8h. Par contre, je termine toujours ma journée à 19h car je présente les infos et mon dernier flash est à 19h (pas le choix là-dessus !). Mais j’aime par-dessus tout mon métier car aucun jour ne se ressemble. Entre les infos et les reportages, j’apprends tous les jours avec de nouvelles personnes. Pour découvrir ma passion pour la radio, c’est ici.20160119_120919

Dodo :
Je l’avoue, avec mes horaires de boulot, je peux me lever tard la semaine. En général, vers 8h-9h. Après, le soir, je me couche aux alentours de 23h-minuit. Avant, j’en profite pour me caler devant ma télé (oui, vous savez que je l’aime avec cet article) : je regarde une émission, une série, un film… En ce moment, le soir, j’écris aussi pour le blog ! Et puis, hop, dodo ! Et, même en me couchant à cette heure-là, j’arrive à faire une bonne nuit de 9h ! On en parle de tes nuits, Agathe ? C’est ça de vouloir sortir le soir, boire un verre avec les copains et après devoir se lever à 6h30-6h45 ! Les nuits sont courtes et, le week-end, tu n’as envie que d’une chose : faire la grasse mat’ ! Alors que, moi, pas forcément. C’est grasse mat’ tous les jours et, le week-end, je ne me lève pas à 11h : je profite de mes journées off !

Mon petit train-train, c’est aussi le sport en semaine. C’est mon défouloir après le boulot et ça fait tellement de bien ! Le lundi, aussi, je fais mes courses pour la semaine (j’ai un petit frigo et je ne peux pas stocker plus). Le week-end, c’est sorties, balades et restos ! Et puis, il y a le train aussi, je le prends souvent pour aller voir Agathe sur Paris ou même filer vers la Normandie voir mon amoureux.


Pas métro-boulot-dodo pour Agathe

Le petit jour :
6h45 : tut tut, tut tut, tut tut… Oh… C’est déjà l’heure de se lever ! Argh…
Voilà comment débute chacune de mes journées : par un réveil pas toujours évident. Forcément, quand on commence son boulot à 7h30, il faut… Adapter son rythme de vie, vous dites ? Camille, je te vois venir : dans ton article, tu dois certainement dire que je ne fais rien de mes soirées ou que je suis crevée à chaque fois que je sors en semaine. Et pour cause, je vis à Paris ET, en plus, je suis incapable de me poser 5 min à rien faire. J’aime profiter de chaque instant et j’ai tellement de choses à faire que je cours toujours partout ! Ça ne veut pas forcément dire que je suis crevée tous les jours. Je dors en moyenne 8h par nuit (même s’il m’en faudrait 9). Mais, de toute façon, qui aime se faire réveiller par une sonnerie, le matin ? Personne !
Préparation express à la maison et petit-déjeuner au boulot. D’ailleurs, pour y aller, je marche. Eh oui, loin des clichés parisiens, je vais travailler à pied. 10 minutes de balade et hop, je suis arrivée ! Encore que, si le bus passe par là, je monte dedans pour un arrêt et, là, je ne mets que 6 min. Même si je fais partie d’une minorité, c’est pas la classe, ça ? Même toi, Camille, tu n’es pas plus rapide que moi ! En plus, t’y vas en voiture, la flemmarde ! Slide1

A la prod’ :
Mes journées sont assez rythmées et ne se ressemblent pas forcément (tout comme pour Camille). Par contre, je ne suis pas sujette à l’info et à ses caprices impromptus. Au contraire, ma première mission, en arrivant, c’est d’écrire et d’enregistrer une revue de presse radio pour un client. Le reste de ma journée, je gère des projets vidéos, je pars en tournage ou je mets ma casquette de présentatrice TV pour certains clients (ce que je préfère !). Il y a aussi les déplacements en France quand Camille, elle, est cantonnée à Soissons et l’Aisne à faire un reportage sur un chat coincé dans un arbre… Et c’est sans parler de mes tournages à l’étranger. C’est plus rare mais tellement stimulant ! Aussi, à Paris, même s’il y a peu d’offres, il y a plus de possibilité d’évolution et de changement de poste qu’en province. Camille, elle, elle fait l’inverse : elle choisit sa ville de résidence en fonction du poste qu’elle va trouver. Pas très pratique quand tu es en couple ou pour te faire des amis… Eh mais, il est déjà 15h ! J’ai terminé ma journée. Qui dit commencer tôt dit finir tôt, c’est l’avantage ! Et, même si la contrepartie, c’est d’être en décalage avec ses proches, c’est idéal pour partir en week-end, n’est-ce-pas ?!

Paris est à moi !
Là, ma deuxième journée commence : sieste, cuisine, musique, blog, courses… C’est la base de mes après-midis car, effectivement, quand je sors les soirs de semaine, il faut que je récupère. Une ou deux siestes de 30 min chaque semaine me suffisent. Franchement, qui n’a pas rêvé d’en faire en pleine après-midi de boulot ? Slide1
Le plus souvent, je profite du reste de mon temps libre pour aller au ciné ou au sport. Je me fais aussi des balades (rappelez-vous de cet article) ou des expos dans Paris. Et pas le Paris bondé. Car, à ces horaires-là, y a personne ! De l’autre côté, regardez Soissons : niveau culturel, ça fait pas rêver. A part un bowling et le cirque Zavatta, y a pas grand-chose…
Du coup, moi, j’organise mes journées grâce à mon super agenda Mr Wonderful et à mes organiseurs de semaine aussi. Et, ce qu’il y a de vraiment pratique dans mes horaires, c’est que je peux également gérer mes rendez-vous médicaux. Toi aussi, Camille, tu dis ? Oui, mais dans ce cas, tu dis adieu à tes fameuses grasses mat’ ! D’ailleurs, à propos de tes grasses mat’, vu que tu ne sors jamais en semaine, à quoi te servent-elles ? Tu n’as pas besoin d’hiberner et de dormir autant, si ? Parce que les afterworks, les pièces de théâtre ou les soirées improvisées, t’en fais pas vraiment. Ah, si ! Quand tu viens à Paris me voir ! Mais ça, ça compte pas. Donc un point de plus pour Paris (oui, je me l’auto-attribue).
Et qui dit fin de soirée dit transports. Tiens, d’ailleurs, comment je rentre ? Le taxi ? Trop cher… Le métro ? Trop tard… Que dites-vous de l’Autolib’ ? Ah, Camille vous en a déjà parlé ? Eh bien, pour moi, c’est le meilleur compromis et pas qu’en retour de soirée : c’est confortable et je suis autonome. Bien plus pratique, économique et écologique que ta voiture, Camille ! Alors, si avec tout ça, je n’ai pas écrasé ton vieux cliché « métro-boulot-dodo »… Je déménage à Soissons !

4 Comment

  1. Mc says: Répondre

    50/50 je suis plus du matin donc pour tes horaires agathe et plus les soirées de camille car il faut être d attaque pour le lendemain au boulot. Par contre une sortie de temps en temps en semaine ca coupe de la routine pas évident quand on habite en province, Paris ok, uniquement pour les plaisirs. Agathe tu es une vraie parisienne.

    1. 2filles1match says: Répondre

      C’est donc un match nul pour toi, MC !
      Agathe, une vraie parisienne ? Il faut préciser que c’est une petite Niçoise avant tout 😉

  2. Norhene says: Répondre

    Coucou!
    Pour moi se lever tôt est essentiel ça nous permet de profiter à fond de la journée!! Agathe ta les bons côtés se lever tôt et finir tôt !! Mais les grasses mats’ en pleine semaine ça doit être top !!! Bisous

    1. 2filles1match says: Répondre

      Oui, on y trouve toutes les deux notre compte même si on n’a pas le choix de nos horaires ! Comme disent les « anciens », le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt…

Laisser un commentaire